J'ai vu une pancarte fléchée dans un bar, et puis

débutant
paris

#1

Donc, voilà, c’est comme ça que j’ai connu la présentation de Pi du mercredi soir.

Bien que, la monnaie libre et la TRM, ça fait un bon moment que je m’y intéresse (en 2013 déjà, c’est dire…) sans oser de franchir le pas et de faire connaissance avec les membres.

Sinon, ma présentation en bref:

  • Parisien de résidence ayant franchis le quart du siècle, en descente sur la région toulousaine de temps en temps
  • Suffisamment geek sur les bords pour avoir fait de Linux son compagnon exclusif de jeu et son outil principal de travail depuis 2008
  • Et d’autres occupations associatifs et artistiques à côtés, notamment la musique et le théâtre

Au plaisir de faire connaissance !

PS

À part ça, je fais pas mystère de ma recherche en certif’ . J’ai hâte de réaliser un vieux rêve, vous comprenez… :woozy_face:


#2

Bienvenue !


#3

Yooo on s’est donc croisé, bienvenue komrad ! Elle était rigolote cette soirée, comme toujours avec Pi :slight_smile: Essaie de venir à la prochaine rencontre, le mardi 5 à la mosquée de Paris, les promesses certifs viendront naturellement. On refait un gmarché, hésite pas à ramener des trucs si tu veux échanger !


#4

Bienvenue par ici ! Et n’hésite pas à faire signe quand tu viens à Toulouse (genre 2-3 mars pour le Festi’Ǧ1 ?)


#5

Bonjour,

je propose un hebergement au sud de Toulouse si tu as besoin. Bonne continuation


#6

A la mosquée de Paris? C’est dingue, je me demandais justement si la communauté musulmane avec l’interdit de l’usure (preuve selon moi d’une religion intelligente et moderne) ne devait pas d’office promouvoir la Monnaie Libre…

Je suis agnostique, je ne dit pas qu’il faut nécessairement mélanger religion et monnaie libre, mais je me disais que si j’étais musulman sans doute que la monnaie libre serait pour moi encore plus une évidence… Et que j’aimerais bien avoir l’avis de croyants sur la question…

J’en ai même déjà parlé aux témoins de Jéhovah… Selon vous, qu’aurais dit Jésus en découvrant la monnaie libre? (mais je n’ai pas encore eu de réponse…) Juste que contrairement au coran il semble que l’usure n’est pas interdite dans le christianisme et qu’en tout cas rien ne l’interdit dans le nouveau testament…

Bref, sympa comme lieux pour un apéro monnaie libre (sans chaussures ni alcool)…


#7

Sans vouloir détruire toutes tes illusions, la monnaie libre n’interdit pas l’usure, qui est toujours possible en faisant des prêts de monnaie existante avec des taux d’intérêts non nuls et aussi élevés que l’on voudra. C’est juste que la création monétaire n’induit pas d’intérêts. :wink:


#8

Tout à fait, la finance islamique condamne le prêt avec intérêt, mais ça n’empêche malheureusement pas les banques centrales des pays islamiques de fonctionner sur le principe de crédits avec intérêts il me semble :confused:

Tout à fait :slight_smile: Après, se renseigner sur la finance islamique me semble pertinent, car il me semble bien que s’endetter contre le paiement d’un intérêt a pas mal d’effet pervers. Vaut mieux plutôt négocier une participation à l’investissement :slight_smile: Après, chacun reste libre de faire ce qu’il veut :slight_smile:


#9

J’en parle de manière très courte dans mon livre sur la monnaie.

Le principe du crédit a toujours existé, très souvent assorti d’intérêts. Les trois religions monothéistes, s’apercevant des dérives associées à des taux d’intérêts élevés, condamnent unanimement le prêt à intérêts, au moins sur le principe. Si les Juifs et les Chrétiens ont fait des concessions, les Musulmans, en revanche, s’y tiennent à la lettre, et développent des « banques islamiques » qui créditent ou prêtent sans intérêt. En conséquence, elles s’impliquent dans les projets qu’elles financent pour s’assurer du remboursement du crédit, tout en recevant une partie des bénéfices, quand il y en a, c’est le principe des dividendes, très différent des intérêts. Dans le cas des dividendes, on participe aux profits, dans le cas des intérêts, on s’assure à l’avance en cas d’un éventuel défaut de paiement de l’emprunteur.

À noter que la TRM propose également une réflexion intéressante sur le prêt à intérêts (avant dernier sous titre en fin de page) :

http://trm.creationmonetaire.info/comment-installer-une-monnaie-a-dividende-universel.html


#10

Sans vouloir détruire toutes tes illusions, la monnaie libre n’interdit pas l’usure, qui est toujours possible en faisant des prêts de monnaie existante avec des taux d’intérêts non nuls et aussi élevés que l’on voudra. C’est juste que la création monétaire n’induit pas d’intérêts.

C’est juste, mais cette création sans intérêt c’est déjà tellement mieux… Je me rend compte d’ailleurs que mon admiration pour cet interdit de l’usure est surtout une réponse à l’injustice de la création monétaire sur l’usure, que j’aurais envie de moralement condamner. L’usure ensuite… Je suis relativement contre, mais de manière plutôt épidermique, sans avoir encore vraiment creusé la question. L’usure au sein de la monnaie libre est-elle moralement soutenable ou condamnable? J’en sais rien, je parierais qu’elle n’est pas moralement souhaitable, mais je n’oserais pas miser beaucoup…


#11

Ne pourrait-on pas mettre en valeur les financements participatifs plutôt que les prêts ? Au final, c’est ce qu’on fait déjà quand on paye des impôts : on ne s’attend pas à recevoir des intérêts ou des dividendes en échange, on met en commun une quantité de monnaie pour des projets qui bénéficient à tous (enfin, ça c’est le principe bien sûr, la mise en place est une autre histoire). Après il peut y avoir des degrés d’investissement : les projets qui nous paraissent d’« utilité publique » pour lesquels on va donner et d’autres « intéressants pour moi mais pas capitaux » pour lesquels on pourrait avoir recours aux intérêts/dividendes, dans une certaine mesure. À noter que faire des prêts en DU est carrément à la limite de l’usure puisqu’on est au taux de création monétaire…