Inquiétant

Bonjour,
je partage ce que je viens de lire sur tlgm

"- Je ne sais ce qui me fait dire ça mais j’ai la sensation que la June est loin d’être ce que ça prétends. Je sens des liens franchement pas très sain. Peut-être à cause juste de la crypto ou de certaines personnes qui sont dans toutes les crypto et sont dedans.

Mais ça sent pas très bon quand même ce truc. Mon discours est ce qu’il est et comme ce thème semble passer les qualifications de la permaculture…je me suis permis de livrer mon ressenti. Quand il n’y a pas de contradictoire on est en dictature

"- Effectivement, j’ai l’impression qu’il y a une diversité chez les junistes au niveau du but recherché, ce qui pour ma part ne respecte pas les éthiques de la permaculture, c’est d’ailleurs une des raisons qui me freine pour utiliser ce système

"- Cécile B, concernant la June j’ai une expérience à raconter : je suis allée récemment, avec une autre personne et sur son invitation (car elle avait reçu le mail d’invitation de la part de la June puisqu’elle est inscrite sur Cesium) à l’anniversaire de la June dans ma région avec l’intention d’arriver enfin à y adhérer/entrer après des efforts infructueux, et à vrai dire nous n’avons pas été bien reçues, et même nous avons été prises de haut : on nous a expliqué doctement que ce n’était pas si simple d’entrer dans la June, qu’on ne pourrait pas le faire de suite ni comme cela, le tout avec un discours volontairement évasif et opaque, tenu par des gens qui gardaient le savoir pour eux, se gaussaient entre eux avec des airs entendus, et ne souhaitaient clairement pas que le cercle des junistes s’agrandisse. Pour tout dire ces gens-là vibraient malaisant, tout en se voulant écolos bien-pensants et éveillés : le contraire de ce qui est présenté de la June. Et le contraire de ce que feraient des êtres réellement « éveillés » : l’image que ces gens renvoient de la June est une image d’inaccessibilité, d’une possibilité réservée à une élite dont les critères sont déterminés par eux, tout en nous disant en souriant avec leurs airs entendus que c’est « si facile de produire sa propre monnaie tout seul chez soi »… Je précise que la personne avec qui je me suis rendue à cette rencontre de la June est une personne mature et responsable, qui comme moi voulait elle aussi commencer à produire sa propre monnaie depuis longtemps et qui est même inscrite depuis longtemps sur le site Cesium sans pour autant arriver à créer quoi que ce soit (comme d’ailleurs d’autres personnes que nous avons rencontrées et qui ont constaté que s’inscrire sur Cesium ne permet pas de produire de la June ni d’échanger), donc elle venait pour avoir des explications sur le fonctionnement de la June et de l’aide pour avancer dans sa contribution au réseau. Le fait de ne pas pouvoir faire fonctionner son compte Cesium si facilement et que cela ne permettre pas d’avancer dans la June nous a été confirmé par la « juniste en chef », une responsable de réseau June local qui nous a parlées et quasi dissuadées (disons-le clairement) d’y entrer en nous faisant comprendre à demi-mots que nous n’étions pas assez sachantes, responsables, et ce en prenant à témoin deux autres junistes présents avec des airs entendus. On appelle cela une injonction paradoxale : quoi que tu fasses de toutes façons tu n’y as pas droit, et cela t’est dit avec une bienveillance apparente mais avec une violence sous-jacente. C’est comme si on te présentait une sucette devant la bouche en te disant « regarde comme c’est bon », mais qu’on te l’éloigne chaque fois que tu t’en approches en te disant que tu n’y as pas droit et que tu n’es pas assez ci, pas assez ça, donc pas assez « digne de »… Nous avons aussi abordé le sujet des 5 parrainages obligatoires, étape insurmontable pour la plupart des postulants, car comment fait-on lorsque l’on ne connait aucun juniste, mais que l’on souhaite en devenir un/e ? cela peut durer des années voire ne jamais se réaliser… et bien on nous a répondu avec un haussement d’épaules, un air entendu, et rien de plus, aucune solution concrète, que du vent.

Autre précision : cette responsable de réseau June local qui nous a parlé avec ce discours opaque et dissuasif est pourtant une bonne amie de la personne avec qui je me suis rendue à cette rencontre de la June (tutoiement et grandes embrassades effusionnesques à l’arrivée)…donc pour moi la June sent le roussi de l’intérieur et s’auto-réserve à une élite bien-pensante qui fonctionne de manière sectaire et dont les membres que j’ai rencontrés ont tous le même profil : écolos bien-pensants, pantalons parachute, coiffés ébouriffés (la caricature de l’écolo en quelque sorte), immatures comportementalement parlant, rires de bêtas en prime et grands discours quasi culpabilisants. La question qui se pose est : pourquoi, si ces gens veulent rester entre eux en circuit fermé, laissent-ils croire que la June est à portée de tous ? Il y a là une dichotomie qui alerte. Nous sommes donc reparties bredouilles, déçues, et toujours au même point. i ce post peut paraître dérangeant à certains, il n’appelle pas à polémique mais se veut simplement descriptif des faits, car il fallait bien que quelqu’un en parle et cela méritait d’être dit : apparemment ces « éveillés » ne veulent pas de nous les « profanes » (cela rappelle le fonctionnement des cercles fermés tels que les loges, qui fonctionnent sur acceptation avec un certain nombre de boules blanches, où l’on refuse la connaissance au postulant, etc etc), et il suffit de gratter un peu le joli vernis pour s’en rendre compte… Quand cela vibre si malaisant, à mon sens il convient d’être circonspect et de faire preuve de discernement."

Je trouve cela préoccupant et décourageant d’éventuels demandeurs.

2 « J'aime »

C’est faux.
S’inscrire sur Cesium permet d’échanger.
Mais s’inscrire aussi sur gchange permet en plus de mettre des annonces et de vendre à distance.

Et ça c’est pas normal, ça peut être la conséquence d’un agacement à force de répondre toujours aux mêmes questions, mais bien sûr il faut donner des solutions concrètes.

Il faut faire attention aux clichés… bon en tout cas en termes d’opinions c’est varié…

Je me suis posé la même question, pendant le confinement 2020, et je venais d’arriver. Je constatais que plein de membres certifiés perdaient leur certification, et que les nouveaux ramaient autrement qu’aujourd’hui.
Mais en fait ce n’est pas vrai pour le circuit fermé, car il y a pas mal de gens qui font beaucoup d’efforts pour expliquer, aider les débutants, les gens qui ont du mal en informatique, etc…

6 « J'aime »

Pour devenir cocréateur, il faut se faire connaitre des autres cocréateurs.
Donc, il faut participer aux rencontres pour faire connaissance. Si les gens que vous rencontrez ne vous conviennent pas, cherchez d’autres rencontres.

Tous les courants de pensées sont dans la monnaie libre. Et c’est bien dommage que certains aient une attitude sectaire. Mais il ne faut pas se préoccuper de ces gens, et avancer malgré eux.

3 « J'aime »

Y-as-tu répondu?
Ça serait intéressant de savoir au moins de quel coin (de France?) il s’agit.

Les nouveaux sont souvent déçu de ne pas être certifié au premier contact, et pensent qu’en leurs disant pas de suite on fait de la rétention de certifs.
Alors que l’on a encore à certifier des gens qui ont déjà fait 3-4 rencontres, qui ont déjà fait des échanges… etc.
Malheureusement les gens qui découvrent l’état du système actuel, sont pressé d’en finir avec et voient dans la June une solution immédiate.
Donc si ils n’arrivent pas à y rentrer de suite, c’est par ce que l’on veut pas d’eux.

6 « J'aime »

La June est ce qu’on en fait et c’est vrai pour tous les contributeurs. Il existe mille façon d’y entrer, et je peux te raconter mon chemin. Il y a plusieurs années que je m’étais intéressée à la June. Je n’y entrais pas car j’avais une conception fausse de cette monnaie : que pour échanger en June il fallait être certifiée. Or c’est faux.

Quand la June s’est représentée à moi, je n’étais pas beaucoup plus avancée, j’étais juste curieuse. Je ne sais même plus par quel biais une réunion d’info sur la June m’a été proposée, mais je sais que nous n’étions que des débutants à cette réunion. Avec ce que j’avais compris de la June part moi même, je faisais partie des personnes les plus compétentes de la salle !

Ensuite c’est un film qui se déroule : comprendre qu’on peut échanger en June dès qu’on a un compte cesium, qu’on soit certifié ou non m’a changé la vie. J’ai cherché ce que j’avais à offrir et je me suis fait payer en June. J’ai pu acheter des choses avec ces Junes, j’étais lancée. Telle que tu me lis, je n’ai à ce jour encore jamais été sur un ğmarché. J’ai utilisé ğchange et le bouche à oreille / les réseaux pour mes échanges.

Le principe de la certification par 5 personnes est lié au mot « confiance » de la « toile de confiance ». Le jour où j’ai voulu me faire certifier, mon réseau s’était développé, et je n’ai eu aucune difficulté à trouver mes certificateurs. Le maître mot, c’est de rencontrer des gens, continuer à apprendre (monnaie-libre.fr est très bien fait et regorge d’infos), créer ses propres groupes si ceux qui t’entourent ne te satisfont pas ou s’ils sont inexistants… j’ai rencontré plein de gens dans la June, le jour où j’ai lancé au hasard une proposition de ğmarché dans mon jardin parce que je trouvais qu’il n’y avait pas assez de réseau juniste autour de moi…

La June c’est comme tout, tu y trouveras de tout. Rien ne t’oblige à subir les groupes dont l’énergie ne te plaît pas, et tu peux créer le réseau qui te ressemble et qui utilise la June :wink:

10 « J'aime »

Ce n’est pas la peine de me répondre, je ne suis pas impliquée dans ce scénario

De quel groupe Telegram (tlgm si j’ai bien compris) s’agit-il ?

Je me rappelle avoir lu du mécontentement sur celui de bordeaux et qu’après avoir pris le temps de répondre aux questions en détail et d’expliquer, les tensions se sont apaisées.

1 « J'aime »

Tant que Madame Michu ne pourra pas entrer sans aide extérieure dans la June … cela va végéter.

C’est un système fait par et pour les passionnés d’informatique ou assimilés …

Objection des plus classiques dans ce forum et en grande partie infondée.

Si je veux aller un peu dans ton sens, il est vrai que les première présentations de la june donnaient cette impression, tout comme certains formateurs probablement, tu as peut-être eu à faire à cela et j’en serais désolé.

Il faut aussi comprendre qu’en monnaie libre, nous ne sommes pas seulement utilisateurs, mais aussi producteurs de la monnaie, et garants de sa sécurité. Nous devenons des banquiers pour prendre une image connue, et pour devenir banquier il faut se former, et ce doit être aussi le cas pour Mme Michu.

Et quand je parle de se former, je veux surtout dire s’informer et étudier le concept monétaire, c’est de loin le plus important, l’informatique côté utilisateur relève quant à elle d’une praticité des plus courantes et que Mme Michu peut tout-à-fait maîtriser.

Pour conclure, je note également deux façons d’aborder les questionnements dans la monnaie libre : il y a les curieux qui se renseignent, posent des questions ouvertes, étudient, comparent etc., puis il y a les autres qui souvent avec un temps d’étude ridicule du sujet émettent des conclusions radicales du style « ça va végéter ». De ce côté-là je peux te rassurer : le projet est estimé à 80 ans, on a donc encore un peu de temps devant nous

6 « J'aime »

Ce n’est pas parce qu’un projet est estimé (par qui ?) durer 80 ans, qu’il va fonctionner .

Je suis la jeune depuis le début et je constate qu’il faut toujours dépenser beaucoup d’euros pour la faire fonctionner (déplacements,
colis postaux, internet, matériels informatique, temps …), C’est assez peu rentable et peut s’arrêter à tout moment…

Bonjour, je me permets d’ajouter mon grain de sel à cette discussion :
Les 80 ans sont estimés par la TRM (Théorie Relative de la Monnaie) de Stéphane Laborde qui est a l’origine de la mise en place de la Monnaie Libre (June).
Il est bien stipulé que la Monnaie Libre est une option pour expérimenter une autre manière de valoriser les échanges et non la solution miracle à la sortie de l’€, pour rappel l’alternative Ǧ1 à seulement 5 ans et c’est une des seules alternative économique qui ne demande pas d’investir de l’€ pour en acheter.

J’ai commencé dans la June il y a 3 ans, je ne connaissais personne dans le réseau et j’ai passer beaucoup de temps à m’informer et à aller à des rencontres pour comprendre le fonctionnement. J’ai proposé un grand nombre de biens et de services afin de récolter mes 1eres junes, développer mon réseau et aller à la recherche de ce que je souhaitais trouver. La certification a été une évidence rapidement car je partais m’installer à la Réunion et que le système n’était pas développer sur l’île, je n’ai eu aucune difficulté à trouver des certificateurs car j’avais pris la peine au préalable de me renseigner suffisamment pour montrer que j’avais envie de m’investir et de soutenir le développement de la June.

Aujourd’hui, grâce à la June j’ai pu acheter et vendre non seulement une quantité impressionnante de choses mais je me suis également fais beaucoup d’amis et même si cela n’a pas réglé le problème de la crise, cela m’a appris énormément, j’ai compris l’importance de diversifier les options dans la gestion de mes finances afin de ne pas mettre toutes mes billes dans le même panier et sécuriser mes investissements financiers et de temps.

C’est juste mon avis mais si besoin je serai ravie d’en discuter.

9 « J'aime »

J’étais pour ma part super content l’hiver dernier, de me payer des oranges que je n’aurais à ce moment pas eu les moyens de me payer en €, et j’ai dépanné des gens en Ğ1 aussi, etc… bref… je crois que ça devient rentable pour toute personne d’une manière ou d’une autre.
Je pense que s’occuper et prendre soin d’un collectif c’est forcément d’une certaine manière s’occuper et prendre soin de soi.

2 « J'aime »

Je crois que les réponses de @Babeth et @hypericum sont claires.

Pour ma part je me permettrais de rajouter un conseil : comme à priori tu ne trouves pas le système pertinent, et tu ne proposes pas de quelconque alternative, je te suggère de mettre la monnaie libre entre parenthèses.
Alors soit tu as raison et je te fais économiser du temps, de l’énergie et des €, soit tu as tort et la monnaie libre finira par arriver tranquillement jusqu’à toi.

Tu es gagnant à tous les coups de cette manière.

8 « J'aime »

Pour répondre à Ysia, j’ai aussi constaté ça, en résumé, un « sachant » qui laisse entendre « je n’irai pas plus loin car vous êtes trop immatures pour comprendre »…De fait, lui-même n’avait pas tout compris (et aurait été bien en mal d’expliquer). Alors j’ai écouté des vidéos et me suis débrouillée seule. Inscription sur gChange, propositions diverses, liens amicaux qui ont suivi, certifications etc.

1 « J'aime »

Ce que vous dites me rappelle un bouquin (non fini malheureusement :sob: ) : « Uchronia ». Ce livre narre la vie d’un personnage journaliste non-binaire qui découvrir une île où tout courant politique cohabite.

On va suivre son évolution au travers d’événements et de découverte.

La june c’est un peu ça, tout courant politique/opinions cohabite dans cette nouvelle façon de voir les humains.

Tu peux changer ça, à prix d’effort et de conciliation ; ou tu peux te changer toi même, en décidant de fréquenter d’autres personnes, de chercher d’autres opinions.

Par exemple, j’utilise la monnaie libre, très concrètement, pour économiser des €. A partir de là, pour moi, c’est un argument suffisant.
Pour ceux qui me répondrais que la monnaie libre est bien plus que cela, je suis d’accord. En attendantt, elle me permet cela. C’est pas rien…

Me viens une idée :
Est-ce que ce serais intéressant de mettre, dans notre profil Ğchange, un historique des échanges réalisés, des annonces effectivement échangées ? Ou du moins que l’utilisateur puissent crée un commentaire en liant une personne disant qu’elle à bien échangé avec elle ?
@kimamila
ça permettrait de faire voir quel objet ont peut concrètement échanger non ?

4 « J'aime »

Pour avoir une idée des ventes actuelles, je vous invite à analyser l’image suivante:
https://gexplore.analysons.com/commentaires/

Hello @Ysia , Il y a des gros connards partout, y compris dans la G1 qui n’échappe hélas pas à la règle. Des pseudo-gourous, des donneurs de leçons, des gens qui se trouvent une importance au sein de la communauté qui n’en a nul besoin.
J’en ai rencontré quelques-uns, moi aussi, et je les évite désormais autant que possible, mais j’ai aussi et surtout rencontré plein de gens supers qui sont devenus de vrais copains, et avec qui j’ai monté plein de chouettes projets, liés à la G1 ou au logiciel libre… Ils m’ont vite fait oublier les nuisibles.
La G1 n’est qu’une formule mathématique associée à des libertés, on en fait ce qu’on veut à l’usage. Ce qui compte, c’est les rencontres et les échanges qui créent des liens.

‹ Les chiens aboient, la caravane passe › comme dit le proverbe.

12 « J'aime »

Je ne parle pas d’un nuage de mots clés en fait, mais c’est un bon début. Vous avez les encouragements du jury xD

Je verrai une liste d’annonces pour les produits échangés.
Par ex : que chaque utilisateur ait un bouton « mettre dans l’historique » en plus des boutons « clore », « valider ». Avec comme message genre ça : « mettre une annonce dans l’historique d’échange permet aux nouvelles personnes entrantes de voir CONCRÈTEMENT ce qui s’échange en june. »

@Nikos je pense que cette phrase s’adresse à moi. En effet le lien renvoie vers un nuage de mots clés, établi depuis tous les commentaires des transactions des six derniers mois. On y décèle les produits ou services que plusieurs personnes ont achetés, dans toute la communauté. Cela ne donne pas un historique mais en comparant des mots clés à des moments différents on peut voir la tendance.

C’est complémentaire avec ce que vous proposez @Nikos qui est une amélioration de #gchange. Un historique individuel. J’abonde dans votre sens mais je pense que ce sujet important devrait être le départ d’un sujet de discussion à part, parce que là le sujet, c’est « Inquiétant ».

1 « J'aime »

Tres sympa comme « nuage »
On y voit d’ailleurs l’importance des mots/échanges en Espagnol.
Ils nous ont surpris par la facilité avec laquelle ils font des « échanges » en June

4 « J'aime »