Bonjour ! Manu de Belgique


#1

Bioingénieur de formation, spécialisé en aménagement du territoire et rempli d’une volonté d’aider à “sauver le monde” (et pensant que c’était le Sud qui avait ce besoin d’être sauvé), j’ai réalisé mon mémoire de fin d’étude au Cameroun. Il s’agissait d’étudier l’impact environnemental et socio-économique pour les éleveurs transhumants de la création d’un nouveau parc national. Création découlant d’une compensation écologique suite au financement par la Banque Mondiale d’un pipeline Tchad Cameroun pour ouvrir de nouvelles réserves de pétrole au monde. Cette première expérience fût jalonnée de déceptions et suivie par un voyage d’un an en Afrique ponctué de volontariats et de rencontres très riches, mais qui me conforteront dans l’opinion que les problèmes ne se situent pas tant au Sud que dans notre mode de vie, au Nord.

Je me détourne alors totalement de l’idée de m’expatrier et reviens avec une forte volonté d’agir avant tout sur moi-même. Réduire mon empreinte environnementale au minimum, transférer ma petite épargne et mon temps libre vers des projets locaux et porteur de sens, développer des savoir-faire tels que l’auto-construction de notre maison ossature bois et basse énergie, la permaculture, la réparation et le recyclage maximum de nos objets, la réduction de ceux-ci -surtout ceux basés sur l’énergie-, l’intégration d’un habitat groupé partageant ces valeurs et enfin le démarrage d’un projet de rue en transition afin d’étendre ces valeurs au quartier.

En 2015 la vision du film “Demain”, contrairement à beaucoup de gens, me porte agréablement pendant 2 heures pour ensuite me plonger dans un profond désarroi … car réaliser que la “crème de l’humanité en matière de changement” ce sont si peu de gens et des initiatives si modestes ça signifie certainement qu’on est foutu. Paradoxalement la lecture du livre “Comment tout peu s’effondrer” me fait l’effet inverse. Après une dizaine d’heures de lecture profondément angoissantes j’en ressort plus motivé que jamais. Je ne crois plus que les gouttes d’eau du colibri sauveront l’humanité face au grand incendie de l’épuisement des ressources et l’effondrement d’une société fragile et inégale. Par contre j’ai l’espoir qu’après le choc, ces petites gouttes d’eau fassent germer les graines de communautés solidaires et bienveillantes plus fortes que les prédictions post-apocalyptique violentes auxquelles nous sommes habitués.

J’ai continué mes lectures et c’est dans un livre d’Isabelle Delannoy sur l’économie symbiotique que j’ai découvert des initiatives de ce type que je ne connaissais pas encore, tels que les fab-labs, et l’abondance des logiciels libres. J’ai testé Diaspora où j’ai rapidement entendu parler de la Ğ1. Celle-ci m’a fortement intriguée car je m’intéressais déjà aux monnaies locales mais sans en voir l’intérêt profond … au fond il ne s’agit pas de beaucoup plus que des “flyers” pour inciter les gens à consommer local. Je m’intéressais aussi aux SEL mais qui se limitent quasi toujours à des tartes de mamy, des cours d’informatique et des coups de main déménagement. Je m’intéressais aux travaux de Philippe Defeyt en Belgique qui milite pour une allocation universelle. Même si elle semble séduisante a priori intuitivement j’ai peur qu’elle ne fasse que temporiser le soucis avec une courte période de soutien pour les plus démunis suivi d’un clivage des richesses encore plus grand, “excusé” (puisque tout le monde a un petit revenu pour survivre) et un filet social plus faible que jamais. Enfin je suis sensible depuis quelques années déjà à tout le problème de la dette. Du tiers-monde d’abord mais finalement le système dette mondial dans son ensemble. La théorie derrière la monnaie libre semble adresser toutes ces questions. Bon je n’en suis qu’au chapitre “histoire de la monnaie” et n’étant pas mathématicien le reste de la TRM va me prendre beaucoup de temps. Je n’en suis aussi qu’à une première rencontre des membres de la TdC en Belgique et les réponses aux questions apportent encore d’autres questions … mais je suis motivé à découvrir tout ça. Au plaisir de discuter avec vous de ce beau projet.

Manu


#2

Bonjour manu yukulele!

ta clef publique c’est bien 7kffJFRK6sSNsHSVtJ4R9GvrEDRjdz83W9wxSDZxCb4g ?

et déjà 8 certifications? Certains pourraient se demander si la licence Ğ1 a bien été respectée.

en tout cas, soit le bienvenu sur ce forum :stuck_out_tongue:


#3

C’est ça c’est moi :slight_smile: C’est étonnant comme nombre ? Ils étaient 8 membres présents et après les présentations de chacun et des questions réponses sur la monnaie libre ceux qui étaient membres ont décidé de certifier les autres. Bien sûr on peut discuter sur la notion de “connaitre” une personne mais bon le débat devient très philosophique alors … non ? Car connais-tu vraiment tes amis ? Bon j’aurais vraiment bien aimé pouvoir jouer au Geconomicus durant cette rencontre car comme disait Platon « On peut en savoir plus sur une homme en une seule heure de jeu qu’en une année de conversation ». Malheureusement en Belgique personne ne maitrise encore le jeu si j’ai bien compris :frowning: Manu


#4

sur la région de Couvin et Liège non-plus ? pas de maîtrise possible par là?


#5

Saut Yukulele En Belgique, il y a 3 régions assez actives qui sont Bruxelles, Coust-St-Etienne et Verviers. J’imagine que tu as rencontré les membres de CSE! Le problème avec Geconomicus est qu’il faut être une quinzaine, organisateurs compris, pour que cela ait de l’intérêt et donc avec 3 ‘petits’ groupes, c’est assez compliqué. Vu l’accroissement du nombre de membres, il est temps de se concerter pour ce genre d’événement et pour parler à l’unisson de la monnaie libre. Je pense que cela ne va pas tarder. Si tu côtoies Artanux et les copains de CSE ne te prives pas de leur en parler.


#6

Salut Alfybe, C’était bien la rencontre de CSE à laquelle j’ai participé avec Artanux. Ils sont motivés pour le jeu mais n’y ont pas encore joué je pense ou en tout cas ils ne l’ont pas et ne sauraient pas le gérer. A la dernière réunion on était 15 donc je crois qu’on a déjà atteint cette taille intéressante … j’aurais même plutôt peur d’avoir “trop” de gens si je proposais autour de moi un tel jeu.

Manu


#7

Des jeux de cartes normales et des papiers multicolores découpés suffisent.


#8

Bonjour,

vous trouverez facilement un liens vers les règles du jeu en effectuant une recherche (icône loupe, en haut à droite) avec le mot clef ğéconomicus !


#9

Ah ben oui les règles j’ai vu et aussi en vidéo mais bon entre comprendre les règles et arriver à animer une partie de manière constructive, instructive, dynamique et agréable c’est pas si évident. Et vu que ça dure quand même 6h vaut mieux pas se planter sur l’animation.

Manu


#10

faut se jeter à l’eau, c’est la première fois la plus difficile :slight_smile: ne doute pas de tes capacités :wink:


#11

Effectivement, je pense qu’il est temps d’y aller, il y a de la demande parmi les personnes qui découvrent la ML Marcel Doppagne et moi-même avons participé à plusieurs Ğeconomicus et pouvons les animer, du moins le je pense. Peut-être sans saut technologique pour le premier. Le tout est de trouver la date et le lieu. Une première x tous ensemble histoire de permettre à chacun d’animer localement une session du jeu. Je vais contacter Simon (Artanux) et les bruxellois asap pour voir comment il voient les choses


#12

Bonjour Je viens régulièrement dans la région de Charleroi. Je suis française et je fais partie depuis 2 ans du groupe mayennais. Ce We j’assiste à une formation a Mayenne pour animer Geconomicus . Je serai en Belgique à partir du 16 Avril pour 2 semaines et je serais ravie de vous aider à animer un jeu …


#13

crée ce soir :

https://forum.monnaie-libre.fr/c/g1groupesrencontres/belgique

#14

Bonjour Evegj. Ton week-end de formation Geconomicus s’est bien passé ? Es-tu toujours motivée pour nous apprendre ? Si j’ai bien compris cela prend quand même un bon 6h d’enchainer la version MNL puis ML. Quels jours exactement te conviendraient ? Et c’est à Charleroi qu’il faudrait organisé la session, c’est bien ça ?

Manu


#15

Bonjour manu, le we était passionnant et j’ai hate de pouvoir retransmettre ce que j’y ai appris. je t’ai répondu sur l’autre post que le 22 me convient et que ça peut etre à namur. Oui il faut une journée entiere : version MNL le matin, repas partagé? puis version ML l’am avec debriefing et infos sur la June. J’ai aussi rencontré Stéphane Laborde et j’ai pu lui poser toutes les questions qui me venaient, j’ai maintenant une meilleure comprehension du systeme monétaire MNL et aussi une vue plus précise de comment fonctionne la June. Je serai à mettet à partir du 16 Avril, on pourrait se rencontrer avant le 22 avec l’équipe qui me soutiendra dans l’animation. 12 joueurs pour une première fois c’est bien. Il faut 2 ou 3 banquiers et qq1 pour relever les données à l’ordi. Et prévoir de se rencontrer pour que je vous dise comment ça se passe. Dans le cas où il y a plus de monde on organise une autre date. Evelyne


#16

Ca y est … je suis entré sous les cieux étoilés de la Ğ1. Ai reçu mon premier DU … snif … ça fait quelque chose quand même … un peu comme le premier argent de poche qu’on reçoit de ses parents et qu’on court à l’épicerie pour acheter des bonbons. Zut y a pas encore de vendeur de bonbons sur Gchange ou Gannonce …


#17

Si, mais sur Toulouse…
https://www.gchange.fr/#/app/market/view/AWDYDdrZLt_shuNst0Dc/partie-de-machine-pince-1


#18

Oui j’avais vu celle là, mais bon il faut des Ğ1 ET de la dextérité pour obtenir le bonbon :slight_smile: J’ai enfin les premiers, je cherche encore le deuxième :slight_smile: