Développement de la monnaie - Idées

Bonjour la communauté,

Tout d’abord, bravo pour ce que vous avez créé. C’est une belle expérience et j’aimerais y prendre part :slight_smile: . Je suis un data scientist et j’aimerais mettre à profit mes compétences dans la monnaie libre mais tout d’abord j’aimerais évoquer deux points que je trouve important pour le développement de la monnaie.

Le premier point est une idée pour pouvoir faire de gros achats tels qu’une maison, une voiture ou un terrain. Évidemment, les crédits ne seront jamais vraiment quelque chose de possible à grande ampleur car il n’y a pas de création de monnaie autre que le DU. L’idée serait donc de pouvoir acheter avec un pourcentage de notre DU sur une durée déterminée. Par exemple, je pourrais acheter un terrain a 30% de mon DU sur 10 ans. Dans la Blockchain il suffirait d’émettre une promesse qui dit que 30% de mon DU ira sur un autre compte chaque jour pendant 10 ans. Il y a dans cette idée un changement culturel qu’il faudra évidemment accepter avec le temps. La rentrée d’argent n’est pas immédiate et pour autant celui qui reçoit mes 30% de DU pourra lui aussi faire un achat avec 30% de son DU pour avoir un bien similaire. J’ouvre simplement la discussion :-).

Le deuxième point concerne les nouveaux membres de la monnaie. Je ne discute pas la toile de confiance même si je trouve un peu arbitraire bien que basé sur une belle théorie des graphes. Je pense qu’il faut de toute façon faire un choix pour développer la monnaie de manière saine. En revanche, j’ai beaucoup de mal avec les contraintes des certifications telles que décrites dans la licence. Aujourd’hui, il est encore plus difficile de rencontrer des gens qu’il y a un an. Aussi, j’ai du mal à voir comment les rencontres physique empêche quelqu’un de fake son identité et donc créer plusieurs compte en parcourant la France a la recherche de meetup de la monnaie libre pour recevoir des certifications. J’aimerais ouvrir la discussion sur une nouvelle approche pour les certifications. L’idée serait de pouvoir associer des preuves de notre existence en tant qu’individu sur la toile (internet). On pourrait imaginer avoir une liste de liens liés à une clé publique qui prouve notre existence avec tous les réseaux que nous aimons tant xD (LinkedIn, Facebook, Instagram…). Ces réseaux ont leur défaut, mais rien ne nous empêche de les utiliser pour développer la communauté.

Cette deuxième idée vient du fait qu’il est aujourd’hui vraiment dur de faire partie de cette communauté. De plus, le développement de la monnaie est extrêmement limité par cette règle. J’ai pu voir beaucoup de gens qui aimeraient en faire partie, mais qui ne sont pas très partant pour faire de nouvelles connaissances. Les raisons peuvent être multiples, mais cela me paraît légitime. Je suis bien conscient que la fraude est toujours possible. Les gens qui certifient devront s’assurer de l’existence virtuelle des personnes. On ne peut pas éradiquer la fraude mais on pourra énormément la limiter.

Pour finir si il y a des amateurs/aventurier en machine learning, je cherche à appliquer du deep learning dans les graphes pour faire de la détection d’attaque sybil.

Daerken

7 J'aime

Bonjour Daerken,

Soyez le bienvenu parmi nous !

Vos idées ne sont pas nouvelles dans la communauté, même si votre approche peut, par certains points, être originale. Je vous invite à faire une recherche par mots clef à l’aide de l’outil loupe :slight_smile:

Ensuite, pour ce qui est de deeplearning graph sybil, votre approche me semble très intéressante. À mon sens, cela vaut un post à part.

1 J'aime

Bravo et bien dit, merci de l’avoir fait !!!

Bonjour,

il suffit de demander un prêt de Ğ1à ceux qui souhaitent en prêter

les certifications ne sont pas des contraintes mais au contraire des facilitations de garanti de confiance.
Reflechissez à d’autres methodes et vous vous rendrez alors compte qu’elles sont contraignantes vis à vis de la sécurité et de la confiance durable pourtant nécéssaire à toute création monétaire sérieuse et honnête.

cela a déja été maintes fois développé sur ce forum généraliste ainsi que sur le forum technique forum.duniter.org. (voir au travers la loupe en haut à droite)

NB: les difficultés que rencontre le développement de la monnaie libre n’ont pas de rapport avec son protocole technique de certification (selon moi qui travaille à développer sa compréhesion depuis fin 2013).
La première difficulté ( ancienne) concerne le changement de paradigme et le manque de conférence explicatives en education populaire sur la création monétaire.
La deuxième difficulté (récente) est le confinement social et intellectuel gouvernemental.

2 J'aime

Bonjour,

Merci de continuer la discussion :-).

Je vais ouvrir un nouveau poste décrivant la méthode un peu plus précisément. Merci pour le conseil de la loupe :slight_smile:.

Ce genre de prêt doit être géré au niveau de la blockchain pour qu’il n’y est pas de triche possible. Ensuite réfléchir en terme de crédit et emprunt total d’un achat en G1 me semble inadapté à la monnaie. La première et principale raison est qu’il n’y a aujourd’hui pas assez de monnaie pour pouvoir le faire à grande échelle tout simplement. La deuxième raison vient de la mécanique de la monnaie et de toute la théorie autour du DU. Le gros montant à un instant t pourrai perdre instantanément de la valeur si un grand nombre de personne venaient à rejoindre la communauté et que le DU augmente soudainement. Sur le long terme ce gros montant ne vraudra plus grand chose. Finalement la dernière raison est éthique. Les prêts sont fait par des personnes possédant plus de monnaie que la moyenne. Ceux-ci ne prêteraient sûrement pas de la monnaie gratuitement et exigeraient des intérêts ce qui sur le long terme rendrait les riches plus riches. Cela ne me semble pas très adéquat à la monnaie libre.

Un système de paiement tel que je l’ai décrit de concerne que l’acheteur et le vendeur. Pas d’intermédiaire et donc pas de place pour les banques (parce que oui, ce que tu décris au niveau de la personne se transformerait très vite en groupe de personne qui rassemblera de la monnaie pour la prêter et recevoir des intérêts. En quelque sorte, des banques privatives de la monnaie libre. Beurk.)

Je ne souhaite pas supprimer le système des certifications mais simplement en changer les règles car les rencontres physiques et même en visio ne sont pour certains pas très attractives.

Tu as sûrement une meilleur vue que moi sur la question. En revanche, je vois d’autre monnaies qui sont complètement incomprises du grand publique mais pour lesquels la demande est flagrante (je pense au bitcoin ou à l’etherium of course). Je pense qu’il ne faut pas oublier que la monnaie/cryptocurrency (libre ou pas) n’est qu’un outil pour gérer l’offre et la demande. Il suffit que l’offre et la demande augmentent sur des sites tels que gchange.fr pour que la demande d’adhésion à la monnaie explose. Personne ne comprend vraiment les rouages de l’économie actuelle et pourtant tout le monde y participe.

Je suis d’accord avec ton deuxième point. C’est pour ça que, développer les certifications via les réseau sociaux à du sens il me semble. Un profile de personne LinkedIn créé avant la création de la monnaie ayant été relativement actif au cours des dernières années à beaucoup de chance d’appartenir à un être humain. Je me rend bien compte que beaucoup de personne de la communauté seront absolument contre cette idée mais la discussion à du sens et nous mènera peut être vers un meilleur procédé de certification.

1 J'aime

Et un être humain peut très facilement créer 2 ou3 profils.
Donc je ne vois pas bien l’intérêt au niveau confiance.
Je privilégie une petite toile de grande confiance plutôt qu’une grande toile de confiance.

Et puis a quoi ça sert de créer de la monnaie si vous ne pouvez ou ne voulez pas faire d’échange ou des rencontres?
C’est les échanges et les rencontres qui sont importantes, les chiffres sur le compte sont accessoires.

2 J'aime

Très facilement créer des profiles oui. Mais en tant qu’individu qui doit certifier un nouveau compte je suis responsable de vérifier si la personne existe. Un compte récemment créé sans aucune autre information sur la toile ne me permettra pas de certifier la personne. En revanche un compte linkedIn relié à un compte twitter, tous les deux créé il y a plusieurs années me mettrons plus en confiance.
Au final, la toile de confiance reste avec les même paramètre. Je souhaite simplement adapter les certifications à des preuves virtuelles pour pouvoir développer la monnaie plus vite que ce que le permet la licence actuellement.

Cette d’argument est très important à entendre. Ci cela est un désire commun toute la communauté de la monnaie libre alors je doute fort qu’elle puisse être autre chose qu’une expérience.

Encore très intéressant comme remarque. De mon point de vue, la monnaie est un simple outil pour gérer l’offre et la demande. La monnaie libre à l’avantage d’être axé sur l’humain (grâce au DU et toute la théorie autour) et d’être basé sur la blockchain qui permet une transparence sans pareil. Elle a des qualités humaine incontestable mais reste un outil. L’utiliser pour faire des rencontres est une chose très respectable qui à beaucoup de sens. Mais il me semble qu’elle est avant tout là pour pouvoir échanger des biens, des services ou de la nourriture.

image
Capture du site La Ğ1 - Monnaies Libres

Une association, un groupe d’individu ou un gouvernement pourrait très bien crée une autre monnaie que la Ğ1 se basant sur la TRM avec un autre moyen de reconnaissance des individus voulant en faire parti.

Le problème est de faire confiance…
Demain LinkedIn décide de créer 10 000 (000…) comptes avec une date de création fausse pour nous berner, et pareil pour les autres…
Il suffira à une de ces société de scanner les membres d’un (ou plusieurs) autre réseau et de créer des compte miroir sur leur propre réseau.
Et les nouveaux on les exclu, malgré leurs bonne fois.
Sans compter que perso, j’ai un pseudo différent sur LinkedIn, Twitter et FB, comment les relier?

2 J'aime

Bonjour,

Avez vous pensé à l’éventualité d’un pirate ayant le contrôle de ces comptes, qui se créer un compte portefeuille et utilise ces compte de réseaux sociaux pour ce faire certifier ?

Les comptes seraient liés à la clé publique sur Césium peut être.

Je suis d’accord. Il reviendra à chacun de choisir si oui ou non un individu présentant des preuves virtuelles est bien un être humain. Je n’ai pas vraiment de solution miracle mais tel que défini actuellement beaucoup de gens resterons en dehors de la monnaie simplement à cause des conditions d’obtention des certifications ce que je trouve dommage. D’autres solutions existes.

Ce genre d’attaque facilement détectable. Ces comptes portefeuilles n’auront pas de preuve virtuel de l’existence d’un être humain. Et cette attaque ressemblera aux attaques sybilles qui ont des patterns très particuliers et identifiables par des algorithmes. Je n’ai évidemment pas toutes les solutions mais j’ai grand espoir dans le machine learning appliqué sur la blockchain. On pourrait potentiellement ne plus avoir besoin des Hommes pour certifier des comptes mais la on rentre dans un domaine qui fait peur à beaucoup de monde. On y reviendra sans doute dans quelques décennies ^^.

oui, c’est ça, on en reparle en 2028 :slight_smile:
on ne sera qu’au quart de la demi-espérance de vie, on pourra voir l’évolution du nombre de membre …

Après, n’oublions pas que la June est une expérience …

Tiens, moins un membre aujourd’hui, au décompte…

2877 membres, 549 inscriptions en attente.

Pour augmenter le nombre de membres, il faut s’assurer de ne pas perdre les membres existants, et d’en gagner de nouveaux.
Les deux sont tout aussi importants l’un que l’autre. J’ai récemment écrit un petit script qui permet à chacun de savoir où en sont ses contacts (certifiants et certificateurs), pour pouvoir les prévenir pour l’adhésion, ou les certifier s’ils manquent de certifs… en fait il est important que tout le monde se responsabilise…

Pour les liens avec linkedin ou facebook… ce sont des entreprises potentiellement malveillantes non?
J’ai vu ce que donnait la différence entre youtube et le petit hébergeur peertube, pour une censure alors qu’on était dans les clous juridiquement… et bien la personne de peertube nous a presque félicité, pour youtube tout le contraire, et un avertissement… donc je vous laisse imaginer ce qu’il en sera pour un lien avec facebook, linkedin, twitter ou autres…

Une meilleure solution serait déjà de bien remplir son profil Cesium+ en y mettant les liens vers ses profils mobicoop, bewelcome, couchsurfing, donnons.org… ou d’autres! Parce qu’il s’agit de réels réseaux d’échange concrets, comme la Ğ1.

C’est carrément une bonne idée, je vais actualiser mon profil !

Hello hypericum,

Merci pour l’échange !

Malveillantes envers la monnaie libre je ne pense pas non. Césium est de toute façon déjà dépendant de ces géants puisque l’application se sert de l’Apple Store et du système de Google pour pouvoir exister. Il faut savoir nous servir de ces réseaux qui on le plus grand réseau d’être humain au monde pour développer la monnaie.

La censure est un risque qui peut arriver mais j’espère que la monnaie aura le temps d’en profiter.

L’avantage de la monnaie libre est quel peut être surveillé de prêt et par tout le monde. La fraude n’est aujourd’hui pas très développée ce qui laissera assez de temps pour que l’on puisse créer des méthodes pour contrer cette fraude. Il faudra je pense arriver dans des situations critiques où la fraude sera présente pour la contrer. Je comprend bien que la G1 n’est qu’une expérience. Cela nous permet aussi de la vivre jusqu’au bout et de croire en l’Homme dans sa globalité plutôt que de laisser cette expérience mourir par peur que la confiance soit impactée.

1 J'aime

la tdc a déjà un ennorme potentiel 5 membres + 1o nouveaux tous les deux mois et il est hors de question de baser l’ identité créatrice de monnaie sur des réseaux privateurs, ils ne nous servent qu’ à avoir de la visibilité internationnale mais les applis sont hebergées en réalité sur un hub linux libre.

5+1o = 15 ; 15+3o = 45 ; 45+9o = 135 ; 135+27o = 4o5 ; 4o5+91o = 13o5 en six mois en partant de 5 !

Entierement faux !

Cesium existe indépendamment du répertoire d’application que vous utilisez.

Par exemple, pour les système Android, l’apk est disponible sur le dépôt.

3 J'aime

Pour l’instant ils ne se préoccupent pas de nous, nous sommes trop petits. Mais nous prônons le libre (contre eux), la décentralisation (contre eux), une monnaie qui fait mal aux riches (contre eux), etc. donc je ne vois pas pourquoi ils nous aimeraient. Ils sont déjà malveillants avec leurs utilisateurs (Facebook : vente de données, manipulation antidémocratique entre autres, appropriation de tout ce qui y est posté…).

Non. On peut télécharger un .apk (Android) ou .xpi (Firefox) depuis un navigateur libre sans utiliser une seule fois le gestionnaire d’applications officiel.

5 J'aime

Je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire c’est que, pour des raisons pratiques, l’application est disponible à travers des portails qui sont soumis à un autorité centralisé. Corrigez moi si je me trompes mais il me semble que la plupart des téléchargements viennent de ces stores. Bien-sûr l’application apk ou autre est disponible ailleurs mais si Google venais à censurer l’application sur le play store cela ralentirait a mon avis le développement.

On souhaite utiliser ces réseaux pour se développer. La tdc ne se reposera jamais sur un de ces réseaux et j’imagine qu’avec le temps de nouveau réseaux, plus libre, verrons le jours. La tdc c’est développer mais rencontre des difficultés dans les conditions actuelles. Je souhaite simplement trouver une autre solution que les rencontres physique.

1 J'aime

De quels éléments factuels disposez-vous pour étayer cette assertion ?

Je vois plus de 5000 téléchargements sur le play store. Et Android étant le système d’exploitation le plus utilisé je pense que tout le monde est encore très habitué à faire celà. Le play store, bien que gérer par Google, a été utilisé pour distribuer Césium. J’ai du mal à comprendre pourquoi on ne pourrait pas utiliser les réseaux existant pour se développer parce qu’il serait gérer par des entreprises malveillantes. Le but est de se servir d’eux. Pas de reposer dessus. Si ils disparaissent cela ne change rien. On s’adaptera avec d’autre réseaux plus libre.