Jeu pour identifier les boucles d'échanges possibles sur un territoire

Bonjour
Un groupe se développe sur la haute Loire et pour que la monnaie libre se développe vraiment par ici il semble essentiel que nous voyons les boucles d’échanges possibles sur le territoire afin de rassurer tout à chacun sur sa possibilité de dépenser la monnaie libre créée et surtout gagnée.
Pour cela je souhaiterai savoir s’il existe un jeu ou si qqun a des idées pour en développer un.

L’idée est simple chaque participant liste ce qu’il pourrait vendre en monnaie libre (création, production, matériel, objets, services…) et ce qu’il souhaiterait trouver sur le territoire. L’idée est ensuite de créer collaborativement un maximum de boucles pour que chacun s’y retrouve. Par exemple tous ceux qui veulent du pain aide le boulanger à trouver ce dont il a besoin, puis à répondre à la demande de celui qui a vendu au boulanger et ainsi de suite.

Vous voyez l’idée ?
Alors jattend les Vôtres. Merci

11 « J'aime »

Super intéressant, je cogite justement à faire de même par chez nous.
Je voulais lancer l’idee sous forme d’expérience à durée limitée au terme de laquelle on fait un bilan. Mais mon idée n’est pas encore assez abouti… Peux être manque t-il le côté ludique…
Je trouve super ton idée d’essayer de répondre aux besoins des vendeurs :wink:

1 « J'aime »

Hello,
Est ce que tu peux m’en dire un peu plus sur ton idée d’expérience ?
Moi je pensais soit une grande chaîne humaine, soit un truc sur tableau géant…

Ça me fait penser à une animation qui est pratiquée avec les enfants pour comprendre la chaîne alimentaire :

Chaque personne représente une espèce vivante, et tient dans une main des ficelles dont l’autre bout est tenu par ses prédateurs, dans l’autre main des ficelles dont l’autre bout est tenu par ses proies. Ça forme un réseau qui permet de se rendre compte de ce qui arrive quand certaines espèces disparaissent (on disparaît soi-même quand sa main « proies » est vide).

5 « J'aime »

Il y a effectivement déjà des projets expérimentaux qui ont été mis en place, je pense notamment à :

  1. La fédération N1SGORG réalisé par @Sgorg :

Et aussi…

  1. Le projet MADE IN ZION par @qoop :

Il semblerait aussi y avoir d’autres projets développés localement dans des tiers-lieux en circuit court.

Je pense sincèrement que le terme le plus approprié est l’échange en monnaie libre, plutôt que d’utiliser les termes d’achat et de vente qui ne sont que la transmutation commerciale des échanges en monnaie dette.

Il y a plusieurs raisons à cela, mais ce serait trop long à expliquer ici dans ce sujet sans le faire dévier (et beaucoup connaissent ma capacité à faire des longs messages interminables, là je me modère :sweat: c’est difficile :grin: )

L’utilisation de la monnaie libre comme indicateur de satisfaction d’un échange à la place d’un « paiement ».

En fait, pour faire court : Remplacer la notion de paiement (la Ğ1 comme indicateur tarifaire), par la notion de satisfaction de l’échange.

Plutôt que de valoriser un paiement en monnaie libre contre l’échange d’un produit ou service, l’idée serait que la monnaie libre puisse être un indicateur de satisfaction de l’échange au moment T de la transaction.

  • Exemple :

[un individue A] échange une cagette de carottes en Ğ1 à « prix libre ».

[B] considère que la cagette vaut xğ1 : transaction classique et habituelle comme dans les échanges en monnaie dette et tout ce que cela implique dans les notions de fixation des prix, de la loi de l’offre et la demande du marché, etc,

[C] considère que la cagette vaut yğ1 / la masse monétaire existante sur son/ses compte(s) au moment de la transaction : Et là tu as encore un bouleversement économique supplémentaire et additionnel à la seule création monétaire de la monnaie libre.

La Ğ1 est alors équivalent à noter la qualité des échanges réalisés par chacun; comme des bons points qui seraient distribués selon les échanges réalisés par chacun.

Un peu comme si la transaction en elle-même était gratuite (donc hors imposition de la monnaie dette), et que tu valorisais seulement la satisfaction de l’échange par le biais de la monnaie libre. À la place d’utiliser le système des 5 étoiles (cf Cesium / gChagne).

Et considérant l’évolution constante de la masse monétaire de la Ğ1, on peut largement se permette ce changement économique dans les échanges. Ce qui aurait pour effet de mesurer l’harmonie des relations humaines positives dans les échanges en monnaie libre.

L’idée est là mais, c’est plus long à expliquer, et en même temps c’est simple : Puisque la monnaie libre est basée sur l’humain (M/N), alors nos échanges et interactions doivent refléter le bonheur partagé d’utiliser cette monnaie comme moyen d’échange économique.

Je vais l’expérimenter de mon côté pour voir quelles sont les réactions.

C’est amusant parfois de modifier l’œuvre original et de l’adapter au temps présent sans changer les concepts de base. Exemple musical en application :

Version 1942/43…

Version 2021…

Et le pas de coté :wink: : Old men are back in town…

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 « J'aime »

MERCI pour la redirection, je note aussi que tu est assez fort pour trouver les bon mots je reviens vers toi pour une session de rectification en live sur mon site cela seras le dernier exercice avant référencement web, Bienvenue @Marline je suis SGORG fondateur d’un jeu MMO IRL https://n1sgorg.fr/ heureux de voir que le système de jeu te semble un moyens pertinent de développé la G1 et les connaissances de la création monétaire, il n’y auras pas de boucles permettant au utilisateurs de trouver ce qu’ils cherche mais des Hôtels De Ventes ou sera visible ce qui s’échange près de chez eux mais ce n’est qu’un détail parmi une masse d’idée déjà mis en place et prêt à être expérimenté si cela te passionne vraiment alors je pourrais croire que tu deviendra un des premiers joueurs a atteindre la dernière classe du jeu N1

2 « J'aime »

Je viens de lire cet article et ça m’a fait penser à ce sujet : Arbre de connaissances — Wikipédia
On pourrait peut-être utiliser les open badges de mozilla dont il est question pour repérer les compétences.
S’il existe une appli permettant de se créer un arbre de compétences/connaissances, puis de le partager à un groupe, ça pourrait aider à s’organiser, pour les gens qui aiment ce genre de gadget !

1 « J'aime »