Différence entre la ğ1 et le système JEU (jardin d'échange universel)


#21

Ce que je veux dire c’est que, admettons deux personnes qui ouvrent un compte JEU. Le 1er bosser une heure pour le 2eme.

Le 1er à 60 “points” et le 2eme -60.

Ensuite le 1er arrête de faire des échanges. Il reste donc ces -60 points dans l’affaire pour continuer les échanges avec les autres… Il y a bien une sorte de perte ou je me trompe…??

Mais on pourrais aussi dire que le 2eme mec peut aussi se barrer et il reste les +60, et que l’un dans l’autre ça retombe plus ou moins sur ses pieds… humm… mwais ça m’a l’air qu’il y a une sorte d’incertitude là dessus.


#22

À grande échelle le JEU me parait au final encore plus manipulable que la MNL Ca marche dans une économie très localisée. Ca ne passe pas l’échelle de l’individu inconnu.

Peut être une bonne idée à fouiller, mais pour l’instant il faudra attendre pour faire des transactions avec des inconnus, que nous devenions tous de purs esprits bienfaisants.

En attendant que cela advienne, je vais continuer avec la Ğ1 :stuck_out_tongue_winking_eye:


#23

Puisque tu affirme qu’il n’y a rien de créé, alors rien ne peut se perdre.

Il doit donc y avoir des incohérences dans ton modèle conceptuel.

Je t’invite à étudier le module Galilée, et voir qu’une monnaie libre, comme toute monnaie, comme toute chose par ailleurs, peut se compter à somme nulle (voir aussi les 4 référentiels).

Le fait de compter à somme nulle ne fait que placer le zéro quelque part, mais le zéro ne signifie absolument rien en lui même, il n’est qu’une convention.

Ainsi si on compte relativement au sol les distances positives vers le ciel, et négatives vers le centre de la Terre, on peut considérer deux cas de figure :

1°) on ne creuse pas de trou, et il n’y a pas de tas de terre, la distance entre le point le plus haut et le plus bas est de zéro, et la somme de ces distances relatives fait zéro.

2°) on creuse un trou et la terre issue du trou est placé en tas de terre, le trou étant à -10 mètres, le tas de terre montant à +10 mètres. La somme des deux fait toujours zéro.

Et bien que la somme fasse zéro dans les cas 1°) et 2°) ils sont tout à fait différents, tout passant qui voudrait passer à pied à l’endroit où l’on a fait le trou pourra en témoigner. Il y a bien création de quelque chose entre 1°) et 2°), alors que la somme fait toujours zéro…


#24

Oui je vois ça déplace juste notre zéro de référence. Ça ne me semble pas être un problème soit, mais je pense que ça ne pousse pas à favoriser les échanges d’être dans les négatifs, enfin c’est un aspect plutôt psychologique. Ou un vieux programme à modifer :wink:


#25

De toute évidence ! Car c’est un peu comme si on pouvait dessiner ses propres billets de banque, quand et comme on le veut, sur n’importe quel bout de papier…

Exactement. Par exemple, on est un petit groupe dans un collectif et on note tous nos échanges sur un tableau blanc visible par tous… C’est transparent et on se connaît tous…

Mais dès qu’on y introduit des inconnus, c’est une autre histoire !.. car sur ce même tableau, dès qu’on commence à y noter des échanges avec untel et untel qu’une seule personne du groupe est censé connaître, la valeur confiance devient plutôt fragile !

au point que peut-être toute forme de monnaie sera devenue obsolète ??? On n’y est pas encore tout à fait ! :wink:

Moi aussi !!! :stuck_out_tongue_winking_eye:


#26

Là n’est pas le sujet que j’ai soulevé. Il y a bien création monétaire dans le JEU. Les règles du JEU par ailleurs impliquent par contre que la masse monétaire n’a pas de limite en création.

L’analyse montre trivialement que fondamentalement le JEU est pire que les réserves fractionnaires, puisque les réserves fractionnaires ont pour effet voulu de limiter justement la création monétaire à un certain niveau de levier (effet de levier), via la contrainte de la réserve à la banque centrale.

Dans la monnaie libre aussi la création monétaire est limitée, non-seulement elle est limitée en croissance, mais elle est tout aussi limitée en décroissance : elle ne saurait être inférieure à 10% / an afin d’assurer la symétrie temporelle, et elle ne saurait être supérieure à 3700 DU / 40 ans pour la moyenne des individus.

Dans le JEU, c’est “let’s make money, no limit !”