La CNV comme outil de communication sur ce forum ML

Beaucoup des aprioris sur la CNV exprimés ici montrent une méconnaissance précise de la CNV…dommage, pourtant ca vaut le coup de s y pencher et de sortir des clichés ou raccourcis la reduisant a de l empathie ou l’idee de prendre sur soi et de jouer le zen…

Bonjour, je te propose de nous faire part de ton expérience de cnv par exemple avec une situation concrète, si tu es d’accord of course🙏

3 « J'aime »

Avec plaisir!
Mon dernier commentaire faisant surtout reference a des messages comme celui de @jeanferreira ou bien @Jean-Pierre.G qui semblent assimiler la CNV a une pratique où on « jouerait » l’empathie, comme s’ils n’avaient pas percuté la methodologie tres pratique de Rosenberg en utilisant les 4 etapes observations, emotion, besoin et demande qui si on prend le temps de s y attarder n’ont rien de « hippes » ou autres. La proposition de plus utiliser des outils ou pratiques comme la CNV ici et ailleurs est je trouve tres pertinente…encore faut il qu’on parle de la meme chose…et la premiere étape me semblerait de clarifier ce qu’on entend par là… surtout avec ceux qui on fait un rejet sans lire le bouquin ou s’en informer un temps soi peu. On peut aussi bien sùr egalement s essayer sur un cas pratique…dès qu’il y a des insatisfactions exprimées

3 « J'aime »

Je ne theoirise pas sur la CNV, je ne fais que partager ce que j’ai pu observer sur ceux qui la pratiquaient. Beaucoup trop de manipulateurs, de tergiversateurs, de personnes qui insistent sur la forme pour en oublier le fond !..

2 « J'aime »

Je n’ai pas dit que vous théorisiez, mais justement la caractéristique de la CNV n’est pas ce que ceux qui de manières maladroites ou bien ceux qui la détournent de manière intentionnelle prétendent en faire.
La CNV, je crois, ce n’est pas un ‹ parler joli ›, mais plutôt une méthode pour rester sur le ‹ fond › de l’antagonisme entre 2 personnes en les invitant à vraiment dire ce qui leur convient pas dans leur interaction de manière pratique et non "décorative"que

3 « J'aime »

Bonjour et merci de nous partager ton expérience de vie.

Justement avec ce topic, nous essayons d’apporter une autre vision de la CNV. Et surtout, tel était le but, mettre en évidence un besoin pour un certain nombre d’utilisateurs de ce forum, à savoir : des débats sereins, pacifiques, constructifs, étayés sur des arguments factuels, sans savoir qui a tort ou raison mais tout simplement échanger pour se comprendre … des débats humains quoi :laughing:, dans le respect de l’humain qu’il y a derrière le clavier.

Tout ca pour dire que ma croyance est que la forme est aussi importante que le fond, l’un ne va pas sans l’autre. Et la forme ne signifie pas être gentille ou condescendant ou manipulateur hein… On peut être soi-même, dire ce qu’on a à dire, dans la joie et la bonne humeur, dans le respect de l’autre. Comme le dit Rosenberg dans son livre : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) :pray:

1 « J'aime »

Etonnamment, je suis d’accord avec le point de vue de @Jean-Pierre.G avec qui j’avais eu de gros désaccords sur un autre sujet et qui semble m’avoir volé ma plume sur ce thème, ça fait bizarre. Et je ne pratique pas du tout la CNV…

La première question qu’on devrait avoir à se poser serait déjà de savoir pourquoi on aurait besoin de CNV… Peut-être est-ce à cause du politiquement correct qui justement crée de la violence par le non-dit ? On aurait donc un certain bord idéologique comme le dit @Jean-Pierre.G qui a crée le problème et qui maintenant veut proposer une solution… Extraordinaire ! Mais sans moi.

Et puis voir émerger un début de réflexion cohérente de par ce bord politique m’aurait étonné tellement il est monté à l’envers. Mais ce qui me rassure, c’est que la monnaie libre nous ramène toujours au réel et comme la bien-pensance moderne y est totalement détachée, elle disparaîtra d’autant plus que la ML se développera. Absolument jouissif.

@Genie_Logiciel poursuivez le développement de la monnaie libre, je vous y encourage vivement !

C est étonnant de voir une limite dans une pratique qu on a jamais experimenté, ça me fait penser aux personnes qui ont déjà des critiques a faire sur la ML dès le premier jour où quelqu un leur en parle pour la première fois…:thinking:

@LaurentM
Je me demande combien d intervenants dans ce fils, sceptiques voir critiques avec la CNV ont lu le livre de Rosenberg ou bien seulement visionné la vidéo de « Partager c est sympa » :point_up_2:…tout en haut…vu les remarques…
En tout cas, il semble que l aversion a cette méthode est inversement proportionnelle à sa pratique… :thinking:

La question de pourquoi on communique si mal est en effet pertinente a se poser, et je partage avec toi la responsabilité au moins partielle du politiquement correct (que j ai en horreur…et des non dits également)
Par contre, je ne vois pas du tout du « même bord » Rosenberg (fondateur de la CNV) et les politiquement corrects…et encore moins les reac’ , les conservateurs, ou les héritiers de la moralisation judeo chrétienne qui incitent aux non dits.
J ai même remarqué que l utilisation effective et bien comprise, (et non une interprétation á la louche de ce qu on en a oui dire) de la CNV provoque plutôt une aversion chez les hippies, tout autant que les bobos, car la CNV c est tout sauf de la « politesse » traditionnelle tout autant que du baba cool…
Il me semble que tu fais de sacrés raccourci dans ton analyse de quelque chose que tu dis ne pas pratiquer…

Dommage de dénigrer une pratique qui n a rien de très originale quand on y réfléchit vraiment libéré de tout aprioris car c est juste une manière d exprimer son insatisfaction de manière explicite, transparente, authentique, sans filtres, exhaustive avec une chance d être entendue par l autre

2 « J'aime »

Attends je ne voulais pas publier ce message sur le forum (emmêlage de pinceaux?), en me disant que c’est bon on m’a compris et que je ne vais pas en rajouter une couche avec en effet peu d’infos en plus.

Mais je peux répondre, sur cette question.

Simplement je connais des gens qui se sont renseignés solidement sur la CNV et qui l’ont pratiqué (et doivent encore la pratiquer), qui se sont renseignés sur Rosenberg, donc forcément sans même regarder la vidéo de partager c’est sympa, on m’a un peu expliqué, et j’ai vu faire dans des réunions, et à pas mal d’endroits.
Je connais quelqu’un qui a pratiqué le théâtre-forum (un outil de gestion de conflits aussi).
Ça ne fait pas que j’ai compris la globalité, l’utilisation par Rosenberg dans des gros conflits, etc… j’ai des petits bouts par ci par là, en effet.

Bien gérer ses émotions, avoir le recul pour les analyser, exprimer ses besoins clairement, faire une demande réaliste, tout ça c’est pas donné aussi facilement à tout le monde, c’est pas quelque chose d’évident, il faut probablement pour pas mal de monde travailler dessus, bien se poser les questions du pourquoi on pense ce que l’on pense, pour pouvoir ensuite bien appliquer la CNV (sur ce que j’en ai compris).

Ce travail d’introspection je crois qu’il est super important d’ailleurs!

Il est mieux que les gens soient à peu près égaux sur ce point, sinon le risque c’est que des gens prétendent comprendre nos émotions, et se trompent, ça laisse une certaine amertume (c’est du vécu de ma part). Alors évidemment ceux et celles qui font ça ne se sont pas posé suffisamment de questions éthiques probablement… ou n’ont pas bien compris la CNV.

@LaurentM en fait c’est un peu logique qu’on peut être d’accord sur certains sujets. Je crois qu’il y a des visions du monde qu’on a tous et toutes qu’on peut questionner car elles vont nous amener plus facilement vers certaines croyances que d’autres.
Si on peut être d’accord sur de nombreux points précis on va pas forcément imaginer de la même manière la globalité, la nature de l’humanité, les solutions à apporter aux soucis récurrents, l’analyse sur quels sont les soucis, etc…
Le « politiquement correct » ou « la bien pensance », du coup, je ne sais pas ce que c’est vraiment.
Je vois dans plein d’endroits qu’il y a des soucis de communication, des gens qui ne peuvent pas s’exprimer très bien ou qui sont freinés, d’autres un peu à l’écart, des conflits difficiles et qui font fuir des gens, etc… du coup l’idée du fil c’est de parler d’une solution, un outil pour mieux pouvoir discuter.

2 « J'aime »

Oui en te lisant je réalise que j’ai importé ton message ici sans te demander…ça me semblait plus juste d y répondre ici…désolé

En effet, comme tu le dis: connaître par personne interposée c’est limitant…

Par ex, il ne s agit pas pour pratiquer la CNV de ‹ bien gérer ses émotions ›…Justement la méthode proposée a comme vertu, si bien appliquee ( ça veut pas dire être pro de developpement personnel, ni contrôle de soi, pro de la méditation, ni être buddha, mais juste suivre les 4 étapes) de nous habituer à faire quelque chose de nos émotions…comme il dit dans ‹ partager c’est sympa › les émotions c’est juste les loupiotes…
Donc concernant les émotions prendre l habitude de dire si on est triste, en colère, peur…c pas très compliqué ça…
Pas besoin de les analyser puisqu on suit bêtement les 4 étapes…
Pas besoin , pour la CNV, de se triturer le cerveau de pourquoi on pense ce que l’on pense ou de s’introspecter même si ça peut être intéressant par ailleurs, mais pas un prérequis pour la CNV…
Autre ex, la CNV c’est tout sauf demander aux uns d’interpreter, supposer, projeter les émotions des autres…c’est bien la derniere chose a faire en CNV, et c’est bien a mon avis une de ses spécificités principales: s’en tenir à ce que celui qui exprime une insatisfaction exprime…et rien d’autre…là oui y a un grand effort à faire car notre culture moralisante et tiraillée nous a tellement habitué à cela!!

Le politiquement correct et la bien pensance c’est justement cette croyance qu’il existerait une norme, des standards de ce qu’il est de bon ton, ou bien vu de penser ou faire…quasi 1984…la CNV va tellement aux antipodes qu’elle considère que personne d’autre que soi n’est légitime pour 'évaluer ni les sentiment ni les besoins ni les demandes que chacun devrait avoir

3 « J'aime »

Salut,

Méta de choc vient de lancer une série de 5h sur la CNV.

Mais il faut attendre vendredi prochain pour le premier épisode !! :sweat_smile:
Impatient d’écouter ce que ça dit et s’il y aura des infos intéressantes.

2 « J'aime »

Merci pour l’info! oui hâte d 'écouter s’il s agit une critique constructive et fine de la CNV ou bien s il s agit de sophismes et de critiques face à l hyper idéalisation de la CNV… ce qui ne concerne du coup pas forcement directement la cnv. Vu comment cette chaine traite certains autres sujets, je ne serais pas surpris d’une forme de manipulation par l exagération et des formulations bien tournées pour donner une impression négative à l’auditeur qui userait du coup de memes techniques insidueuses que cette chaine est supposée dennoncer… :face_with_monocle: :thinking: :upside_down_face:
Comment réagira t on quand la chaine (possiblement agence camouflée de Mivilude ou de lutte contre les prétenduement « fake news » pour le bien de la pensée unique) s’attaquera au mouvement sectaire de la june, avec l 'adhésion obligatoire à une licence et une certification entre nous pour validation initiatique à la secte, les badges, le vocabulaire, etc…?

2 « J'aime »

Sérieusement, le jour où cette chaîne s’attaquera à la june comme mouvement sectaire, soit j’écouterai par curiosité, pour voir s’il y a des choses intéressantes à en tirer et pour nous améliorer, soit c’est que ses journalistes seront partis en sucette, ce qui serait une très mauvaise nouvelle.

La première interview avait commencé fort, en interrogeant un gars qui s’en prenait à la bio… mais en écoutant en détail, le gars n’avait pas totalement tort ,o) (et puis, ne parlait pas que de ça, disait un tas d’autres trucs super intéressants sur d’autres sujets!!)
Sur les conneries qu’il disait sur la bio, il manquait de connaissances (j’ai bossé un peu dans le maraîchage et l’élevage bio, et fait des études de biologie), j’ai cru réentendre la sempiternelle propagande pro-industrielle des caricatures de profs à la fac de bio, et même la journaliste s’est montrée sceptique!

Je pense que c’est bien de critiquer sa chaîne, comme n’importe qui d’autre. Et donc en effet pour la CNV, vérifier si les arguments seront justes et intéressants, et iront dans le bon sens (on veut presque tous et toutes du progrès dans la communication, moins de laissé·e·s pour compte, etc…).

Par contre je ne vois pas en quoi elle participe à la pensée unique. Oui car elle traite les croyants avec respect même si elle montre son désaccord et sa tristesse.

Le souci de ce terme de « pensée unique », c’est que ça peut être perçu comme: « il y a des réseaux de pouvoirs, des complots, derrière ».
En pensant comme ça, forcément personne n’a envie d’être avec les méchants réseaux de pouvoir, et on peut retourner l’argument… est-ce que ce terme de « pensée unique » (on peut aussi rajouter « bien pensance », très en vogue en ce moment) n’est pas une vaste manipulation concoctée par des puissances étrangères?

Et ainsi, on n’en finit pas, chacun va dire que c’est l’autre le « méchant » de l’histoire.
Sauf que nous, on n’est proablement pas les marionnettistes si on pense en termes de gourous/suiveurs, et donc aucun de nous n’est « méchant »…

C’est pour cela que je trouve très intéressant de se poser la question « pourquoi on pense ce que l’on pense ».
Et peut-être aussi, quelles utopies on veut vraiment? Ce qui nous rapproche des sujets de la Ğ1 et de la CNV ,o)

Voilà, on verra bien vendredi prochain!

1 « J'aime »

Vu les raccourcis que l’interviewé et l’interviewer font notamment sur Pierre Rabhi par ex, qui serait affilié à l’anthroposophie…parce qu il aurait visité une école Waldorf…et encore on n’est pas sur que cette visite a eu lieu avant ou après l’écriture de son bouquin…( C’est un exemple de raccourci et du niveau…) elle est déjà partie en sucette…ou bien elle est payée pour ça… a voir…et oui c’est une très mauvaise nouvelle car on est belle et bien déjà dans une fabrique de l opinión…(pour éviter la contestation)…
Et la fabrique de l’opinion et du consentement comme le relate, notamment Noam Chomsky c’est ce que j 'appel la fabrique de la pensée unique.
D’ailleurs le titre de cette chaîne Méta de choc a bien un titre pour faire croire à sa subversité pour reprendre le terme de stratégie du choc de Naomi Klein…ça donne l’illusion d’une chaîne indépendante…ou pas…
Oui on verra vendredi…j’ai bien peur en effet de la ‹ sucette ›…a fabriquer des anti contestataires

rabhi et chomsky sont malheureusement en proie aux biais cognitifs comme nous tous et oui feu pierre le colibri est un acteur de la théosophie à travers la biodynamie et la société anthroposophique puis noam le linguiste, un scientiste au service des brevets privateurs dès lors qu’ il s’ agit de remettre un tant soit peu en question ses travaux. un chercheur a d’ ailleurs été interdit de circuler à cause de ses thèses contradictoire sur le langage et le temps ( récursivité de chomsky mise en défaut ).

donc non, ces gens là ne sont pas peut etre affiliés aux gouvernements anthroposophe actuel qui a tenté de dissoudre la mivilude pendant l’ enquete les concernant ( buzyn etc …) ils sont les agent récupérateur qui tiennent le discours obtenant l’ aval des banques dites ethiques; ils sont le nouveau reich mondial et personne je dis bien personne ne pourra s’ y opposer, pour citer d’ autres acteurs aux commandes.

celà étant dit il y bcp d’ anthroposophes dans la june aussi, il faut miser sur tous le fronts, tisser un reseau digne de la croix rouge aidant la pauvreté à disparaitre voire directement les pauvres tout en signant des traités pour les autres seulement, des codes qu’ ils imposent et qu’ ils ne respectenet pas.

la cnv rend l’ hypocrisie plus tenace est discrete par exemple. Et c’est bien le souci, le détournement du serment d’ hypocrate, primum non nocere devient ‹  › qu’ on ne te voit pas nuire ‹  ›*

quant au role de petit oiseau sachant qu’ il brulera mais jouant malgrè tout au pompier, il y a peut etre mieux à esperer dans ce cas de figure que de se sacrifier betement, jdis ça jdis rien

*ps/ il faudra revoir aussi la definition de liberté de la trm car la non-nuisance n’ est pas suffisante dans de nombreux cas comme celui ci, la non-emprise peut etre plus efficiente

1 « J'aime »

A force de jouer les malins qu’on ne dupe pas…quelque soit le sujet.on fait le jeu des maitres du systeme, et contribue corollairement à décrédibiliser et diviser toute contestation…ils doivent se frotter les mains…malheureusement

exactement

La première fois que j’ai entendu parler en détail de Pierre Rabhi, c’est quand je bossais… … dans une ferme en biodynamie… :joy:
C’était incroyable la manière dont les gens en parlaient, ils admiraient beaucoup son symbolisme dans ses paroles, sa spiritualité, etc…

Hier en lisant je me suis dit « ouh là Pierre Rabhi », « pas forcément le meilleur exemple ». « Ça va être compliqué de répondre. »
C’est peut-être un exercice de CNV, bon c’est déjà raté pour ma part… je suis trop impatient peut-être.

Georges Carlin disait un truc que j’aime beaucoup, c’est qu’il est fatigué qu’on lui demande d’admirer des gens dans son pays, qu’on lui dise que ses héros pourraient être tels ou tels, puis il dit « I’ll choose my own heroes thank you very much ».
C’est ici ( George Carlin -- It's Bad for You -- 1080p Remaster - YouTube les sous-titres automatiques déconnent pas trop, c’est super violent ce qu’il dit et à l’opposé de la CNV, mais le message est important et je l’ai gardé précieusement comme point de repère).

Cet élément de réflexion m’a beaucoup aidé, au moment du covid je disais à des amis que les réseaux sociaux n’ont pas à m’imposer qui je dois écouter.

Alors c’est bien comme exercice, de se demander qui on aurait envie de choisir comme héros. Indépendamment du système médiatique et des réseaux sociaux.

Ce qui est terrible, c’est que même en étant comme moi en-dehors d’une bonne part des réseaux sociaux mainstream (seuls compromis pourris, Telegram, et un peu Youtube par rares moments), les tendances des héros à la mode vous arrivent par la bande, par vos proches, par vos amis, au boulot, etc…

Qui vous disent "ta critique de la politique du gouvernement vis-à-vis du covid, notamment sur les enfants, ça me fait penser à telle personne que j’ai écouté hier, qui te plairait beaucoup… et là PAF, on m’envoie la vidéo de 3h48 avec plein d’affirmations hallucinantes (par chance c’était pas trop difficile à vérifier pour le coup).

Ça les agaçait beaucoup, que je leur dise que les réseaux sociaux n’ont pas à m’imposer qui je dois écouter.

Alors je faisais peut-être du biais de confirmation, mais pas toujours, ha ha j’ai bien écouté Didier Raoult comme tout le monde et y ai cru au début, j’ai aussi écouté Olivier Véran même si c’est difficile… mais bon au moins j’ai essayé d’être relativement loin des phénomènes de masse…

Grande question: contestation à quoi?

J’aime beaucoup le personnage de Blutch dans la BD les tuniques bleues. Au final il est super intéressant, et son cheval Arabesque aussi.
(j’ai choisi deux héros!)

Ça pose une question tout ça par rapport à la CNV, comment répondre de manière non-violente (pas comme Georges Carlin qui insulte les stars!) à des processus sociaux qui nous dérangent?
Je crois, essayer de rester dans le factuel (même si on n’y arrive pas toujours), dire ce que ça nous évoque, ce qu’on croit…

Je n’ai exprimé aucun idéalisme ou défense de Rabhi. Je prenais l’exemple de comment Metadechoc traitait de manière (a mon avis ) manipulatoire une ‹ info › concernant Rabhi…(au final peu importe si Rabhi est quelqu’un de fréquentable ou pas, c’est un autre sujet…)

D’autre part, la manière dont tu as l’impression que tu aurais ‹ mal réalisé › un exercice de CNV, montre, a mon avis, ta mesinterpretation de cette pratique…et encore une fois la nécessité de sortir des lieux communs ou projections de ce que c’est. Je t’invite à nouveau à plutôt commencer par lire le bouquin ou pratiquer avec des personnes réellement habituées.
Car pratiquer la CNV, encore une fois, ce n’est pas refouler ce qu’on aurait envie de répondre, ou s’interdire d’être impatient.

Rien a voire non plus avec s’infliger d’aduler qui que ce soit.

« Contestation » de la marche forcée vers un néolibéralisme autoritaire faisant semblant de ne pas l’être et utilisant des techniques de fabrique du consentement…

Enfin, il n’y a pas d’un coté le monde de la CNV et de l’autre le monde non CNV, il n’y a pas a toute oppression subite une posture ‹ cnv › réponse qui conviendrait, c’est très réducteur et simplificateur, ça c’est encore une mesinterpretation de ce que serait la pratique de CNV.

Pour moi la possibilité de ‹ pratiquer › la CNV commence lorsque quelqu’un exprime une insatisfaction par rapport à une situation précise qu’il peut décrire au niveau de ce qu’il s’est passé, des émotions qui le traversent a ce moment là, de ses besoins a ce moment là, et enfin d’une demande réaliste qu’il pourrait exprimer pour faire évoluer la problématique…c’est tout…rien de moralisateur, ni d’expertise de type bouddha etc…

@hypericum Tu pourrais detailler ce que dit G.Carlin, supposé être « à l’opposé de la CNV »,? Cela m’en dira un peu plus sur comment tu percois la cnv, et peut etre mieux comprendre les projections faites sur la cnv, ou pas…

3 « J'aime »

Ce sujet a été automatiquement fermé après 90 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.