Certifications sur cesium


#1

Après une petite promenade sur quelques comptes, sur césium( g1.duniter.fr), je m’aperçois que pas mal de

personnes ne recertifient pas les personnes qui leur ont permis de devenir “nouveaux membres”.

D’après ce que j’ai compris, c’est quand même vivement recommandé.

En souhaitant que ceux qui lisent ce forum transmettent à leurs contacts…

mireille


#2

Oui effectivement. Je vais passer le message à une bonne troupe sur Paris. :grinning:


#3

Peut être que le concept de certification bi-directionel n’est pas compris ?!

Certains croient peut être qu’une certification relie les deux personnes.

Nos certificateurs sont reliés à nous, mais pas nous, tant que nous les certifions pas en retour.

Je vais communiquer ce sujet aux copains.


#4

Ce sujet tombe à pic, parce que je me demandais justement si je devais certifier ceux qui m’ont certifié (une fois que je serai membre, bien sûr). Et bien voilà, j’ai la réponse… :slight_smile:


#5

À noter que certifier en retour n’est pas du tout obligatoire, car la connaissance n’est pas forcément symétrique.

Il suffit de certifier qui l’on connaît, c’est la seule règle, et bien souvent cette règle fait qu’il y a signature dans les deux sens.


#6

Et donc il ne faut certainement “certifier en retour”, ce qui signifie devant toute la TdC Ğ1 “je connais bien la personne”, si on ne connaît pas véritablement bien qui nous a certifié. Ce sera le cas des personnes bien connues de beaucoup, qui pourront recevoir des certifications sans pour autant connaître en retour.


#7

En effet, on me dit que certains font des promesses non tenues, que certains donnent des certifs en famille et unidirectionnelle… Avec tout ça, le risque est que certains vont échanger de la monnaie libre, contre des certifications ! Le risque ce type d’échanges est fort, comme pour ceux qui se passent les points de permis… Ne pas dire, que c’est impossible.


#8

Certifier quelqu’un n’est pas tenir une promesse mais respecter la licence.
Ne pas respecter la licence c’est certifier quelqu’un que l’on a rencontré une seule fois, sans connaître d’ami ou de famille en commun.