C'est quoi le nom de notre devise?

Après plus de 5 ans d’existence, j’en suis toujours à argumenter avec certains, sur le nom de notre devise.
Souvent chacun decide du nom, de l’orthographe, de la prononciation, de ci, de ça.
C’est presque unique au mouvement Monnaie Libre.
Aucun autre projet monetaire (ou monnaies) n’a de difficultés quant à l’appellation de leur monnaie ou devise.

Et cela se ressent dans le travail des traductions, où on voit même suivant les langues, des noms differents.
A ce rythme là, je ne suis pas sur que les futures générations sauront comment appeler ce que nous avons fait.

Meme ici sur le forum, le guide du débutant propage des idees illogiques quant au nom de notre devise.
« 01 : Comprendre cette monnaie nommée “Ğ1” (prononcer : “June” !) »

Donc faisons un peu de clarification,

Ceci dit, il est logique en France, que les français n’arrivent pas à parler le francais, vu le niveau catastrophique de son enseignement.

Par exemple, l’adoption du mot « mèl » fait marrer tous les franco-americains et dénote un haut degré de colonisation anglophone.

Cette attitude de colonisé, se voit car de nombreuses personnes prononcent le mot June, « djoune » - ce qui n’est pas possible en français.
Prononciation tout a fait acceptable en pays anglosaxon, mais pas en France, pour une invention franco-française.

Tout d’abord il faut savoir distinguer les mots, de quoi parle-t-on ?

Le travail de traduction, montre le manque d’exactitude, des francais, quand ils expliquent la June.

Il s’agit non pas de la monnaie June ou de la monnaie Ğ1.
Mais de la 1ère devise, la June, de Monnaie Libre.
On peut le presenter ainsi.
Type : Monnaie Libre
Devise : la June
Unités de Mesure : Ğ1 et DUğ1
Symbole monétaire : Ğ1
(Si nous l’avions incrusté sur nos claviers, on mettrait un point sous le Ğ)

L’expression utilisée dans le « guide du débutant » induit en erreur;
En 2017, quand on essayait de presenter la chose, les tatonnements s’expliquaient.

Maintenant, cela provoque une perpetuelle remise en question du nom de notre devise, chacun adoptant tel ou tel nom, ou tel ou tel façon de l’ecrire, sans parler de la prononciation, (acceptable dans une langue étrangère mais pas dans notre belle langue française si précise)

Pour que vous visualisez de quoi je parle, je vais transposer à d’autres monnaies, pour que vous voyez l’absurdité de la situation.

"01 : Comprendre cette monnaie nommée “$” (prononcer : “Dollar” !)

Qu’au debut, nous n’avions les premiers jours, que le terme technique, le symbole Ğ1 (sorti du Ğ libre) s’explique.
Mais très vite, nous avons adopté « June »
Prénom feminin qui marquait aussi la journée internationale des droits de la femme, jour du lancement de notre devise.

Il est certain que ce son, découle de G-une,
Mais ce nom est une extrapolation car les règles du français sont claires,
D’où au debut, l’habitude de preciser Ğ1 prononcé « June »

Depuis, nous avons non plus une prononciation mais un nom de devise.

Ce sujet est ressorti evidemment de façon vive, dans les traductions, ou certains veulent meme inventer un nouveau nom dans leur langue, pour notre devise de Monnaie Libre.

Il est vrai que « Pound Sterling » est traduit en francais par « Livre Sterling » mais c’est parce que « pound » est un nom commun.

Quant à June, c’est un nom propre (un prenom) on ne change pas un nom propre d’une langue à l’autre.
Un dollar reste un dollar.
Et on n’ecrit pas non plus, the Currency $ mais US dollar currency.
Ne pas confondre le symbole monétaire ($) et le nom de la devise (Dollar)

Donc pourrait-on corriger ces expressions dans les tutoriels du forum ? @admins

4 « J'aime »

Oui et ils ont d’un côté bien raison, parce que June est bien à l’origine un prénom américain, même s’il est d’origine latine.

Pour être cohérent et mieux suivre et respecter le français, il faudrait dire:
Juin
(c’est la bonne traduction, mais ça plaira pas je crois…)
Ou alors Junon (comme ça on revient au latin, mais ça plaira pas non plus je crois, mais en allemand il y a des gens pour).

Donc cet argument du prénom où on respecte le français ne tient pas debout.

(je cite le figaro car pense/crois que les journalistes de ce journal vérifient leurs sources - j’ai vérifié ailleurs aussi…)

Je crois que dire que c’est la contraction de Gé une n’est pas une mauvaise idée.
Après, dire aux gens des autres langues qu’on veut quelque chose de proche phonétiquement, ça se discute et se comprend.

Chez bitcoin, discussions similaires:

C’est pas toujours exactement « bitcoin », évidemment.

La prononciation de dollar est un bon exemple, merci d’en parler.
Justement les chinois disent 美元 (se prononce mei yuan à peu près, et ça veut dire la devise des américains, en gros, alors qu’ils ont mis quelque chose de phonétique pour bitcoin).
Est-ce qu’ils ont cassé la règle pour le dollar, pour faire chier? Je crois pas, ça a été fait pour des raisons pratiques, et en plus la signification est très positive.
Voici un lien où il est expliqué comment s’écrit dollar dans différentes langues:

Ça donne une idée.

Ğ1 est quand même un standard…

:astonished: On va rétablir ça vite fait bien fait… :rofl:

Faudrait peut être pas inverser le sens de la colonisation.

:rofl:

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 « J'aime »

Non l’argument du prénom en français et donc du respect du nom propre et de son orthographe, tient la route au contraire.
En suivant, d’ailleurs, tes propres sources, June qui effectivement a été démarré dans les pays anglo-saxons (et non pas simplement américain) est un prénom utilisé en France depuis les années 1920 et dont 267 jeunes filles en ont reçu le prénom, en 2020 en France.

Et apparemment tu ne comprends pas les règles de détermination de la prononciation du français, car comme tu l’a souligné, l’origine est latine (et pas anglo-saxonne) du mot Junon et donc June en est un dérivé direct, bien plus que Juin.

Après tu utilises un exemple non-alphabétique avec les logogrammes chinois (aka « caractères chinois », comme les hiéroglyphes égyptiens, qui ne sont pas des alphabets tel que notre alphabet latin) pour expliquer ton point de vue;
ce qui est comparer des torchons et des serviettes car les règles évidemment, changent suivant les systèmes d’écriture.

De plus ton exemple fait mention de la prononciation, ce qui est le cas, que je cite plus haut. la prononciation s’adapte au pays, même si donc l’orthographe, elle ne change pas. le dollar étant l’exemple typique.
La source que tu cites d’ailleurs le dit « Ways to say dollar » on parle bien de l’orthographe originale « Dollar » et de la prononciation de celui-ci.

Ensuite tu n’as pas lu ce que j’ai écrit car je cites clairement le distinguo des termes :
Choses que je répète depuis 5 ans au moins.

Type : Monnaie Libre
Devise : la June
Unités de Mesure : Ğ1 et DUğ1
Symbole monétaire : Ğ1
(Si nous l’avions incrusté sur nos claviers, on mettrait un point sous le Ğ)

Finalement ta déclaration finale montre le paradoxe :
« Ğ1 est quand même un standard… »

  1. ce n’est pas un standard,
    sinon on ne serait pas en train d’en discuter.

  2. ce n’est pas un nom,
    ce qui provoque les dissensions sur la prononciation; c’est un symbole monétaire, le symbole de l’unité de mesure, un point c’est tout (Lire la TRM sur le ğ libre)

  3. et justement, vous,
    comment prononcez-vous $ ou £ ou Ğ1 ???

j’ai l’impression qu’on tourne en rond…
(une petite aide
$ et £ ont bien des noms pour les qualifier - et l’utilisation du nom de la devise ou du symbole monétaire dépend du contexte)
« S| » ou « L- » sont les équivalents alphabétiques de $ et £ comme la future touche de clavier « ğ+. » sera celle de ce que nous tapons au clavier ğ1 maintenant.

1 « J'aime »

Non c’est pas si simple que ça.
Les chinois auraient pu choisir d’écrire dollar dans leur sorte de phonétique, qui sert pour les prénoms, pour plein de noms de ville, etc…, qui a servi à écrire bitcoin et sert pour d’autres cas (pour écrire « Paris » par exemple, c’est de la phonétique en idéogrammes: 巴黎, car « espérer » et « multitude », c’est joli mais sans rapport très direct avec « Paris »).

C’est sur appeler la devise la June que je ne comprend pas bien, il m’arrive de dire « Gé un » aussi… et en quoi un pays ne peut pas dire Gé première si ça sonne mieux?
L’idée que certains doivent avoir c’est que c’est Ğ1 la base et qu’il y a différentes manières de lire Ğ1.

June n’est pas mentionné dans la licence, donc il faudra le faire après vote?

Quel beau travail que le devoir de mémoire ! On va faire ça avec justesse comme dirait le professeur Faurisson, ou vite fait bien fait comme tu dirais ! Mais d’où viennent donc les colonisateurs ? Un gros indice avec ce livre : Chronique : Connaître ses ennemis - Le livre noir de la gauche française par Xavier Moreau | Catholiques de France

Sinon, comme toi, j’écoute moi aussi un humoriste « racisé » qui a essayé de parler de la colonisation, lui n’a pas réussi, bizarre le basculement de Dieudonné ,le film "Code Noir" - YouTube

Oui, on peut tout-à-fait avoir une attitude de colonisé sans avoir subi d’envahissement physique, c’est même aujourd’hui le principal type de colonisation : ça ne coûte pas cher, l’envahisseur passe pour le gentil et le bon peuple réclame lui-même sa perte d’identité, pratique !

C’est pourtant omniprésent (TV, radio, internet, travail) mais c’est subtil et ça passe pour « cool ». On remplace les « Jean » par les « Kevin, Dylan ou Brandon », la cohésion d’équipe par du « team building », le jambon-beurre par le burger, le dévoilement par le « spoiler », le décryptage par le « debunkage » et j’en passe et des meilleurs, à tel point qu’on doit faire des efforts pour trouver un mot français correspondant à certains mots anglais devenus tellement usuels… Si ce n’est pas de la colonisation ça, quand tu n’arrives plus à penser dans ta langue natale…

Sinon les romains ont envahi la Gaulle il y a environ 2000 ans, doit-on aller quémander des excuses aux italiens selon toi ? Les arènes, les aqueducs, les thermes on les détruit ? Comment ça se passe ?

Et avec l’Indochine française, pourquoi n’entend-on jamais un asiatique s’en plaindre ? Seraient-ils passés à autre chose ? Y aurait-il une culture du pardon chez eux plutôt que de la victimisation ?

Du coup, je pense que j’ai rétabli ça vite fait bien fait moi aussi

2 « J'aime »

Merci yann de ces précisions indispensables.
Je suis aussi étonnée des multiples prononciations de ce mot simple.
Je crois aussi que les habitudes de prononciation « americanisante », fantaisiste et variable ( « èf bi aïe » mais « cé i a »…) prennent le pas direct.
Quelle que soit son origine, le mot « june » est français et se prononce donc selon les codes de prononciation française en tout cas pour les francophones ( ce qu’on peut attendre).

1 « J'aime »

C’est certain que l’on a pas eu les mêmes profs au collège :grin: J’étais dans la classe du professeur Choron. Mais c’est pas les mêmes sujets de controverses évidement.

Ça dépend de la période historique…

:point_right: The Halluci Nation - Burn Your Village To The Ground (Neon Nativez Remix) - Invidious

Non il y a prescription, puis César n’a t’il pas été assassiné par Brutus, son fils ?
C’est un beau pied de nez : le revers de la médaille ?

Parce que ça fait pas sérieux :laughing: Explications :
:point_right: Noman Hosni Les accents - Invidious

Du coup, grâce à ce sujet, j’ai appris un nouveau mot : « Glottophobie »
:point_right: Glottophobie — Wikipédia

Ça se traduit comme suit…

:point_right: Tour de France des accents régionaux et la discrimination linguistique - Invidious

:point_right: 10 accents de FRANCE métropolitaine (partie 1) - Invidious
:point_right: Top 10 des accents FRANÇAIS (partie 2) - Invidious

Atlas sonore des langues régionales de France :
:point_right: https://atlas.limsi.fr/

On peut aussi entendre que l’élocution a aussi évolué entre 1900 et 2020 même si l’idée principale restent la même :
:point_right: Les "Borgeois", cri d'indignation comique (1909) – Lerda - Invidious

1 « J'aime »

Merci pour cette publication, on sent que tu es déjà au maximum niveau argumentaire, il n’a pas fallu pousser bien loin

Non, penses-tu, j’ai même pas encore démarré.

:point_right: Les Inconnus - Les journaux régionaux - Invidious

:joy:

Le français n’est pas ma langue maternelle, c’est l’alsacien, du coup je sais m’en souvenir, des petites vacheries hégémonistes que la France a réservé aux minorités ethniques en France, les bretons, les alsaciens, les corses, ceux qui parlent turc, arabe, etc…

Comme on pense avec des mots, plus on perd des langues, plus on perd des mots, des concepts, des histoires, des manières de penser.

C’est quand, qu’il y aura des cours de linguistique comparée en France?

Il y en a tant besoin…

Ça me plaît bien la diversité des variantes de français dans le monde, et tant mieux.

Donc si je comprends bien, il va falloir virer des dictionnaires français les mots d’origine régionale ou étrangère? Bon il y a du boulot!!

Ce que je veux bien critiquer, c’est pourquoi le français n’intègre pas plus de mots d’autres langues que l’anglais, et tout en inventant aussi des mots!
Il y a un déséquilibre en faveur de l’anglais, il nous faudrait plus de mots arabes dans le français par exemple, de mots portugais aussi, autrichiens, polonais, wolofs, et roumains, etc… car ce sont nos voisins et amis.

En allemand ou dans d’autres langues j’ai l’impression qu’on se casse pas la tête pour inventer des mots… en France il y a encore les termes de néologisme, de barbarisme, etc…

J’aime bien le mot débunker, qu’on pourrait écrire débeunquer quand même!
C’est comme June en fait: c’est un prénom américain, une fois qu’on le prononce français ça fait croire que c’est français ,o) (alors que c’est le dérivé de Gé une, … )

Allez 再见!

Va prononcer la [ June] en Espagnol : ça donne la [Rhouna] et pas la [Djoune] :rofl:

Est-ce à dire que ceux qui prononcent mal la [June] à la française ne seraient pas digne d’être de véritables monnaie libriste ?

Et ceux qui ont un cheveux sur la langue qui prononcent mal aussi ne seraient pas digne d’utiliser la monnaie libre ?

Pour répondre à la question initiale: " C’est quoi le nom de notre devise?", je dirai qu’il faut faire une différence entre l’écrit et le parlé. Notre devise est la G1 ou Ğ1 à l’écrit. Notre monnaie G1 se prononce soit la gé une soit par contraction la june. Pour l’unité de compte G1 je préfère dire un gé une, deux gé une… Cela me gêne de lire à tout bout de champ la june, des junes… Quant aux régionalismes, c’est autre chose. Pour ma part, tant qu’ils lisent à leur manière G1, cela ma va. Mais la base doit être G1 et pas june.