Geoconomicus : une variante pour faire comprendre la décroissance


#1

Hello ! En réfléchissant sur la décroissance avec des chercheurs en géographie sociale je me suis rendu compte qu’on pouvait peut être adapter le Geoconomicus pour faire comprendre la décroissance. Mais j’ai un peu de mal à le formaliser :s

Ce que je veux faire comprendre :

  • c’est la monnaie dette qui fait qu’il y a de la concurrence et que donc les banques ou même l’état n’investit que dans les villes qui “valent le coup” : en investissant dans ces villes on augmente leur état économique et en laissant les villes à l’écart des investissements elles “décroissent”. C’est un cercle vicieux : les riches de la ville qui perd de la valeur vont déménager dans la ville qui en prend, les pauvres ne pourront bouger car c’est trop cher pour bouger (en pratique les pays riches essayent d’interdire l’immigration des pauvres et donc c’est pas qu’une question de prix de déménagement)
  • en monnaie libre : il n’y a plus d’investissements et tout le monde reste dans sa ville

Voici mon idée actuel pour l’adaptation : a - il y a deux villes dans le jeu (ou plus si on est plein de joueurs !) b - pour déménager d’une ville à l’autre il faut payer (à qui et combien c’est à déterminer …) c - la banque devrait avoir intérêt à proposer des taux d’intérêt meilleurs pour la ville qui se porte le mieux

Nouvelles règles proposées : 1 - pour déménager d’une ville à une autre il y a un joueur qui joue le “passeur” qui fixe le prix à chaque tour pour le déménagement (selon le sens). 2 - il y aurait 2 banques pour que les banques soient en concurrence. Elles fixent leur taux au début de chaque tour. Ainsi elles ont intérêt à fixer le taux le plus bas pour la ville qu’elles estiment la plus riche.

Qu’en pensez vous ? Toutes les critiques sont les bienvenues ! :slight_smile: J’ai surtout l’impression d’avoir fixé les règles un peu trop naivement donc n’hésitez pas à douter de ces règles !


#2

Ayant réfléchie moi même à un Geconomicus alternatif (qui sera poster sur un autre sujet), j’apprécie cette réflexion qui m’avait échappé et qui est pour moi une super piste de variante.

Je noterais 3 chose :

  • le passeur, je me pose une question bête, mais doit t’on alors comptabiliser ce qu’il gagne ? Remet-il l’argent payer en jeu d’une manière ou d’une autre ? Ou joue-t-il le rôle de banque du passage et garde-il pour lui l’argent collecté (amenant plus rapidement les crises économique en monnaie dette) ?
  • ta version monopolise 2 personnes supplémentaire (banquier et passeur) … ce qui amène à être nombreux pour y jouer … il faudrait trouver un moyen de mutualiser les joueur externe tout en évitant de créer la confusion entre les différents acteur … comme peut être une seul banque proposant des taux différents celons les villes et leurs résultats (si ça ne supprime pas trop la partie concurrence que tu souhaites y apporter).
  • Enfin les banques et leurs concurrences … je pense qu’il faudrait un barème des taux afin que l’on ne se retrouve pas avec des taux 0, voir négatif très rapidement… ce qui ferais que l’on ne serait plus en mesure de faire de différence entre les différentes villes, mais également entre les différentes version du jeu (monnaie dette et monnaie libre) car création à gogo, voir être payer pour créer de la monnaie en monnaie dette.

En tout cas, je reste persuadé que le géconomicus est très efficace, mais mérite des variante pour convaincre M et Mme tout le monde qui s’en fiche de la monnaie (et ne veulent pas comprendre), tout comme pour montrer montrer des effets nocifs de société existantes actuellement, dont la monnaie dette pourrait apporter la solution où du moins une partie :rofl: