Indexer une monnaie locale sur la Ğ1 ?


#1

Bonjour,

Lors des RML10 j’avais entendu que certains groupes développaient une forme de monnaie locale “indexée” sur la Ğ1.

Une monnaie locale se développe vers chez moi et j’ai parlé aux protagonistes de ce projet dont certains sont aussi intéressés par la Ğ1.

J’aimerais pouvoir communiquer avec les groupes qui ont développé cette monnaie locale indexée sur la Ğ1 pour pouvoir faire la même chose ici.

En vous remerciant !


#2

Bonjour @Kolbe,

je t’invite a contacter les gens de Lodève qui ont créer le BEL (Bon d’Echange Lodévois), 1ère monnaie locale au monde a être indéxée sur la Ğ1 : http://bel-lodeve.fr/


#3

Excellent, Eloïs, c’est la réponse que j’attendais !

Je les contacte.

La monnaie locale en préparation dont je parle est celle d’Alès. Si l’idée d’indexation sur la Ğ1 se précise, on aura sûrement besoin de l’aide des groupes de Montpellier et de Lodève.

Dominique


#4

Entendu :slight_smile:
Vous pouvez nous solliciter via notre formulaire de contact : https://mlmtp.fr/?page_id=29


#5

Sans vouloir faire mon “rabat-joie” :confused: mais une “monnaie locale” (complémentaire) “indexée” sur la Ğ1 n’a aucuns sens !!
La loi française encadre le terme “monnaie locale complémentaire” pour définir que celle-ci DOIT être indexée sur l’€uro™, donc par contre-apposée, ne PEUT pas être indexée sur autre chose.
Il ne s’agit donc pas d’une “monnaie locale” …
Le site de Lodève ne dis pas grand chose (pour l’instant), c’est dommage, je suis curieux de voir les statuts de l’asso !!

Ceci étant dit, il s’agit en fait de “développer la Ğ1 localement” ce qui est une bonne chose et je vous encourage à le faire!
Par contre, si jamais vous souhaitez tout de même avoir des billets papiers de Ğ1 (même renommés un nom de votre choix) je vous conseille de lire et regarder les ressources autour de Ğ1billet


#6

En s’en fou car officiellement ce n’est pas une monnaie locale :wink:

Du reste, la Monnaie Libre ne traite pas de l’éthique, or il ya deshumaisn pour qui c’est une obligation, il est donc pertinent pour ceux ci de “colorer” leur monnaie, une sorte de colorCoin, techniquement c’est rien de plus que ça une MLC :wink:


#7

L’ éthique est une discipline philosophique portant sur les jugements de valeur concernant la norme et la morale.

Alors que le DU de ğ1 est pour ses utilisateurs une unité de mesure des valeurs économiques, un référentiel de mesure comportant un invariant spatio-temporel entre eux , indépendamment de leur éthique ou absence d’ethique .

Libre à chacun de commencer à mettre des frontières au DU , à le conditionner , bien que je n’y perçoive aucun intérêt pertinent .


#8

Je trouve toujours étrange ce besoin de restreindre une monnaie à une localité. Une monnaie est un outil d’échange et s’il est facile d’échanger localement, il est beaucoup plus difficile d’échanger lorsqu’on est loin.

Améliorer les échanges locaux demande surtout de la communication, de la pédagogie, des échanges de connaissances et d’idées. Et arrêter de regarder tf1.

Plus une monnaie est utilisée et plus elle a de valeur, et donc plus cet outil donne tout son potentiel. Il est dommage de restreindre ce potentiel à un champ de valeur limité.


#9

Ca se justifie pour les MNL, car cela réduit sa liquidité en dehors de la zone. Ca “priorise” le commerce local, limitant la concurrence directe entre ton cordonnier et Amazon.

Pour la ğ1 c’est vrai que c’est plus étrange, car ces problèmes là ne sont pas (encore) apparus. J’imagine que cela permet d’avoir des billets physiques, “garantis” par une “Banque locale” qui gérerait le compte contenant les ğ1 associées aux billets et garantirait leur authenticité. Comme dans le temps les banques américaines qui avaient chacune leurs dollars, correspondant (théoriquement) à leurs réserves d’or.


#10

Ce n’est pas vrai, la mlc ne se justifie pas comme cela , elle ne priorise rien et ne limite aucune concurrence .

La mlc se « justifie » pour empêcher la «fuite des capitaux » comme disent les économistes. La crise du pésos argentin de l’an 2000 a fait naître la plus grande mlc de l’histoire , pendant presque 2 années plusieurs millions d’argentins ont vivoté avec cette monnaie qui ne permettait pas d’acheter du dollar ni des valeurs directement chez les voisins brésiliens uruguayens et paragayens.

Ce déficit de balance commerciale du marché argentin sous mlc , a permis à une petite entreprise familiale d’agronomes de devenir une major company .

Avant la crise les ingénieurs de Monsanto avaient déjà un peu développé leur marché du soja transgenique sur les terres agraires immenses de l’argentine mais profitant de la crise du pesos et la nécessité de trouver l’equilibre de la balance à l’exportation les ingénieurs ont su convaincre les propriétaires et ça a marché : l’exportation de ce soja nouvellement disponible bon marché a engendré le retour du pésos …et l’abandon de la mlc.

Nb: les médias ont évidement stipulé que la mlc était abandonnée uniquement parce que de la fausse était imprimée.

La ğ1 n’a pas de problème, parce que son DU est le même pour tous les membres et tout le temps.