Boost de la Ğ1


#55

Un revenu de base ne peut fonctionner “étant donné le même raisonnement” !

Mais il n’y a pas là (certainement pas) la preuve qu’il s’agirait du seul raisonnement valide.

Ainsi ce que l’on appelle “revenu” est ce qui reçu une fois déduit ce qui est donné. Par exemple dans le cas d’une prestation, on ne considère pas le revenu comme le total facturé, mais comme étant le total facturé moins le remboursement des factures de frais.

Dès lors dans ce cadre précis (conforme à la réalité expérimentalement vérifiable), alors le raisonnement est faux.

En effet si l’on considère le cas déjà étudié dans le module Galilée qui exprime “l’évolution des comptes sans échanges, ou à achats + ventes = 0”, et où les achats ventes se limiteraient au seul DU pour tous, alors le revenu monte pour tout le monde du seul DU, et pourtant ce même seul DU ayant fait un aller-retour ne peut qu’être considéré que comme parfaitement “suffisant pour vivre” (et pourrait même être considéré comme très largement suffisant pour vivre, voire comme scandaleusement suffisant pour vivre etc…).

Étant donné donc ce contre exemple suffisant (sic !), nous avons démontré que l’assertion sus-citée est fausse.


#56

C’est ce que j’essaye de poser dans ma réflexion écrite :slight_smile:

Pour que le DU permettent l’achat des “même biens et services répondant aux besoins quotidien moyen d’un adulte mais limité arbitrairement” (appelons les maintenant X) à tout le monde, c’est à dire surtout pour ceux qui ne vendent rien en monnaie et qui ne satisfassent pas ces X autrement que par l’achat en monnaie, appelons-les groupe C, ils faut des personnes qui fournissent déjà assez de ces X, appelons-les groupe A.

Si cette condition est remplie, il faut maintenant que ces personnes du groupe A soit d’accord pour vendre ces X à moins d’un DU. Je pars de l’hypothèse que c’est le cas si ils arrivent à obtenir en contrepartie des biens et des services (appelons les Y) vendu par un autre groupe de personne, le groupe B (précisons que certaines personnes peuvent à la fois faire partie du groupe A et du groupe B). En effet, produire ces X est une dépense de temps et de patrimoine, certains du groupe A ne continueront à produire et vendre des X seulement si ils peuvent acheter des Y.

Ceux du groupe B vendent donc leur Y, obtiennent de la monnaie, et font des échanges entre eux avec d’autres biens et services.

Si on résume, j’ai l’impression que ceux du groupe C peuvent acheter des X avec leur DU seulement si ceux du groupe B sont ok pour recevoir ces DU tout les jours et en plus des précédent déjà accumulées.


#57

Comme je l’ai signalé plus haut, on sait que 5% seulement des Junes sont utilisées.

La masse monétaire de la June est donc largement suffisante ; et si la masse monétaire est suffisante, cela signifie que la création monétaire l’est aussi.

En fait, c’est pire :

Il y a environ 100 000 Junes qui circulent en mois courant, maxi 250 000 en pointe ; alors qu’on en a déjà cocrées plus de 3 385 000 ! (Voir les stats des blocs en mode mois).

Quant à la valeur d’un objet, ça n’existe pas. Chacun ayant son référentiel ou ses motivations.


#58

Bah ok mais tu ne mentionnes jamais l’investissement. Financer une nouveauté, payer des developpeurs pour faire de nouveaux logiciels, investir dans de nouvelles machines ou des plus performantes, se former en tant que travailleur etc… il va bien falloir le faire aussi.

Donc on peut:

  • soit cotiser tel un crowdfunding ou tel la securité sociale ou la caisse des retraites.
  • ou que des co-createur de DU s’engagent à verser X% de leur future creation monetaire dans tel ou tel projet.

Mais je vois la source du futur dans un DU et non “un revenu de base”


#59

L’investissement est un service comme un autre :smiley: Dans l’exemple les B peuvent proposer des coupes de cheveux, des aides à domicile, du transport, de l’éducation. … ou des prêts de monnaie ou autres permettant l’investissement !

Et désolé, je ne comprends pas trop ce que tu souhaites commenter :confused: Réfléchir sur l’investissement et ses formes changeraient les rapport entre les groupes A, B, C dans mon exemple?

Après j’avoue, on ne conclue jamais plus que des choses simplistes ou fausses avec des exemples de pensées simplistes. Mais ça aide à réfléchir !


#60

OK, c’est bien ce que je voulais dire. Si tout le monde se contente d’acheter avec son DU, cela ne peut pas fonctionner. Il faut qu’il y ait des échanges dans les deux sens, et donc des allers-retours du DU. Mais cela demande un travail de plus. Le DU comme seule source de revenus ne suffit pas.


#61

le DU n’est pas un revenu du travail (échange de service) , par contre le DU permet le remunerer l’echange de bien et services (le travail) . le DU est donc suffisant pour vivre en société ,pour échanger .


#62

C’est ce que je viens de dire.


#63

connais tu une société qui n’échange pas?


#64

Je ne veux plus entendre parler de cotisations récurrentes. Elles sont toujours dévoyées, employées à des fins inavouables. Il n’y a qu’à voir les cotisations au RSI pour les retraites des commerçants qui ont été jouées en bourse !

Voyez aussi ce qu’est devenue la CAF (voir mon blog http://jesuisunraleur.canalblog.com). Voyez ce qu’on fait de nos impôts, etc.

Pour l’instant, je suis bénévole dans le domaine de la monnaie libre. C’est ma BA pour la société que je veux voir prospérer.


#65

Pour revenir au sujet ici « boost de la ğ1 et de la compréhension du DU de ğ1 » et « revenu de base » .

Voici d’abord une remarque que l’on m’a faite ce matin : «Ce sont tes interventions dans le cadre du " Revenu de Base " qui m’ont porté à m’intéresser à la TRM ! Je t’adresse mes amitiés c’est le moment de mon " jogging " Hasta luego ! » :slight_smile:

La définition du revenu de base est un montant garanti dans le temps , égal et inconditionnel entre les individus qui le perçoivent , qui le produisent. Il n’existe pas dans sa définition de notion de type d’unité de mesure ni de référentiel de montant qui puisse l’etablir comme suffisant.

Nb: j’entends régulièrement des gens affirmer sans y avoir réfléchi du point de vu mathématique que si le seuil de pauvreté mesuré en euro augmente alors il y aura moins d’inégalité !!!