Certifier dans une structure de réadaptation

Bonjour,

Je suis médecin dans une structure de réadaptation pour patients addicts : alcool, cannabis, drogues, etc… Nous organisons des séjours de cure de 6 semaines à 3 mois. Les patients que nous recevons ont pour la plupart des difficultés sociales et professionnelles liées à leurs addictions. Une grosse partie de notre travail consiste à les essayer de les réinsérer dans la vie sociale et professionnelle. Ce n’est pas toujours facile.

J’ai discuté avec quelques collègues de la monnaie libre, je fais partie du collectif sur le 37 (Tours) qui se développe actuellement. Le retour de mes collègues est très bon, et plusieurs me disent : « mais on pourrait envisager ce revenu de base pour nos patients, ça serait super pour eux ».

Alors voilà, je viens ici pour en discuter avec vous, je n’ai pas trouvé traces sur le forum d’expérience équivalente.

Mes questions déjà :

  • peut on certifier quelqu’un qu’on ne connait que depuis quelques semaines (on a toutes les infos administratives, adresse, téléphone, etc…) ?
  • si certains ont déjà fait ce genre d’expérience avec des personnes en difficulté sociale, quels retours ? ( j’ai lu un topic sur des sdf mais pas de retour d’expérience à la fin…)

Merci de votre participation ! Damien

Bonjour @Cubitus

première question :
souhaitent-ils utiliser/adhérer à la Monnaie Libre ?

@vincentux Bonjour, pour l’instant il n’y a eu aucune communication avec les patients, uniquement avec l’encadrement. Nous pourrions faire une présentation pour voir la demande, c’est une idée que je retiens.
Merci

Pour moi le problème est celui de la confiance.
Je ne connais pas ces gens, donc mon avis est subjectif et arbitraire. Je me sens incapable d’accorder ma confiance à une personne souffrant d’addiction.

C’est pourquoi j’avais suggéré un niveau intermédiaire dans les certifications. https://forum.monnaie-libre.fr/t/toile-de-confiance-et-age-minimum/1670/5
Mais ce n’est pas à l’ordre du jour actuellement, par manque de développeurs disponibles , et le besoin ne s’en faisant pas ressentir pour le moment, entre autres.

Toutefois cette idée me semble très intéressante. Amener de la monnaie libre, là ou la monnaie non libre fait cruellement défaut me parait tout à fait pertinent.

Bonjour @Maaltir c’est intéressant car nous avons souvent dans notre groupe des discussions sur cette notion de confiance liée aux certifications. Le consensus qui se dégage de nos discussions est plutôt que l’on peut certifier des personnes que l’on connait réellement, que l’on connait plusieurs moyens de les joindre, ce qu’elles font, etc… MAIS pas nécessairement que l’on est copains / amis / en confiance.

C’est un point un peu délicat dans la présentation de la monnaie libre, je trouve. Et ça peut donner aussi parfois l’impression à ceux qui arrivent d’avoir du mal à rentrer dans la toile.

Je vais lire le lien sur le niveau intermédiaire que tu avais proposé et je complète si besoin.

Merci

Moi j’ai certifié des gens dont j’ai confiance dans leur respect de la licence mais à qui je ne confierai pas mon portefeuille.

Et je n’ai pas certifié certains proches pour lesquels je n’ai aucun doute sur leur probité, mais dont je sais qu’il n’ont pas le sérieux nécessaire pour respecter la licence Ğ1.

Pour tes patients, le plus intéressant, ce serait peut-être de créer une communauté d’usagers de la monnaie libre autour d’eux. Que le personnel de soin ne soit pas les seuls certificateurs. Au contraire. D’ailleurs vous risqueriez de rester bloqué par le délai de traitement entre chaque certification. Sans compter que vous engagez un compte unique personnel dans un protocole avec des patients. Je ne sais pas si ça rentre dans l’ordre de la pratique.

2 J'aimes

Bonjour, je me pose un peu le même genre de questions que Cubitus, et je suis fortement intéressée par vos retours. Ce n’est pas au sujet de personnes addicts, mais pour des demandeurs d’asile. Ce sont des personnes qui cherchent à s’intégrer, mais sans aucun revenu. Ils n’ont pas de papiers, donc pas d’€. Toutefois, je ne les connais pas suffisamment pour être certaine qu’ils ont bien compris la licence et qu’ils en respecteront les règles (surtout que certains qui ne parlent pas français et très peu l’anglais !). Pourtant la monnaie libre pourrait les aider à sortir de l’isolement, les aider à s’intégrer … à vivre tout simplement ! Est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de trouver une solution pour que tout le monde ne puisse pas certifier tout le monde ? Par exemple que dans chaque région se trouve une sorte de « super certificateur » dont on aurait obligatoirement besoin pour valider un compte membre. Ce n’est peut-être pas très démocratique, mais ça éviterai peut-être les risques de double compte. Et ça rejoint je pense l’idée de niveau intermédiaire dans les certifications. Est-ce que garder au sein d’une association ou d’un collectif local, leurs dossiers de révocations pourrait être une solution temporaire ?

Est-il utopique de monter une cagnotte en €, maintenant que nous sommes de plus en plus nombreux à entrer dans la monnaie libre, afin de rémunérer des développeurs pour ce travail de certification à plusieurs niveaux ? Ce serait dans l’intérêt de tous ! Je n’ai pas un € en poche, mais je suis prête à me saigner à blanc pour voir la monnaie libre triompher et supplanter l’€ !

Ça va t’intéresser :

Merci pour l’info, j’y jette un oeil

Bonjour cubitus :slight_smile:

Attention, le dividende universel n’est pas un revenu de base :wink: Sauf si tu considère que de pouvoir acheter 1/5 de pot d’houmous ou 1/2 concombre par jour est un revenu de base :smiley:

Rien n’est promis sur ce qu’il permet d’acheter :slight_smile: ça pourrait bientôt devenir 1/50 de pot d’houmous ou 1/20 d’un concombre (ou l’inverse !). Le dividende universel quotidien est là pour faciliter les échanges, et tu ne peux acheter avec que si des gens veulent bien en recevoir :slight_smile:

Il faut avoir assez d’informations pour être en mesure de démasquer un faux compte (certifiés par d’autres membres qui devraient avoir les mêmes infos nécessaires que toi).

Et comme déjà dit, pour leur part, qu’ils lisent, comprennent, et accepte la licence & Gbreve;1 :slight_smile:

Certifier sans qu’ils puissent certifier, oui, c’est une bonne idée je pense, pour les individus dont on aurais des doutes sur leur probité :slight_smile: Afin de ne pas les priver de DU.

Tout à fait :slight_smile: La licence ne parle pas de certifier des amis, des gens honnêtes, ou des gens qui partageaient les mêmes valeurs, mais simplement d’avoir assez d’informations pour démasquer des faux comptes.

Tout à fait, ça donne une impression de flicage :confused: Je préfère parler d’engagement dans une entreprise commune, celle d’être associé(e) co-créateur de la même monnaie :slight_smile: C’est pas une décision à prendre à la légère :wink:

Et bien la june tombe à pic :slight_smile: Pas besoin de compte bancaire officiel de France ou d’ailleurs, de l’adresse officiel d’un domicile en France ou d’ailleurs, de permis pour échanger de France ou d’ailleurs… n’importe qui peut échanger, dès maintenant, ou France ou ailleurs ! C’est une monnaie non étatique et apatride :smiley:

Et bien la june tombe à pic :slight_smile: Pas besoin de compte bancaire officiel de France ou d’ailleurs, de l’adresse officiel d’un domicile en France ou d’ailleurs, de permis pour échanger de France ou d’ailleurs… n’importe qui peut échanger, dès maintenant, ou France ou ailleurs ! C’est une monnaie non étatique et apatride :smiley:

Oui mais pour avoir des junes, il faut un compte membre ou avoir quelque chose à vendre. Or dans leur cas, ils n’ont rien ! Alors comment faire pour leur donner accès à la monnaie libre, sans les certifier à la légère ?

C’est pourquoi j’avais suggéré un niveau intermédiaire dans les certifications

J’ai lu le post ci joint. Très intéressant. Et je pense que si on ne veut pas aller trop vite, il est justement important qu’il y ait plusieurs niveaux de certifications. On ne pourra pas empêcher certains de certifier un peu trop à la légère, on est trop nombreux maintenant, et à la fois pas assez. Les gens ont cruellement besoin de la monnaie libre. Ceux qui entrent aujourd’hui y entrent par besoin, par pour la discréditer. Et il me semble que mettre en place plusieurs niveaux de certifications (à voir combien et comment) permettrait justement que beaucoup puissent avoir accès à la monnaie, sans toutefois avoir le pouvoir de la « couler ». Je suis nul en informatique, alors je ne me rend pas comte du travail que cela demanderait, mais ça me semble essentiel !

Alors là tu m’intéresses. En l’état, le projet Monnaie Libre Ğ1 n’est pas calibré pour répondre à ce besoin. Il manque encore de développeur informatique pour déjà consolider avant même d’envisager une telle évolution.

Tu peux jeter un œil à Blockchain for refugee, mais il y a quelque chose que je ne sens pas. On peut en parler ailleurs que sur ce forum si tu veux. En message privé par exemple.

Tu peux jeter un œil à Blockchain for refugee, mais il y a quelque chose que je ne sens pas. On peut en parler ailleurs que sur ce forum si tu veux. En message privé par exemple.

Ok pour discuter en privé. Je t’ai envoyé mes coordonnées via Césium

Il existe une cagnotte en Ğ1 nommée « Développeurs de Duniter », clé publique 78ZwwgpgdH5uLZLbThUQH7LKwPgjMunYfLiCfUCySkM8. Je le signale car je l’ai découverte un peu par hasard, nos développeurs étant tellement modestes et désintéressés :innocent: qu’ils ne réclament rien :smile:

Le problème n’est pas la rémunération, mais le temps.

Oui, je comprends. Et il faut gérer les priorités. Mais en réponse à sa question, une cagnotte existe :slightly_smiling_face:

Une cagnotte en G1 oui, c’est trés bien, mais peut être qu’une cagnotte en € motiverai plus de développeur. Car pour le moment, je ne suis pas certaine que qui que ce soit puisse se permettre de travailler à temps plein sur un tel projet, sans aucune rémunération en €. La monnaie libre est trop jeune pour nous permettre de ne pas toucher un salaire en €. On est environ 2 000 personnes dans la maonnaie libre. Si chacun d’entre nous donne ne serait-ce qu’1€ par mois, ça permet une rémunération me semble-t-il acceptable, pour un développeur. Alors peut-être qu’ainsi on pourrait trouver quelqu’un pour s’y atteler à temps plein ! C’est peut-être d’ailleur déjà le cas, je ne sais pas .

Merci à tous pour vos retours.

Je retiens la nécessité de prendre le temps de bien expliquer la licence, et tout ce qu’elle comporte. Je comprends bien la différence entre DU et revenu de base, je sens une dimension politique là dessous qui est intéressante à creuser.

Je pense commencer par diffuser l’info auprès des professionnels de la structure, et auprès des assos et commerces locaux, afin de créer un noyau déjà actif. Nous verrons ensuite ce que l’on peut mettre en place pour les patients.

A vous lire… Damien