Institut Veblen et Utopia : Transformations monétaires

Bonjour,

3 tables rondes sont organisées par l’Institut Veblen et Utopia :

Leur papier « La transition monétaire, pour une monnaie au service du bien commun » est intéressant.
J’ai lu vite fait. Ils parlent de création monétaire sans contrepartie. De Quantative Easing … Mais leur vision reste centrée sur une autorité centrale émettant la monnaie :

il nous semble important de souligner que si un mode volontaire de
création monétaire venait à s’insérer dans le régime monétaire existant, la gouvernance de
son mode d’émission devrait reposer sur une structure de concertation

L’enjeu fondamental de ces propositions est le transfert d’une partie du pouvoir financier du
secteur bancaire vers des autorités politiques (non réduites à l’État) qui créeraient la
monnaie en réponse aux besoins sociétaux exprimés par la collectivité.

Un jour, il va falloir publier un papier cadrant le terme monnaie libre selon la TRM. Car de plus en plus d’économistes mainstream et ce papier utilisent le terme monnaie libre (dans le sens émission de monnaie sans dette, sans contrepartie) alors que ça ne respecte pas les 4 principes de la ML…

2 J'aime

Leur projet est très clair : discuter sur la modification de la monnaie bancaire , c’est à dire du type d’emission de monnaie sur laquelle ils n’ont aucun moyen d’agir .
Des tours de table qui tournent en rond au final. :wink:

Le cycle des table-rondes s’intéresse particulièrement à celles qui veulent introduire un nouveau mode d’émission de la monnaie centrale (la monnaie créée par la banque centrale), pour faire circuler une monnaie « libre de contrepartie et permanente ».

C’est déjà fait , cadré et publié depuis 2010 sous licence libre, au travers 4 libertés axiomatiques précises.

A l’opposé, discuter de monnaie « libre de contrepartie et permanente » sans expliciter de cadre axiomatique n’est pas sérieux voir la stricte opposée de la réalité de la monnaie centrale émise sous contrepartie de titres de dette et qui varie en permanence dans l’espace et dans le temps.

2 J'aime