Comment fait-on dans la pratique pour s'assurer que quelqu'un qu'on s'apprête à certifier n'a pas d'autre compte membre certifié ?


#61

Matiou, oui bien sûr que j’ai compris mais cela n’enlève pas ma réflexion sur la complexité de mise en oeuvre de la toile de confiance telle qu’elle existe actuellement. Peut-être n’y-a-t-il pas encore assez de membres pour que la certification des membres soit plus accessible, même à ceux qui vivent au fin fond de la France !?

Il ne faut pas que cela soit trop contraignant et trop compliqué pour que la sauce prenne ! Par exemple, et je t’en ai parlé au téléphone, l’authentification et le fonctionnement du site sont pour moi très déroutants et pourtant je suis sysadmin, c’est pour dire ! Où alors c’est parce que je suis sysadmin que c’est déroutant, va savoir… :slight_smile: Mais bon, c’est un autre sujet et cela fera l’objet d’un autre post de ma part…


#62

Personnellement, ça ne me choque pas et trouve ça même normal que quelqu’un qui soit a 100km de tout les acteurs d’une communauté économique ait du mal à en devenir “officiellement” membre. A quoi bon produire de la monnaie d’une communauté si on ne peut pas facilement l’utiliser au sein de cette communauté ? :slight_smile:

Autant qu’elle grossisse vraiment autour de vrais noyaux de personnes qui se connaissent et échange entre elles, avec également des échanges entre ces noyaux, que des dizaines de milliers d’individus espacés limités par des échanges immatérielles.


#63

J’ai remarqué par l’expérience de mes nombreux conf débat et apéros monnaie libre qu’il est impossible de préjuger de la capacité à comprendre la ğ1 et sa toile de confiance, des informaticiens peuvent avoir des difficultés alors que des non informaticiens peuvent très vite comprendre et adhérer sans soucis particulier ni idéologique ni technique.


#64

Salut, tout le monde. C’est très intéressant comme sujet. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les problèmes soulevés par le système de certification. Pour mon cas perso, je trouve que ça freine les possibilités d’être certifié car j’habite dans un petit village d’Aveyron, je n’ai aucune personne de mes amis ou famille qui soit certifié, donc je ne vois pas trop comment être moi même certifié.

Est-ce que par exemple si je viens participer à un apéro monnaie libre (et faire 300 km aller-retour poser un jour de congé ou utiliser mon week end donc pas envie de faire le trajet 10 fois) avec ma carte d’identité et un compte ouvert à mon nom réel, ça faciliterait ma certification sans que les certificateurs me connaissent vraiment?

Je suis également d’accord sur le fait que le système de certification peut être un talon d’Achille comme évoqué plus haut. On peut très bien imaginer une personne sociable et avenante qui se fasse certifié par 2 groupes indépendants et distants. D’autant plus qu’il peut y avoir des certificateurs laxistes (ou corrompus) si le système s’étend.

Je trouve qu’une vérification d’identité par passeport / carte d’identité / facture edf / tous documents difficiles à falsifier, associés à un état civil, serait un plus pour la toile de confiance, surtout quand le système s’étendra.


#65

La toile de confiance ğ1 s’etend particulièrement autour de Rieuxpeyrou: des groupes se constituent et développent des rencontres sur Albi, Castres , Graulhet , Lavaur et Rodez. N’hesitez pas à venir les rencontrer …avec ou sans vos papiers d’identité de l’état.


#67

Je me permets de faire un lien avec ce fil : Faciliter la communication entre membres

@lm66, peut-être faut-il rappeler au collectif P.O. (et sans doute à d’autres) que certifier veut dire, entre autres :

  • ce compte appartient à un être humain vivant
  • je connais suffisamment cette personne pour avoir confiance dans le fait qu’elle n’a pas de deuxième compte
  • cette personne a compris le fonctionnement de la June, les contraintes de la toile de confiance, a compris la licence
  • je peux la recontacter

… Et que tout ça (notamment la partie “je connais”) ne peut pas se faire en une soirée pour les futur.e.s membres. Ceci afin d’éviter des frustrations/drama/malentendu comme on a vu.

Dans mes critères de certifications, il y a également “a installé un client local et a compris la nécessité de se connecter à son compte membre uniquement en local”.