Entreprise utilisant la G1 : Faut-il déclarer et payer des impôts ?


#45

Juste une précision, au vu des nouvelles contributions :

En mettant de côté la forte probabilité que l’humanité ne survive pas à la grande extinction en cours, je suis sûr de l’avènement de la monnaie libre. Mais ce sera long, je ne pense pas le voir de mon vivant. Surtout, je suis conscient que mon esprit et celui de mes contemporains sont profondément influencés par des siècles de monnaies asymétriques. Je me méfie donc de moi-même. Aux générations à venir, je veux participer à leur offrir un monde débarrassé des monnaies asymétriques. Qu’est-ce qu’elles feront de ce don ? Ce n’est pas à moi de le dire, cela leur appartient. Par exemple, la question de l’impôt, ce sera à eux, avec leur esprit neuf, d’y réfléchir.

Maintenant, à l’instant présent, nos adversaires vont nous imposer cette question. Bien sûr, je pense qu’il faut se préparer, mais être prudent en terme de communication. Par exemple : ne pas laisser penser que l’on a tranché la question de l’impôt ; ne pas attiser la peur ; rappeler notre détermination à résister.


#46

J’ai une vision similaire, mais je me refuse a pré-supposé la stratégie…table rase et on recommence… La transition ne sera pas ponctuelle… L’espoir de quelqu’un qui est malthusiens depuis 15 ans…


#47

On peut être malthusien et Ğuniste ? :smiley: (oula, je remet une pièce dans la machine et c’est reparti pour un tour :rofl:)

NB : Si ma question trouve réponse, il faudra évidemment splitter ça dans un autre sujet…


#48

La création monétaire est elle necessairement corrélé a la croissance de population?

Est-elle corrélé a l’anéantissement des espèces et la sixième extinction?

Existes t’il des methodes incitative douce pour éviter l’acroissement de la population sans trop affecter la liberté individuel?

Préfère tu voir des gens s’entretuer ou mettre une capote?

“monnaie libre” est-il synonyme de “symétrie spatiale et temporelle” ? Combien de libertés dans la TRM sont representatif de la formule. Combien représente les vœux de l’auteur?

Ou s’arrête les math? Ou commence l’interprétation?

Quelle effort individuel les libéraux, anarcho individualiste ont-ils produit en occident depuis que liberté individuel est le dogme dominant?

Acceptes tu sans questionner l’assertion religieusement repete qui dit “suis cette unique règles, et TT ira mieux après l’apocalypse!”

Moi j’achète des capotes et je suis les pistes qui me donne de l’espoir, Rien de plus.


#49

https://fr.wikipedia.org/wiki/Interblocage :slight_smile:


#50

Est-ce que tu veux dire que la soif disparait des lors que j’ai accès a l’eau?


#51

Non :slight_smile:

que tout systemes en interaction dynamiques, composé de :

  • contraintes
  • rapport de force/influence

tendent inéluctablement vers des deadlocks .

again and again jusqu’a la libération d’une ressource [détenu par quelque uns] puis re deadlock… boucle sans fins…

c’est ma vision personnelle , certes plutôt tragique…


#53

C’est tragique lorsque les ressources concerné sont des nécessités. N’est-ce pas sécurisant s’il s’agit d’uranium d’explosif ou d’armes a feu?

Ayant remis un pièce, m’expliqueras-tu comment on reste humaniste aujourd’hui sans être un minimum malthusiens?

Ou bien est-tu libriste avant d’être humaniste?


#54

L’utilisation d’une monnaie Libre peut être vraiment super et changer le monde, mais à condition d’être nous aussi des humains libres.


#55

On ne voit rien du tout ici! Soit moins énigmatique s’il te plait, et même, essaie d’être carrément explicite! Car ce lien vers un compte cesium n’étaye en rien ce qui serait selon toi des “présupposés erronés”. Ou sinon, invite carrément ce Jonas sur le forum!

Car s’il a une solution miracle pour s’affranchir des Lois, je suis carrément preneur, et tout les révolutionnaires aussi! (et tout les bourgeois aussi!)

Le soucis est qu’il n’a pas l’air d’être possible de produire un ON ou un NOUS. C’était peut-être le sens de ma question quand je demandais “qui détient le pouvoir d’orienter la June”. Il n’y a pas de collectif ou d’association, donc aucun pilotage officiel possible, aucune possibilité de prendre des décisions pour tout le monde.

@Galuel et d’autres s’imaginent qu’ils peuvent s’affranchir des lois. Tandis que les “entrepreneur-euses” ont été obligé de s’y soumettre pour créer leurs activités professionnelles et illes y seront tout autant obligé en G1 (tot ou tard lorsque la G1 représentera une véritable économie). Ces entrepreneur-euses qui ont beaucoup à perdre seront probablement moins déterminé-es à résister…

Ce sont des positions inconciliables : @Galuel a tranché dans un sens, les “entrepreneur-euses” voulant accepter la G1 trancheront dans un autre sens. Comme il n’y a pas de collectif, chacun est libre de faire comme il le souhaite, personne ne peut imposer son point de vue à d’autres. D’ou l’importance de modérer et préserver la liberté d’expression sur le sujet “COMMENT déclarer et payer des impots”

Moi aussi. Mais j’ai bien peur qu’ON ne soit pas capable de donner un cadre propice à l’intélligence collective, ce qui ne permet encore moins d’établir une stratégie collective face à l’Etat et ses impôts/taxes/cotisations.


#56

Je ne suis pas d’accord et j’entends bien le montrer au RML 13, a supposé biensur que mon detracteur m’inclus au programme. chose qu’il n’a toujours pas fait


#57

Oui il faudrait que tu repostes quelque chose de plus clair, je ne peux pas programmer un “surprise”. Il s’agit de traiter du code de Duniter/Ğ1, et les informaticiens qui se déplacent ne viennent pas pour assister à une “surprise” mais sur les points qu’ils veulent commencer à apprendre ou approfondir.

Faut aussi que je cale Silkaj qui est dans le même cas, un contenu à revoir.


#58

Il est faux de dire qu’il n’y a aucun pilotage possible, ni aucune possibilité de décisions.
Si c’était le cas, la monnaie libre serait toujours une théorie sur papier alors qu’on constate qu’elle est passée au niveau expérimental, et même possède une valeur d’usage démontrable.
Il y a des décisions prises très fréquemment par une ou plusieurs personnes, et chacun consent ou pas à les appliquer selon qu’il les considère conformes à ses intérêts.

Il y a donc bien un collectif non associatif de pilotage par consensus, où chacun fait un choix pour tous ceux qui y adhèrent.
Pour tout chacun, parmi les autres, ils n’ont pas obligation d’accepter le consensus et peuvent alors créer leur propre branche consensuelle sans que personne n’y trouve à redire. C’est le principe du logiciel libre, on peut adhérer à une nouvelle version, abandonner le logiciel, rester sur l’ancienne version, ou créer une nouvelle branche.

Vouloir se soumettre à une autorité, peut être un choix librement consenti. Mais en quoi une préférence sociétale infantilisante aurait une légitimité supérieure à une préférence pour une société dans laquelle on est responsable de ses choix ?
Et vis et versa…
Ma liberté n’a de sens que si elle n’impose pas à autrui –> La liberté d’autrui n’a de sens que si elle ne m’impose pas.


#59

Vrai pour l’immateriel, faux pour le materiel: symmetrie spatio-temporelle => inflation de M, ta liberté d’acces aux ressources contraint la mienne.

quelle est, alors, l’utilité de reflechir ma liberté independement de la tienne ? plus simple ? plus vendeur ?


#60

Elles ne peuvent pas se réfléchir indépendamment, pas de liberté sans droits symétriques.


#61

edit - retrait des termes “Ğvaleur” et “Ğtravail” non maîtrisés.

Bonjour,

J’ai essayé de formuler mon point de vue, et j’ai trouvé plusieurs failles de raisonnement. Cependant, je pense que cette formulation partielle peut aider à expliciter certains points de vue précédemment exprimés.


  1. La Ğ1 est une monnaie libre, donc une valeur co-produites à part égale par tout être humain qui le souhaite. On appellera ces êtres humains les “membres”.

  2. Aujourd’hui (29/04/2019), la majorité des membres de la Ğ1 se trouve sur un territoire appelé “France”, situé sur la planète Terre.

  3. Sur ce territoire, un groupe humain appelé “Etat français” et constitué de citoyennes et de citoyens, fait régner par la force un ensemble de règles appelées “lois”. Ces lois s’appliquent (en théorie) à tout être humain ou groupe d’êtres humains vivants situé sur le territoire “France”, qu’il ou elle reconnaisse l’autorité de l’Etat français ou non.

  4. Parmi ces lois, deux types de lois nous intéressent particulièrement :

  • certaines lois interdisent ou restreignent la production et/ou l’échange de valeurs (la résine de cannabis ou le conseil médical, par exemple)
  • certaines lois imposent une (ou des) contribution(s) à l’Etat Français ou à des Caisses lors d’un échange de valeur (et brusquement je vois une faille dans le raisonnement, j’y reviens plus tard) ou de travail.
  1. Donc :
  • La Ğ1 étant une valeur co-produite sur le territoire appelé “France”, son échange peut être interdit ou restreint sur ce territoire par l’Etat français.
  • Toute activité humaine (“travail”) étant une valeur co-produite sur le territoire appelé “France”, son échange peut être interdit ou restreint sur ce territoire par l’Etat français.

Il ressort de ce raisonnement incomplet :

  • Pour qui a intérêt à échanger des Ğ1 ou du travail sur le territoire “France”, il est intéressant de savoir les règles posées par l’Etat français. En l’occurence, il n’existe aucune règle spécifique à la valeur “Ğ1”, mais il en existe quantité concernant la valeur “travail”*.

  • En tant que citoyen français cherchant à appliquer les lois de l’Etat français (notamment celles concernant le travail), je participe à la contrainte par la force de certains êtres humains situés sur le territoire “France”. Je suis donc représentant d’un Etat oppresseur, la position de @Ğaluel est donc juste.


  • Comment définir le travail ? “activité effectuée par un être humain en échange d’une contrepartie” ne me plaît pas, mais elle est proche de celle adoptée par l’Etat français, où la contrepartie peut être en “salaire” (libellé en monnaie non libre) ou en “nature”. Or, certaines contreparties sont d’un autre ordre. Par exemple, la contrepartie du travail sur un logiciel libre (encore) est l’engagement légal (sur le territoire “France”) que toute modification sera publiée sous les mêmes termes. Ceci n’est pas reconnu par l’Etat français comme un échange lié au travail. La contrepartie du fait de chanter une chanson est parfois uniquemen la compagnie d’autres êtres humains. Ceci n’est pas non plus reconnu par l’Etat français.

Il existe donc des activités effectuée par un être humain en échange de contreparties qui :

  • dans certains cas, sont reconnus comme du “travail” (code ou musique rémunérés en UNL ou en nature) et soumis aux règles de l’Etat français
  • dans d’autres cas, ne sont pas reconnus comme du “travail” (code rétribué en valeur légale, musique rétribuée en valeur relationnelle)

Si l’on considère que la Ğ1 est une rétribution d’un type similaire à “légal” ou “relationnel”, alors effectivement, le travail rémunéré en Ğ1 n’est pas reconnu par l’Etat français.

Si, au contraire, on considère que la Ğ1 est une rétribution d’un type similaire à un “bien” ou “service” (en nature), alors il est logique que le travail rémunéré en Ğ1 soit recommu par l’Etat français, et soumis aux mêmes règles que tout autre “travail”.


Or, il s’avère que l’Etat français a reconnu comme des biens une classe de valeurs appelés “crypto-actifs”.

les crypto-actifs représentent « des actifs virtuels stockés sur un support électronique permettant à une communauté d’utilisateurs les acceptant en paiement de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. source

Cette définition ne mentionne pas le processus de création monétaire, et il est évident que la Ğ1 entre dans cette classe de valeurs, par son support informatique.

Donc, l’Etat français reconnaît le travail rétribué en Ğ1, et le soumet aux mêmes règles de contribution que tout autre travail reconnu.


Ceci n’est que mon raisonnement à un instant (t), et n’engage que moi.


Il est égalament à noter que même les représentants officiels de l’Etat français ne respectent pas la loi, lorsque ça les arrange. Ce qui n’en fait pas un exemple à suivre ni un contre-exemple à ne pas suivre.


#62

Le travail n’est pas une Ğvaleur.


#63

Merci de votre réponse, j’ai reformulé en retirant les termes non maîtrisés. Je reste intéressé par votre commentaire.

J’ai noté au passage le mot “Ğmonnaie” : si la Ğ1 est une monnaie indémontrable (?), alors je crois comprendre votre position. Ce qui ne veut pas dire que j’y adhère. Je vais me coucher :rofl:


#64

Entreprise utilisant la G1 : Faut t’il délcarer et payer des impôts la réponse est non… vous allez me tire tu es bien mignon @gaiatux mais d’où tu tiens ça ? Et bien de ma soeur (on a tous des brebis galeuses chez nous quand on regarde bien… :sweat_smile: ) qui est contrôleur général aux impôts et donc à la fameuse question posée avant elle m’a répondu par la négative et m’a donnée les arguments pour étayer ses propos. " ta G1 c’est une cryptomonnaie que nous appelons une crypto sociale qui n’a pas de cotation sur les marchés financiers ou une équivalence monétaire à la différence avec une " Monnaie " type Eusko qui elle a une équivalence 1€ = 1 Eusko. L’autre différence c’est que la G1 n’a pas d’impact économique alors que l’Eusko lui en a ( prêt aux entreprises entre autre). Donc si demain tu vends tes légumes en G1 l’administration considèrera que tu as " donné " car la contrepartie c’est la G1 qui comme je l’expliquais plus avant n’a pas de valeur. Le jour ou quelqu’un va acheter de la G1 contre de l’Euro là vous aurez mis les mains dans la souricière et là oui les impôts s’intéresseront à vous. Donc tant qu’il n’y aura pas de conversion de la G1 vers une autre devise il n’y aura pas de déclaration à faire. Donc voilà je voulais juste vous apporter cette information. Conclusion je continue mes paniers en G1 que je ne déclare pas. Ca part en perte agricole… euh oui ça je peux pas le passer sous silence, mais en bio l’avantage c’est qu’on a toujours une production moins importante donc facile à justifier :wink:


#65

oui c’est tragique…

si ce n’est pas nécessaire c’est probablement ( f )utile…


512 bits <=> 512 personnes avec l’état d’un bit :upside_down_face: