Indépendance de la June

J’ignore s’il est ou non désirable que la june finisse par être échangée sur des plateforme de change, mais si l’on veut éviter que la June ne finisse listée parmi d’autres devises sur de gros marchés, il convient je crois de se poser la question: Qu’est-ce qui peut pousser (consciemment ou non) certains développeurs à vouloir faciliter cela? Et pour répondre à cette question on peut bien se demander comment donc ces développeurs sont censés pouvoir à long terme pourvoir à leurs besoins matériels? Car comme le dit l’adage « Tout travail mérite salaire. » Il dit bien « tout travail », cela inclue donc naturellement le bénévolat: Il est bien naturel que lorsque l’on œuvre à servir la vie on ait le droit à sa juste part de la vie que l’on co-crée. Et si aujourd’hui les développeurs ne peuvent pas dépendre des dons reçus en junes pour subvenir à leurs besoins matériels (car le membre moyen met peu à disposition de son travail et de ses biens en monnaie libre, comparé aux MNL et que donc la valeur réelle de ce qui s’échange à ce jour en monnaie libre est bien faible par rapport à ce qu’elle devrait déjà être) ils pourraient bien peut-être ce faire s’ils pouvaient échanger une partie des dons reçus contre des euros (d’où peut-être l’attrait, tout à fait légitime dans l’état des choses, subconscient ou non, chez certains d’entre eux, envers la possibilité d’intégration future aux marchés de changes). Et si nous voulons contrer cela, il faut le faire dans le sens de la vie, dans le sens de ce qui est juste et donc mieux répondre que cette option là à la question « comment / de quoi sont donc sensé vivre ceux qui contribuent le plus à l’implémentation de la monnaie libre? »

Je crois que la meilleure réponse (et la seule réponse qui ferait de la june une monnaie réellement libre, car elle ne le sera entièrement que lorsque ceux qui la développent ne seront dépendant d’aucune autre monnaie pour pourvoir à l’essentiel de leurs besoins matériels) est que nous devons travailler à ce que le système invite la majorité des personnes à librement participer à l’économie libre tout autant (ou plus) qu’ils le font à l’économie non libre, d’une part (afin que de leurs junes acquises les développeurs puissent acheter plus ou moins toutes les choses dont ils peuvent avoir besoin). Et que d’autre part nous nous assurions par la suite, tout en respectant encore la liberté de chacun, que les développeurs perçoivent de nos dons suffisamment d’unités pour vivre à le mesure de ce qu’ils auront mérité pour leur travail. Il suffirait que systématiquement nous donnions chacun(e) 1% des junes que nous gagnons à travers nos différentes transactions pour que les développeurs à ce stade en soient à avoir reçu > 2 100 000 junes collectivement (3x plus que ce qui est le cas actuellement). Je crois qu’il serait bien juste que collectivement ceux qui travaillent à construire la merveille de cette économie (développeurs et autres contributeurs spirituels) se partagent au moins 1% de sa valeur échangée. Et cela les alignera bien avec le fait d’incorporer dans l’écosystème logiciel le fait de faire appel au meilleur chez chacun à travers celui-ci / à travers le fonctionnement du système de manière à promouvoir la valeur de l’économie dans son ensemble.

Voilà, je crois, une bonne et juste voie vers l’indépendance de la monnaie libre à travailler d’avantage, au lieu de trop se préoccuper de son indépendance (pour l’instant encore préservée) vis à vis des marchés financiers. Car tant que l’on ne portera pas les besoins matériels des développeurs de la june à la mesure de ce qu’ils auront mérité, les mots « indépendance de la june vis à vis des marchés financiers » sonneront bien creux dans nos bouches.

1 « J'aime »