Entreprise utilisant la G1 : Faut-il déclarer et payer des impôts ?


#126

On te l’a déjà dit, tu ne dois pas adopter de monnaie libre, ce sujet est trop éloigné de tes emprisonnements. Tu dois continuer d’adopter la monnaie que tu as choisie, celle qui selon tes croyances t’est imposée pour tout et n’importe quoi.

Ainsi du fait que tu n’utiliseras pas de monnaie libre, tu sera ainsi libéré des questions que tu te poses et qui n’ont pas de rapport avec la monnaie libre elle-même.

Je t’ai posé la question de ce qu’il en est concernant les échanges de gâteaux faits maisons et de tontes de pelouse, qui sont tout autant des “conversions indirectes” selon ta propre définition, et tu n’as toujours pas répondu.

Non l’UNL n’est en rien une “ressource principale” de rien du tout. Ce sont des nombres sur des comptes des papiers et du métal. Les nombres ne sont pas une ressource “en soi”, si on veut c’est utilisable mais ça n’a pas grand intérêt.

Mes choix ne regardent que moi, et je n’ai jamais prétendu diffuser au tout venant sur un forum public dont le sujet est “monnaie libre” des choix personnels concernant des choses qui n’ont rien à voir.

Par exemple je n’ai pas prétendu parler des cors aux pieds, ni de la couleur de mes chemises. Ces sujets ne touchent pas une ligne de code de Ğ1, et sont des sujets personnels.

Si tu veux des renseignements personnels sur les gens je t’invite à postuler pour les services de police ou des agences de renseignement.

La Ğ1 existe, donc la théorie est validé dans sa prédiction de faisabilité concernant une monnaie libre, ce qui est un premier point tout à fait intéressant.

Les questions que n’aborde pas une seconde la TRM sont entre autres infinités de thèmes :

  • Les cors aux pieds
  • La couleur des chemises
  • Les impôts au Danemark
  • Hamlet
  • Ce qui pourrit dans le royaume

etc…

Je ne t’ai jamais préconisé d’ignorer quoi que ce soit.

Je te préconise à contrario de ne surtout pas adopter de monnaie libre, tu dois garder la monnaie qui te convient.


#127

Ceci concerne encore une fois une personne juridique, et non un simple être humain. Un livre qui pourrait t’intéresser : https://latromperieducodejustinien.files.wordpress.com/2016/11/bankster_whosdaboss40gmail-com.pdf


#128

J’ai découvert ça mais je n’ai pas encore approfondi le sujet :


#129

Merci pour ce lien !

Ça a l’air d’être le témoignage d’un américain qui n’est pas citoyen des USA, et qui résume page 231 : le nom inscrit sur vos documents administratifs n’est celui que d’une entité juridique, sur lequel s’applique les lois de l’Etat, mais en tant qu’être humain vous pouvez vous dé-corréler de cette entité juridique et donc tout contrat ou loi de l’Etat ne s’applique plus à vous.

(cela dit, je n’ai pas trouvé de pages de liens vers d’autres sources ou preuves pour appuyer cette assertion, je vérifierai plus tard :slight_smile: )

Pourtant jai quand même bien l’impression que, si je me base sur les liens que j’ai donnés plus différentes recherches, si je me trouve sur le territoire revendiqué par l’Etat Français et sans identité juridique (sans papiers officiels), certaines personnes reconnues par l’Etat comme “force de l’ordre” se donneront bien le droit de me passer les menottes, et d’utiliser la force et la menace de mort si je me défend, et que si devant toutes interrogations je réponds “vous n’avez pas le droit de m’entraver, libérez moi”, je serais de toute façon emmené (de force) devant un tribunal reconnu par ce même État, je pourrais toujours répondre “vous n’avez pas le droit de m’entraver, libérez moi”, vu que je ne suis toujours pas en règle d’avoir un titre de séjour reconnu, je pense que si ils ne peuvent pas me ramener à la frontière (car les autres pays refuseront) et bien je passerais ma vie enfermé à répéter sans cesse “vous n’avez pas le droit de m’entraver, libérez moi” :disappointed_relieved:

Pour nous mettre d’accord, il va falloir faire des recherche sur l’apatridie en France, et plus particulièrement la procédure si l’apatride refuse de se mettre sous le status d’apatride reconnu par l’Ofpra (car ce status engage l’apatride à respecter les lois de la République et donc se soumettre).

Même si j’ai déjà bien cité :

Je suis d’accord avec vous pour dire que seul le Droit Naturel devrait s’appliquer entre les êtres humains, mais l’Etat Français considère le territoire appelée France comme sa propriété, et appliquera bien le Droit Naturel en conséquence : vous êtes en violation de propriété, donc soit vous accepter le règlement du propriétaire, soit vous convainquez un autre propriétaire de vous héberger (un autre Etat), soit vous passerez votre temps enfermé… :confused:

Et même si vous allez vivre dans un bateau dans les eaux internationales, on vous fera payer par la force le non respect du droit international… (sauf si vous êtes apatride ? à vérifier :slight_smile: )

Reste plus qu’à acheter un terrain à l’Etat lui même pour devenir soi-même propriétaire :confused:


#130

Ben oui. Les lois qualifient les êtres humains, leurs droits et leurs devoirs. Donc effectivement, un être humain “en général” n’existe dans aucune loi écrite, car il n’est pas qualifié. edit - il est pourtant différent de l’être humain voisin, non qualifié lui non plus, et non qualifiable dans son intégralité.

Donner des lois écrites à quelqu’un qui dit se baser sur le droit naturel (je suppose), c’est faire écouter du rap à Mozart : il ne comprend pas. Mais l’inverse est aussi vrai, expliquer le droit naturel à quelqu’un qui parle de droit civil, ça ne marche pas.

Une question similaire serait : “donne-moi des textes de lois qui lient l’âme humaine à une identité civile”.

Du coup, réclamer des textes de lois parlant d’êtres humains en sachant très bien qu’il n’y en a pas (de telles lois), c’est absurde. Répondre à cette demande est également absurde. Fin du game, zéro partout.


#131

Je sous-entendais que concrètement, vis à vis de tes impôts, probablement aucun être humain de t’as contraint à quoi que ce soit, si ce n’est toi même.

Concernant les réponses à tes questions : Je joue au jeu quand je souhaite y jouer. Etre libre ne veut pas dire jouer ou ne pas jouer. Ça veut dire Choisir de jouer parce que Je le Veux, ou choisir de ne pas y jouer car Je ne le Veux pas. Maintenant pour répondre à tes questions de façon directe :

Donc tu sous-entend que tu ne paye pas tout tes impôts ? Comment fait-tu pour ne pas avoir de problème ? Peux-tu me fournir un peu de concret ou c’est encore que du vent théorique ?

Je paye bien tous les impôts sur le revenus que Je Dois. C’est à dire 0. Car Je (moi être humain) ne suis pas concerné par ceci. Concernant le citoyen, qui est une autre entité, que je peux représenter OU ne pas représenter, je fais en sorte qu’il respecte les lois de son propriétaire (qu’il reste donc dans la légalité) de façon intelligente, de sorte à ne pas payer ce que je ne veux pas qu’il ai à payer. Et je l’utilise si j’en ai le besoin, et non de manière systématique (comme le font la plupart car ils se confondent avec lui). Ce citoyen n’a pas eu non plus à payer d’impôts sur le revenu.

Il faut aussi comprendre que le citoyen (j’emploi le terme “citoyen” pour faciliter la compréhension, mais il s’agit plutôt d’une entité fictive, créée avec un acte de naissance, mais qui n’est pas forcement citoyenne) est la propriété de l’Etat. Il peut arriver que ce dernier change les règles du jeu vis à vis d’elle. Voir ne respecte pas ses propres règles du jeu vis à vis d’elle.

Doit-je donc tenter le coup, recevoir un avertissement du fisc et le scanner pour vous prouver que non on a pas le choix ? Ou vous aller partir dans l’argumentaire qui mène a rien : “ça te met en mauvaise posture mais tu a le choix de le faire” ? On en est là ?

Tu es libre de faire ce que tu veux :slight_smile: Enfin, je le souhaite. Cependant, si ton but est de me prouver que l’être humain est contraint de payer des impôts sur le revenue je te déconseille de faire ça, car tu ne me prouvera rien ^^ Quand bien même tu recevrais une lettre, elle concernerait le “citoyen” (Prénom, NOM DE FAMILLE), et non l’être humain que tu es.


#132

Désolé ce n’était pas mon intention. Le “vous” désignais @Galuel & @mollenthiel. C’est à dire ceux qui prétendent qu’on a le choix de ne pas payer d’impôts.


#134

Mais… Justement :sweat_smile: C’est parce-que je veux me libérer cette prison qu’est l’UNL (pour unité non libre on est d’accord?) que je m’intéresse à tout ça…

Je redoutais cette esquive… En fait ce n’est pas toi personnellement qui m’intéresse ici… Tu aurait pu inventer un “Jean citoyen de la France” pour l’image… Mais j’ai compris, tu me répondra pas là dessus, puisque si je le formule comme ça :

Comment un citoyen Français peut-il ce permettre de ne pas payer d’impôt par choix ?

On est hors sujet pour un membre de la Ğ1. Yes.

Et dire que j’avais dit de ne pas rebondir sur “préconiser” :sweat_smile:. J’aurai pu répondre pareil en tant que membre de la Ğ1. Sauf que je suis “membre” de la France et je pensais que tu l’était aussi.

L’UNL ne me convient pas. Mais je suis citoyen de la France et l’euro est la monnaie officielle.

I got it. Vous êtes membre de la Ğ1 et uniquement de la Ğ1 et pas d’autre chose. Et dans ces conditions effectivement l’état Français et ses règles n’ont aucune importance.


#135

Tu as été dans l’incapacité de citer aucune Loi qui t’oblige, et maintenant tu prétends que d’autres prétendent des choses.

Peux-tu citer explicitement le post où il y a affirmation “qu’on a le choix de ne pas payer d’impôts ?”.

En science il est un fait que c’est celui qui affirme qui doit apporter la preuve, sinon il se passe l’inversion de la charge de la preuve.

En sus, en science toujours, il est un principe fondamental de la logique qui est que : l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence. Ce qui est fondamental.

Ce que je prétends par contre c’est que tu devrais laisser tomber la monnaie libre, et garder la monnaie que tu utilises déjà. Il ne faut pas changer de monnaie, c’est une mauvaise chose.


#136

L’obligation de payer ses impôts a été proclamée par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 : “Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés” (art. 13)."

Satisfait ?

Edit : Sources :

https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

https://www.senat.fr/reglement/reglement121.html


#137

Oula, je sens une bonne grosse dose d’hypocrisie dans cette phrase. Pourquoi tu est ici dans ce cas :sweat_smile:

Sinon non, j’ai bien vu qu’il y avais des personnes à la fois membre de la Ğ1 et citoyen de France. Donc je ferait comme ces personnes là.

Il y a au moins une chose que j’aurai retenu c’est que quand on parle à un membre de la Ğ1 “extrémiste”, il faut se mettre dans l’esprit 100% Ğ1 et que donc forcément l’état Français et tout le reste n’a aucune valeur ici. Tu crois que je suis pas capable d’utiliser la Ğ1, tant pis; tu peux pas m’en empêcher (dommage hein ? :p). C’est dommage en revanche de ne “plus” être capable de rester citoyen un minimum. Heureusement d’autres membre de la Ğ1 sont capable de le faire.


#138

De quoi ? Ce n’est pas une obligation contrairement à ton interprétation erronée, il n’est écrit nulle part quelque chose qui t’oblige.

De la consentir librement est par contre explicitement écrit.

La Loi ne peut pas t’en empêcher.

Pas plus que tu n’y es obligé.

Ce sera donc de ta responsabilité ! Voilà ce qu’est une monnaie libre, son adoption est de la responsabilité de celui qui l’adopte.


#139

Ce n’est pas mon interprétation mais celle de vie-publique.fr. Mais ça tu t’en fou, parce-que même si c’est un site officiel, ce n’est pas une “loi”.

Du coup tu pense que si je ne paye pas mes impôts par choix, je pourrait demander à l’huissier de justice ce qu’il fait là parce-que j’ai le droit de ne pas les payer ? On peut continuer encore longtemps dans cet absurdité. Les gilet jaunes serait ravis d’apprendre qu’en fait on n’est pas obligé de payer nos impôts.

Edit : je viens de voir que j’ai même pas mis le lien de vie-publique sur mon précédent post : https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/citoyennete/definition/devoirs/pourquoi-est-on-oblige-declarer-ses-revenus-payer-ses-impots.html D’ailleurs l’histoire du consentement est expliquée en dessous. Mais ce n’est “qu’une interprétation erronée”.


#140

soit vous convainquez un autre propriétaire de vous héberger (un autre Etat), soit vous passerez votre temps enfermé… :confused:

Enfermé sous quel motif ? Quel loi aurai-je enfreins ?


#141

Celle d’être sans papiers/status officiel sur le territoire revendiqué, et de refuser tout status.

De toute façon, même en état d’apatride (c’est à dire apatride sans le status officiel reconnu d’apatride), je ne pense pas qu’on puisse se dispenser des lois sur le travail dissimulés ou autres.

Quelqu’un a des infos là dessus ?


#142

Admettons que tu n’est allocataire d’aucune prestation, que tu ne touches pas le moindre salaire. que tu ne vends qu’à des gens qui te paient en Ğ1. que tu es par exemple un de ces pupilles de la sacro-sainte nation qui perdent leur subside le jour de l’anniversaire des 18 ans.
Et fort heureusement a eu l’idée de devenir membre de la Ğ1 et à défaut d’un appartement chauffé, peut s’acheter des nems, des légumes, et d’autres choses grâce à ses ventes de services divers en Ğ1.
Si les impôts te réclament une partie de tes gains effectués en Ğ1, et n’ayant en aucune façon gagné le moindre euro. Ne s’obligent t’ils pas alors à accepter la seule monnaie dans laquelle tu es solvable ? Ne reconnaîtraient-ils pas alors la monnaie Ğ1 comme monnaie fiduciaire ? Comme monnaie ayant cours légal ?
Les fiscalistes n’ont pas fini d’être emmerdés avec ces monnaies …
Pour l’instant nous n’avons pas de meilleure réponse à te donner que celle des gens dont c’est le métier. Ils ne peuvent/veulent pas se prononcer au risque d’ouvrir une boite de pandore qui pourrait éradiquer le pouvoir du monde juteux de la finance des privilèges bancaires.


#143

Et bien voila une réponse qui ne balaye pas gratuitement les devoirs d’un citoyen Français. Merci


#144

#Deuxième partie après un jour

N’essayerait tu pas de me faire comprendre que l’Etat ne respecte pas les saintes loi ? C’est censé changer quelque chose de savoir ça ? C’est supposé me donner de quoi me défendre contre la répression apparemment injustifiée de l’Etat ? Je ne crois pas, l’Etat fait ce qu’il veux sur son terrain.

Comme le dit très justement matograine

Heureusement la G1 est en dehors de ça et contrairement à ce que tu pourrait penser je ne souhaite pas vraiment que l’état vienne la pourrir avec ses propre règles.


#145

Ce n’est pas un motif pour enfermer un être humain. Etre citoyen est un droit, ne pas l’être en est un aussi. Si tu dis le contraire, j’aimerais qu’à l’appui, tu m’écrive le texte de loi.

Factuellement, en ce moment, tu es en train de soutenir (probablement sans le savoir) un système basé sur la peur et l’ignorance des gens. Avoir peur est une chose, mais la transmettre aux autres, avant même de se renseigner en profondeur pour savoir si elle est fondée ou non, me semble contribuer à un monde dysfonctionnel.


#146

Le “te” fera référence au citoyen. Pas à toi en tant qu’être humain. Si tu décides de travailler au nom d’un citoyen, qui appartient à l’Etat, oui, ce citoyen se fera peut être embêté. Maintenant, si tu décides de travailler en tant que simple être humain, tu le peux aussi. Puisque un être humain est libre.

Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.

Et que tu n’aura enfreins aucune loi. Les peurs nous pousse à nous construire un faux monde, pour nous donner l’illusion que l’on a pas le choix.