[ experiences gmarches ]

Je ne vois pas le rapport entre ce que j’écris et la législation (française ou autre).
Je reprenais juste le relais de ce que tu as constaté sur les échanges.
En quoi s’aligner sur la législation, réglerait le problème?
Avec la Flat Taxe, le BTC est moins volatile?

Aujourd’hui on a une masse monétaire moyenne de 852 DU (soit 8,5 jours de besoins)
En monnaie pleine, 3925 DU (j’ai pris le chiffre le plus haut) donc la rotation se fera tous les 39 jours, ça me parait rapide quand même.

2 « J'aime »

Voici les message où je relate mon expérience gmarché à Vaour.

A mon avis. Plutôt que d’augmenter les prix et laisser faire, il faut inviter le vendeur à conserver ses prix bas et à redistribuer la « plus value offerte » à ses clients « habituels ». Comme des bons de réduction. Idéalement à ceux chez qui on est également client. Comme ça la masse monétaire apportée des contrées plus « riches » se répartie localement en se diffusant aux acteurs locaux qui favorisent l’usage de ML lors d’échanges « réciproques ».

trm
cette action limite les écarts entre les creux et les bosses que la TRM produit dans le tissu économique


DU(G1) implémenté par Duniter décide d’un référentiel particulier à l’expression de la ML (cf. modules). Le type de blockchain à consensus PoW (preuve de travail) est parfait pour créer le référentiel G1 et la fonction de calcul du DU utilisée. Pourtant, la montée en asymptote vers la moyenne n’est prévue pour être pleinement efficace en monnaie pleine… La durée de convergence impose son rythme de croissance ainsi que le consensus d’établissement de la toile de confiance…

L’avantage d’un référentiel M/N est sa similarité avec un Système Monétaire Équilibré (SME), une monnaie libre du coup qui démarre à la moyenne. IPFS permet de compter dans ce type de relativité. Astroport peut créer une ML(M/N) par personne (qui correspondent directement aux creux et aux bosses du graphiques de couverture de la TRM)… Pourquoi ne pas essayer une ML dans cet autre référentiel? D’autant que les fichiers repris des datacenter privés y payent leur hébergement, générant du coup de la valeur comptée par ML sur notre usage du numérique… On y échange plus que des tomates et des crêpes dans la réalité :wink:

On peut déjà y échanger des films en faisant des dons en DU(G1)
J’y propose en ce moment (normalement partagé uniquement à mes amis N+2) en libre accès pour la démo : BIenvenue à Gattaca et d’autres médias

sans oublier qu’ une bonne moitié n’ est pas circulante d’ office, anciens comptes, billets perdus etc…

@Hubuh partant du principe que je fais partie du peuple, en ce qui me concerne je ne gère aucun outil qui permette de faire fonctionner de près ou de loin à cette monnaie-libre… et toi ? nous sommes bien sur un média publique pourtant. ps/ ce qui ne sera plus forcement valable avec un autre framework au passage

tout à fait et en quoi, en l’occurence ces discussions interminables permettent de faire fonctionner des supports comme DUniter et Cesium par exemple ? :thinking:

simplement parce que tout revenu ou plus-value est imposé à hauteur de 30 % et que la facture est à régler en euros (c’est la loi concernant les actifs numériques)

donc plus les prix de vente sont élevés plus ils s’exposent à une plus-value élevée, entrainant un impôt en monnaie centralisée élevé.

ceci à moins que la monnaie-libre évolue dans un univers extra-terrestre dissociant tout lien avec la réalité actuelle de la planète terre.

Le prix en June n’a rien à voir dans la flat taxe, c’est l’estimation de la plus value en € qui compte.
Tu vends un kg de pêche (de ton jardin) prix estimé 7€, que tu les vendes 1Ğ1 ou 5000Ğ1, tu payeras 30% de 7€ (sous réserve d’avoir atteint les 300€ de plus value au minimum).
D’après ce que je sais (à confirmer) la taxe à 30% sur les actifs numérique est défini par la France, pas un accord international, ni même européen.
Donc ça ne concernerait que les résident français, pas la ML dans son ensemble.

1 « J'aime »

Seules les plus-values sur les actifs numériques sont taxées, à partir de 305 Euros.
Je ne fais aucune plus-value sur la June, je les revends au prix acheté.
On peut éventuellement compter une plus-value sur les Junes créées, mais j’estime cette plus-value à moins de 305 euros (surtout que j’en donne une grande partie). Donc pas de taxe.

La taxe éventuellement applicable pour un commerçant (collecteur d’impôt) est la TVA, comme pour toute transaction faite par un commerce, qui s’est engagé à collecter cette TVA en s’enregistrant au registre du commerce.

C’est un avis qui n’engage que moi.

2 « J'aime »

juste à préciser ou mon commentaire fait suite à mon expérience, plus particulièrement sur le gmarché de Saint-Agrève ou j’ai acheté pour 23 Junes de produits à un producteurs dont il semblerait que se soit le métier, donc sa seule source de revenue…

en ce qui concerne les 300 € de plus-value, celle-ci à vite fait d’être atteinte pour ce commerçant, étant donné qu’il à très peu de charges et la quasi gratuité de ses matières premières.

et d’autre part, quand celui-ci veut la quasi entièreté de sa production en June… comment faire pour payer 30 % de taxe dans une monnaie que l’on a pas générée ?

donc :
1 - il me semblerait judicieux d’effectuer des bas prix de vente ?!
2 - de trouver une équivalence €/G1 stable et simple à gérer ?!

Par ailleurs, ce retour d’expérience étant associé à quelque chose de concret, j’aimerais autant à voir un retour d’expérience de quelqu’un qui vend des choses, dont c’est l’activité principale et qui génére une plus-value > à 300 €

les projections théoriques ou idéologiques sont pour moi peu intéressantes (je précise bien, en ce qui me concerne !!)

Il ne fait pas de plus-value la G1 son compte commerçant ne produit pas de G1, il fait une plus-value sur les produits qu’il vend, donc la taxe sur les crypto actif ne le concerne pas.
Par contre, pour la TVA il est concerné

Et c’est bien parce que je pratique des prix élevés que je peux considérer que les G1 que je produis ne me rapportent pas plus de 305 Euros.

sauf erreur,
la création du DU est un revenu => impôts sur le revenu
tout produit vendu en n’importe quelle monnaie, générant une plus-value => impôt sur la valeur de la plus-value appréciée au cours du marché dans la monnaie de gouvernance qui gère cet impôt ?!

revenu et plus-value sont 2 choses différentes !!

1 « J'aime »

discussions inter-minables tu veux dire ?

si ça ne semble pas assez constructif ici, go le fofo des dev non ?

Ben non, la création du DU, n’est pas un revenu, pas plus que faire pousser des tomates.
C’est en vendant les tomates que tu fais une plus-value (par rapport à ce que cela t’a couté) ce peut même être une moins-value. Cette plus-value est taxée par la TVA.
C’est donc en vendant tes G1 que tu risques de faire une plus-value, si tu revends celle que tu as achetées au prix d’achat il n’y a pas de plus-value. Si tu vend celles que tu as créées (pour un coût négligeable) alors tu fais une plus-value (taxée à 30%) parce que l’état a défini que c’est du crypto-actif.
Les échanges en G1 sont du troc, puisque les crypto-actifs ne sont pas considérés comme de la monnaie.
Un troc incluant ou non des crypto-actif est comptabilisé comme une vente + un achat et valorisé en monnaie d’état.

3 « J'aime »

versus les finances publiques de l’état français, c’est le revenu qui est imposé et non le travail.
le minage des crypto-monnaies étant soumis à l’impôts, il est fort à parier que le DU le soit aussi un jour ou l’autre, dès lors que la masse monétaire créée sera suffisamment intéressante pour justifier la mise en oeuvre de moyen de gestion de cet impôt ?!

à ce sujet, afin d’éviter de ré-inventer la roue, il est préférable de se référer au travail, excellent je trouve, qui à été réalisé par Fiscalité : la loi Pacte – Monnaie Libre et Transitions

voilà !! en ce qui me concerne, je vais m’arrêter là sur le suivi des commentaires de cette expérience… Merci à toutes et tous de votre participation et à une prochaine

:star_struck:

1 « J'aime »

Le minage étant un travail, ce n’est pas un revenu, la vente des objets minés est le revenu.

2 « J'aime »

Rien ne vaut l’expérience

1 « J'aime »