Expérimentation réelle système market place + monnaie libre


#1

Bonjour à tous,

Je suis de tout accord avec les valeurs et les principes défendus ici! Comme vous, je pense, j’ai passé beaucoup de temps à identifier les sources des dysfonctionnements de ce monde et à rechercher des solutions à y opposer… Il m’est aujourd’hui évident que la monnaie joue un rôle crucial et que (uCoin) Duniter, la monnaie libre, soit le meilleur candidat à jouer ce rôle.

Résidant d’une petite commune, voila des années que je sollicite mes voisins à opérer un changement, que la plupart ressent comme nécessaire, mais que peu considère suffisamment important pour y participer activement… Plus concrètement, j’ai suivi et participé à la naissance du SEL de Martinique. Par bien des points (échange de nourriture, biens et services au travers d’un collectif autour d’une monnaie alternative), ce système ressemble à la fusion Market Place, Duniter qui se fédère ici. Je suis convaincu qu’un système P2P doit émerger rapidement pour prendre le relais du modèle standard.

Informaticien (ingénieur réseau de métier) je connais les dangers qui guettent le déploiement d’applications trop bien pensée dans leur logique mais trop peu enthousiasmante ou pratique pour un néophyte récalcitrant. Cela mène à l’échec bien souvent! Je me rappelle alors que bien avant l’ordinateur, Internet et le smartphone, les gens ne regardent que la télévision et ne “maîtrisent” que le téléphone (voix/sms).

Partant de ce postulat, je cherche depuis à réfléchir les systèmes en partant de l’utilisateur. Ce qui m’amène à vous présenter mon projet. Lancer dans mon village et sur mon île une expérimentation grandeur nature d’un système market place / monnaie libre.

Lancé sur le réseau du SEL et de groupes “Facebook”, puis des producteurs locaux, enfin des citoyens, nous pouvons espérer qu’une application market place bien faite trouve écho et devienne alternative au bon coin (le leader ici). Les 2 premiers groupes seront relativement “facile” à inclure. Mais à partir de là, à part pour le groupe issu du SEL, la mise en place d’une monnaie alternative dépendra de l’adhésion des producteurs et des citoyens et de la masse critique atteinte. Pas vraiment simple d’un coup!

D’un côté les citoyens pourront être en mesure d’échanger ou vendre les surproductions de leur jardins, leurs vêtements trop petits et autres possessions inutilisées créant un marché parallèle qui devra fusionner au tissu de production en place. C’est la raison principale qui a bloqué les échanges de services (souvent les métiers des membres) au sein du SEL (sans aborder le cadre légal et de taxation qui en est la seconde frontière).

Vous me direz, pourquoi proposer un projet qui comporte tant de difficultés à se réaliser? Laissez moi continuer… Abordons le problème à l’envers. Comment susciter l’adhésion collective en partant du citoyen?

Mon idée, utiliser ce qui fait courir le monde. La consommation en PROMO! C’est ici qu’une autre de mes expériences m’a inspiré. Depuis des années, isolé sur une île des Caraïbes, je suis soumis à un marché contrôlé. Prix élevés, produits choisis et peu nombreux, acteurs économiques contraignants. Je contourne pourtant cette situation en consommant mon alimentation localement et en passant commande sur Internet pour les biens importés. Par exemple, grâce au site http://banggood (et d’autres…) je me fourni pour 2 à 10 fois moins cher que sur le marché local. A part 3 copains et 2 copines, la majorité de mes concitoyens n’est pas assez aguerrie au web pour faire de même… C’est pourtant le meilleur marché en PROMO que je connaisse!!

Voici donc le projet! Construire une borne d’achat qui fait tourner un navigateur web et un proxy qui permette de commander sur banggood sans le savoir. Guidé par un “conseiller”, chez le buraliste du coin, chacun pourra acheter (en liquide, chèque ou CB payé au commerçant) ce qu’il souhaite sur le catalogue rebrandé, aux prix gonflés affiché sur la borne. Malgré la majoration de prix, la plupart des produits resteront en PROMO pour les acheteurs. Nous pourrons aussi les sensibiliser au problème de pollution que représente cette façon de consommer (les portes containers naviguent aux huiles lourdes), noter leurs coordonnées (pour la livraison de leur commande) et les savoirs, produits et services qu’ils peuvent proposer. Leur offrir un compte market place et convertir une partie des €uros, issus du bénéfice fait sur leur commande, en monnaie libre sur leur portefeuille. Ainsi démarrer une spirale d’adhésion positive et concrète pour chacun!!

Si vous avez réussi à me lire jusque là, n’hésitez pas à relancer la discussion.

Les points clés qui concentrent mon attention en ce moment:

  • Trouver un market place compatible Duniter + Euros (double monnaie = transition douce)
  • Ajouter une interface SMS de contrôle de son compte (interface simplifiée ultime ala Bristol pound).
  • Terminer le prototype de SHOPPING machine et le tester avec ma buraliste :wink:

Contactez moi si vous pensez pouvoir m’aider à avancer sur ces idées. K.I.F.S (Keeping it fucking simple) :heart:

Ce n'est pas parce qu'on dit que c'est impossible qu'on ne pourra jamais le faire!

One Love

#2

Bonjour zicmama,

Ce qui est certain, c’est dès qu’une monnaie tournant sur Duniter fonctionne, il est presque immédiatement possible d’en obtenir contre des euros et inversement pour 2 raisons :

  • l’échange de la monnaie fiduciaire euro
  • la possibilité d’échanger automatiquement des unités de monnaie Duniter contre des bitcoins qui eux possèdent déjà des places de change en euro

Donc la souplesse viendra très rapidement sur ce point.


#3

Si la double cotation est possible sur le market (cesium?) c’est parfait. Par contre je n’arrive pas à comprendre comment la cotation peut s’opérer? Duniter est censé gérer des communautés indépendantes, par quel biai sa relation au Bitcoin ou à l’euros se fait-elle?


#4

Je ne vois pas ce qui peut empêcher d’afficher des prix en différentes unités. De là à avoir un système de paiement qui accepte toutes ces unités, c’est autre chose.

Par des biais extérieurs à la monnaie elle-même. Par exemple des places de change numériques, ou des places de rues où les individus s’échange une monnaie contre une autre. Ou encore d’autres méthodes qui seront imaginées ensuite !


#5

Place de marché ET de change décentralisé sont à penser de manière complètement liés. Ca doit se faire ensemble. Ainsi qu’un outil simplifié de création monétaire Duniter entièrement paramétrable (Cesium pourrais intégrer cela).


#6

Ici (en Mayenne) nous avons un projet qui se rapproche : déployer chez les buraliste une tablet tactile avec une place de marché (sans doute sur la base de Cesium).

La personne qui m’aide ici à faire l’étude aurpès des buralistes/cafés souhaite aussi une affichage en Euros. Je ne suis pas trop favorable de mélanger, moi… mais à voir. C’est vrai que ca pourrait faciliter la transition. J’aurais de bosser pour faire la promo d’outil non libre… Par ailleurs ont tomberai sous la coupe de la loi sur les plateforme de marché Euros (qui impose maintenant de publier à l’etat les ventes effectuées par utilisateur : LeBonCoin y est donc confronté).

Néanmoins, garder un affichage Euro permettrait d’intégrer les annonces de sites externes (justement comme le BonCoin, ou de chopping Banggou). Je sais qu’il existe une API JS pour le bon coin. Cela ne parait donc pas compliqué de l’intégrer dans Cesium. Reste à voir s’il limite les requetes.

Bref, on avance tranquillement mais je vois que bcp d’entre nous ont les meme idées. En general, d’ailleurs, ce n’est pas ce manque… Ce qui manque vraiment, à dire vrai, c’est : des contributeurs qui bossent sur le code ! :wink: Ou pourquoi pas des contributeurs en monnaie non libre, pour dégager du temps aux contributeurs actuels.

bref…


#7

Je te confirme que La Ruche qui dit Oui! y est également confronté… Ca à immobilisé la moitier des dev pendants 4 mois pour migrer vers un nouveau prestataire de paiement (mangopay).


#8

Kimamila, ravi d’avoir ton retour d’expérience. Effectivement l’association à l’€uro est un facteur d’adhésion du public (tout le monde ne peut pas jouer à Géconomicus), par contre cela ajoute une complexité légale et administrative.

Voila pourquoi je ne voudrais pas intégrer les services ‘€’ à la plate-forme, mais les ajouter au travers d’un proxy anonymisant et filtrant. Dans ce cas, on ne fait pas tourner de plateforme de marché en €uros. On reste simple commerçant passant les commandes pour ses clients, les garantissant, la marge générée servira de rétribution à cela. Le reste se fait façon Drop Shipping. Si la marge est bonne, cela générera même de quoi payer des développeurs?!

Initialement, je pensais associer une plateforme d’identification et échange des plantes comestibles: http://fallingfruit.org/?c=forager%2Cfreegan&locale=fr pré-configuré pour la Martinique (si vous connaissez d’autres projets Open Source?). Mais une place de marché plus générale intégrant Duniter serait encore mieux :wink:

Le passage à la monnaie libre se ferait doucement en offrant des bons d’achats en € et DU local qui s’utiliseraient sur chaque plateforme Proxy ou Cesium.


#9

Je vous glisse le protocole d’expérimentation du projet Tera. Ca pourrais vous inspirer si vous voulez rédiger un document semblable pour l’expérimentation du Sou :wink: https://agora.tera.coop/cloud/index.php/s/TYR5QnNSudQ93to


#10

Tera, Sou, Cesium quel fabuleuse source d’inspiration et d’idées. Merci! Cela m’a fait penser à d’autre projets qui m’ont aussi inspiré: http://www.qmp.cat/Home (pour fournir un abonnement Internet dix fois moins cher!) http://opensourceecology.org/ (pour fabriquer des machines compatibles et auto construites)