Comportements virtuels acceptables et actions à poser

conflit

#1

Salut les monnaie-libristes ! J’amène par ce message un gros sujet sensible qui m’habite depuis quelque jours et que je ne veux plus taire, par respect pour la communauté, l’intéressé, vous et tout ce que notre démarche commune représente. Il s’agit des comportements, à l’écrit, sur Facebook précisément, d’un membre très actif : Mathieu, alias @matiou Si je viens en parler ici, c’est que ça n’a pas pu être possible en direct avec lui, l’ouverture à mes questionnements et positions n’ayant porté absolument aucun fruit. J’ai voulu que Mathieu m’entende. Peut-être n’ai-je pas été assez clair, ou aurions-nous besoin de nous connaître davantage… Quoi qu’il en soit, je me dis : qu’importe, les réseaux sociaux et le monde virtuel sont ainsi faits, et je peux continuer ce débat ici, en son sein. Les quelques contacts que j’ai eu avec Mathieu, en chair et en os, ont toujours été respectueux. Je viens donc bien ici parler de son comportement “virtuel”.

Pour résumer les faits (car il n’y a que ça qui permette une discussion sereine de par mon expérience) : Sur 2 fil de discussions #1 #2, le sujet de la monnaie libre a été abordé et Mathieu est venue y participer, au début en répondant à des interrogations de certains de mes “amis”. Petit à petit la discussion n’a fait que tourner à la confrontation avec un sentiment d’absence de pédagogie grotesque et de régulières insultes ou phrases blessantes et rabaissantes. Je ne m’amuserai pas à vous faire des copier/coller et vous laisse le déplaisir de la lecture si le cœur vous en dit. J’ai observé cette discussion avec l’espoir qu’elle réponde à des questionnements et invite à la curiosité et à la remise en question de mes “amis”. Au contraire, ça n’a fait que les embrouiller, les rabaisser et finalement j’imagine presque les dégoutter de s’approcher à jamais de cette monnaie. (je suis quand même très en colère intérieurement de voir ce genre de comportements se produire sur un sujet que j’aime tant soutenir)

Quel est le problème ? Je vis dans un collectif démocratique, et c’est régulièrement dans ces moments-là qu’un organe de régulation intervient et regarde si, selon lui, ces actions contreviennent à des règles (=limites) que nous nous sommes fixées. Parmi vous, je ne sais pas comment m’en responsabiliser, et comment inviter la communauté à préciser ses limites. (Y en a-t-il ? Même d’invisibles ? Est-se sérieusement possible de vivre sans limite ? )

J’ose en parler car, par d’autres discussion et lecture ici-même, j’ai constaté que ce n’était pas la première fois et que d’autres se permettent des comportements similaires, bien moins marquant mais quand même. Ils se reconnaîtront peut-être, ou resteront peut-être eux aussi dans un déni sourd, violent et délétère. Je viens donc confirmer et affirmer ici : Non, je ne vais pas vous laisser bousiller ce que j’aime sans réagir. Votre déni vous appartient et ma résistance y sera toujours présentée en réponse, je ne fléchirai pas, démerdez-vous avec ça.

J’ouvre donc ici une question à ceux qui font ce collectif (ceux qui font) : qu’est ce qu’on fait fasse à ça ? Quelle actions sont à poser pour prendre réellement soin de notre intention commune de diffuser et faire découvrir au plus grand nombre une autre manière de concevoir les échange et la monnaie, fasse à ceux qui ne veulent cesser d’utiliser la violence sur internet ?

Moi, quand mon foi n’arrive plus à gérer seul un problème (un virus par ex) c’est tout mon organise qui se met à avoir la fièvre pour se défendre et perdurer. Ici, le collectif fait comment ?

Et quelles actions concrètes choisirons-nous ensuite de poser ?

Merci pour votre écoute et vos retours


#2

Merci @Alcidejet ton pavé dans la mare arrive a point nommé, car je suis justement sur le point de quitter Monnaie Libre Occitanie ne pouvant plus cautionner la faon dont matiou se permet de répondre au nom de la page MLO. Je suis en train de discuter avec les autres membres actif du MLO pour lui retirer le droit d’écrire au nom de la page MLO, mais c’est un autre sujet !

Il n’existe pas une communauté, il y a différent espaces d’expression et chaque espace est modéré par ses créateurs et les personnes désignés par eux. Ainsi sur ce forum nous avons une charte, que tout un chacun doit respecter, et si tu estime que matiou ne respecte pas la charte alors contacte les modérateurs et nous pourront envisager un avertissement voir un bannissement temporaire si nécessaire :slight_smile: Sur les autres espaces, il faut te référer aux modérateurs de ces autres espaces. S’il s’agit de ton propre mur facebook, tu est libre d’y bloquer qui tu veut :wink:

Sur tout les espaces d’expression liés a la Ğ1, rédiger et faire respecter une charte/un règlement (terme que vous voulez). Tenter d’en faire plus serait centralisateur et donc pas souhaitable.


#3

Je ne sais pas comment fonctionne Face de bouque, mais je crois qu’il n’y a aucune modération. C’est sûrement fait exprès pour créer du troll/buzz je suppose.

Je ne parlerai donc que de ce que je connais, et sur lequel je peux agir en tant que modérateur, c’est à dire ce forum.

J’ai l’impression que parfois, la violence verbale que permet l’autre réseau social vient se poursuivre sur ce forum, et les interventions des modérateurs agissent alors pour calmer ou arrêter les abus.

Comme le dit @elois, nous avons une Charte. Elle nous permet d’agir en cas de non respect.

Restons factuels, agissons au cas par cas sur des faits.

Essayer de gérer “l’esprit” ou les “limites” d’une éventuelle “communauté” est hors de portée des modérateurs de ce forum, et, je pense, de quiconque.


#4

Merci à vous. Je n’avais encore pris aucune mesure sur FB, préférant déjà exposer mon (notre) conflit au débat. Pour moi ce dernier dépasse les contenus de ce forum, et je comprendrais si vous sentez que c’est trop hors-sujet.


a fermé ce sujet #6

#7

Je comprends vos réactions, mais le forum n’est pas là pour accueillir les plaintes des querelles de personnes, pour des faits ayant lieu en dehors du forum.

Ni pour entamer un procès avec ce fil. Je ferme le sujet.