Expérimentation de la composante fonctionelle (présentation)


#1

Pour ne pas encombrer le forum de développement informatique, je reprends ici la suite de ce sujet : https://forum.duniter.org/t/demande-de-certification-nay4/1082/26

Pour synthétiser, un outil possède deux composantes : La composante structurelle et la composante fonctionnelle.

Prenons l’exemple du marteau qui a pour fonction d’enfoncer des clous. Il peut avoir une composante structurelle en verre, il pourra enfoncer un clou en mousse dans du beurre mou mais il se cassera s’il doit enfoncer un clou métallique dans une poutre en bois dur, il ne sera donc pas très efficace au regard de sa fonction. Il en va de même pour la monnaie qui pour moi est un outil, sa composante fonctionnelle est de permettre une économique efficace il faut donc s’assurer que sa structure est suffisamment solide économiquement parlant.

En d’autre termes la question est : Est que la structure de l’objet lui permet de remplir les fonctions pour lequel il est conçu ? Et je reprends donc ci dessous la réponse très pertinente de Jean_Ferreira

Tout d’abord le cahier des charges fonctionnel est absent de la TRM qui est une démonstration purement structurelle de l’objet monnaie. Ensuite les fonctions recherchées ne peuvent être purement minimalistes, il s’agit d’économie mais je comprends l’idée et j’y reviendrai à la fin.

L’allégorie de la plaque de lego est excellente, en tous cas très claire pour moi mais ta présentation manque de précision. La structure de la plaque de lego c’est sa composition chimique, ses propriétés physiques et sa forme quant à sa fonction c’est de pouvoir emboîter dessus des briques de lego. Peut importe donc sa structure aussi parfaite semble-t-elle si elle ne peut remplir sa fonction, c’est là l’expérimentation fonctionnelle que j’expose avec le problème de la source et des deux lacs, vérifier expérimentalement que l’espacement entre les plots de la plaque permette d’y emboîter des briques. Il n’est donc pas question de tirer des plans sur une maison que personne n’habitera mais de vérifier expérimentalement qu’il est possible de bâtir une maison habitable sur la plaque.

Et des expérimentations économiques fonctionnelles il y en a bien d’autres à faire…

Cela dit pour en revenir au minimalisme de la fonction que tu exposes il s’agit là effectivement d’une prise de position idéologique. Je comprends tout à fait que si tu considères la monnaie libre comme une monnaie qui n’a pour vocation que de toucher une petite communauté et d’évoluer ainsi en parallèle du système actuel ces expérimentations chronophages n’ont aucun intérêt.

Si je propose ces expérimentations c’est bien parce que je considère cette monnaie libre comme un potentiel renouveau qui remplacera la monnaie dette actuel à un niveau national voire international. Je nourri cette ambition pour cette monnaie libre mais je ne peux y croire que si l’expérience me démontre que cela peut fonctionner et j’ai envie d’y croire donc j’ai envie de tester.

J’en profite aussi pour ouvrir un peu plus la fenêtre des champs d’expérimentations, à savoir les expérimentations utiles de terrain, comme ce que @kimamila compte faire avec Le Sou, il s’agit d’une autre approche qui permet de récolter une multitudes d’informations très intéressantes et tout aussi essentielles.

En conclusion, je pense qu’il est beaucoup trop tôt pour lancer une monnaie libre sans lui apposer au fer rouge la mention test. Il me semble absolument nécessaire pour ceux qui imaginent la monnaie libre comme la remplaçante de la monnaie dette d’effectuer toutes les expérimentations fonctionnelles et pour les autres qui ne la considèrent que comme une monnaie communautaire parallèle il faut au moins attendre que les développeurs certifient leur code comme bon pour usage.

Bien sur au début la monnaie libre cohabitera avec la monnaie dette mais si nous voulons que la monnaie libre s’impose à terme nous n’avons pas le droit à l’erreur. Car ils seront nombreux à vouloir réduire à néant cette insurrection monétaire et si nous ne nous sommes pas bien préparés la monnaie libre sera durablement discréditée…


#2

Les monnaies libres…

Par alleurs, il existe également plusieurs “monnaies dettes”, euro, dollars, livre…:slight_smile:


#3

Je suis entièrement d’accords avec toi :slight_smile: Cependant je ne peu m’empêcher de reprendre le projet Tera comme exemple…

Ce projet, sur 10 ans, est batis sur un protocole d’expérimentation visant l’autonomie maximale sur tous les plan … Voici le protocole d’expérimentation

Aujourd’hui, après 3 ans de démarrage, il y a une trentaine de personnes vivants à Masquières, bâtissants maisons nomades de 40m2 démontables ossature bois, matériaux locaux et à moins de 36000 euros (payable par les les APL sur 10 ans, donc les gens qui n’ont pas les moyens n’on quasiment rien à payer !!) sur 12 hectares de terrains communal en baille emphytéotique (donc personnes n’a à payer son terrain!) Ils viennent de finir la fabrication et l’installation des composantes pour l’autonomie énergétique de la première maison. Bientôt l’autonomie alimentaire (permaculture, élevage …) Bientôt, ils émettrons une monnaie locale complémentaire sous forme de revenu d’autonomie à tous les habitants de l’écovillage, basé sur la production.

SI d’ici 7 ans nous atteignons la majorité de nos objectifs, je pense que cela serais déjà un grand pas vers l’autonomie sous tous ces angles. Peut importe que la monnaie soit indexé à l’euro ou pas lol. Se qui compte c’est se que les gens en font en la mutualisant, l’enfermant sur le territoire de vie grâce à une MLC.

Qui nous empêche de faire ça ? Personne. Bien au contraire, tous les élus locaux, tous les acteurs politiques, institutionnels ou non, de bonne fois, soutiennent largement ce projet maintenant qu’il commence à entrer dans le concret. Même l’Europe finance ce genre de projet! Des caisse d’allocation son dédiés à cela, prévus pour, et 75% des fonds de ces caisses ne sont pas dépensés chaque années, car soit les gens ne savent pas qu’ils peuvent y avoir droit, soit la complexité administrative (volontaire) freine les démarches.

Pour moi, les monnaies libres ne sont que la cerise sur le gâteau :slight_smile:

Il serait donc intéressant de commencer dès maintenant à rédiger des protocoles d’expérimentations autour des monnaies libres.


#4

Je pense sincèrement que ce genre d’environnement est idéal pour une expérimentation de TRM/Duniter. Mais nous en avons parlé, et je pense que cela est acté, (TRM/Duniter) est contre productif pour le projet, en tant que première expérience, et de plus irréalisable par les devs disponibles avant longtemps. Y a t’il du changement de ce point de vue? (TRM/Duniter)


#5

Ah non pas du tout! On est ici pour parler de Duniter, donc TRM, je fait juste le parallèle avec se qui se fait déjà, qui fonctionne (MLC, SEL, etc …) et l’expérimentation qu’on pourrais faire avec des monnaies libres. C’est très proche finalement, le raisonnement est le même. Je pense que se serais une erreur de ne pas a minima prendre en compte se qui à déjà été fait :wink: Ya que reprendre le travail déjà fait et modifier à notre sauce (TRM). Pourquoi se priver ? :coffee:


#6

Exactement, et en premier lieu il faudrait donc s’organiser. Je vais réfléchir à tout ça et aussi découvrir TERA, je ne connaissais pas merci pour le lien.