ATELIERS LIBRES TALENTS ..Création d'un incubateur en ligne de projets : entreprise, projet de vie, projet de territoire

Il faut à la monnaie libre une nouvelle économie de projets qui change les personnes, les organisations, les entreprises et les territoires.
Nous sommes nombreux créateurs de projets ((assos, entreprises, activités sociales ou/et économiques, agro-écologiques, permaculture, épiceries, artisanat, créations artistiques, coachs…)) à nous croiser virtuellement dans cette espace de la monnaie libre.

Certains d’entre nous portent des projets personnels, entrepreunariaux, territoriaux…qui souhaitent combiner les atouts de la monnaie libres, booster l’avènement d’une l’économie sociale et solidaire « libre » en maîtrisant les contraintes et en desserrant l’étau de l’économie de la monnaie dette.

Ayant déjà créé et développé des incubateurs de projets innovants dans le Tarn, en Afrique de l’Ouest, au Maroc avec une expérience de plus de 25 ans - https://www.neo-sapiensa.net/ - j’ai envie de créer un incubateur de création et d’accompagnement pour des projets issus de la monnaie libre qui portent des valeurs et des leviers de changement. Comme nous ne sommes plus limités par les contraintes d’espaces nous pouvons depuis toute la France et la Navarre francophone - partager on line, mutualiser, mettre en commun, créer en se soutenant.

Dans cet incubateur nous pourrions créer un esprit de partage, de communauté, de mutualisation, d’écoute pour élaborer progressivement une dynamique d’intelligence et de bienveillance collective pour partager nos projets, nos démarches administratives, techniques, financières, nos savoir-faire, ce qui peut à la fois soutenir chacun dans son projet, faire advenir des rencontres autour de co-projets, stimuler la créativité et l’entraide, donner du punch et de la motivation à tous.

Comment devenir membre ?

1 - Prendre contact avec moi pour un premier échange en présentant son projet, même si ce dernier est en amont.

2 - Si accord intégration au premier groupe d’échange sur Jitsi, puis évolution dans une dynamique de co-création et d’entraide commune vers le développement des projets de chacun.

3 - Localisation : on peut être de Paris, de Casablanca, de la province… Plus on est divers mieux c’est ! Avec les outils actuels on peut travailler virtuellement sans soucis !

4 - Groupes de 16. On avance en mêlée, en horde créatrice de 16 personnes…

Méthodologie.
Créer un espace de confiance, de co-écoute dynamique pour mieux nous connaître à travers nos idées et projets, mais aussi nos ressources, puis dans un deuxième temps trouver des connecteurs d’affinités et de mutualisation en créant ensuite des sous-groupes opérationnels de projets « reliés ».
Par exemple ceux qui ont un projet en permaculture peuvent se coaliser et se soutenir dans un sous-groupe, tout en restant en lien avec le collectif et la boite à outil des ressources d’autres projets qui peuvent leur être utiles (bizness plan, commercialisation, vente en ligne, etc…

Je propose de lancer cette initiative expérimentale à 100 G1 pour l’inscription, somme qui sera intégralement reversée au pot commun du projet. Si l’expérimentation avance nous pourrons créer des bourses de projets en G1, et mettre notre intelligence collective pour lever des opportunités d’accès à d’autres financements en mode hybride(euros). Cela donnera une visibilité à la June dans les territoires. Cela lui permettra de soutenir concrètement des porteurs de projets. Cela lui permettra de prendre sa place dans notre existence !

Contact Yaristan : coordination@ob-intercom.org
Voir notre site : www. ob-inter.org

8 J'aimes

Bonjour
Cette idée me plait car nous sommes en train de créer un projet sous forme d’association en ariège. (permaculture, et culture diverses, ainsi que création de logement sociaux communautaire) dans une grande maison à retaper à notre goût.

1 J'aime

J’ai attentivement lu, et ce qui me fait tiquer: pourquoi tout ramener à coordination@ob-intercom.org et à www.ob-inter.org/ ?

Et pourquoi des groupes de 16?

Sur quelles bases et quels critères sont cooptés les membres?

Si c’est un incubateur en ligne de projets ça a une gouvernance collective et exemplaire, et donc une adresse mail commune et collectivement gérée dédiée à cela.
Tout comme les 100 Ğ1 qui sont « quand même » de l’argent, et donc sa gestion doit être transparente et collective.
Quelle est la place des €?

Je suis expérimenté dans le lancement de certains projets, en particulier dans les AMAP, les journées do it yourself, ou en politique.

Il faut savoir définir un cadre clair avec des lignes rouges et des lignes vertes, mais aussi être collectif et savoir évoluer en fonction des apports des nouveaux membres.

Du coup je suis plus que sceptique.

1 J'aime

Bonjour

C’est une initiative privée d’accompagnement que je propose avec un groupe informel qui veut avancer ensemble, efficacement, rapidement.

Avec une méthodologie agile et éprouvée qu’on peut approuver ou pas. Sur des projets économiques, entrepreunariaux, territoriaux, sociaux. Je le fais déjà professionnellemnt hors June. Je pense utile de proposer quelque chose dans l’esprit de la June. C’est que je fais.
Avec mes outils et mes cadres : https://www.neo-sapiensa.net/ .

Si tu es sceptique et que tu as une meilleure idée plus collective avec des lignes rouges ou vertes et une totale transparence, rien ne t’empêche de la proposer.

Comme j’en voyais pas, du coup j’ai fais une proposition. J’estime que c’est une bonne chose que des membres de la June proposent des initiatives en économie libre autour de leur expertise.
Où bien faut-il se conformer à un modèle imposé ?

Bonnes fêtes !

1 J'aime

Bonsoir,
Nous sommes plusieurs personnes orientées autour de ce type de projets en Ariège. C’est l’occasion de mutualiser !
Bienvenue et bonnes fêtes !

1 J'aime

Ici on est dans un espace collectif, avec des personnes qui aiment comprendre les démarches proposées.
C’est bien d’apprendre que c’est une initiative privée, comme ça c’est clair.

J’ai aussi beaucoup questionné coucoudidier, donc pourquoi ne pas questionner aussi les autres démarches proposées, et ne pas avoir la franchise d’exprimer des doutes?

Je suis sceptique avec les raisons que j’ai évoquées, et d’une certaine manière j’attendais des informations complémentaires.

Je n’ai pas de « meilleure idée plus collective », ce n’est pas dans ce cadre que je souhaite répondre, la compétition n’a pas de sens.

Cette année j’ai participé à trois projets très différents et collectifs et côtoyé dans ce cadre beaucoup de gens de toute la France.

J’ai pu discuter avec eux, et ça m’a pas mal appris. Et donc les questions que je pose sont inspirées de tout ça.

Cette réponse continue à me faire douter, car il s’agit d’une réponse fermée.

Une certaine transparence n’est pas un modèle imposé, c’est à mon avis une garantie de confiance mutuelle.

4 J'aimes

Hello Yaristan

chouette initiative, qui permettra de regrouper voire d’associer différents projets. Je te proposerais bien d’y ajouter g1formation mais on en causera tous ensemble à notre prochaine réunion…

Les questionnements d’Hypericum sont légitimes même si je ne doute pas de tes bonnes intentions et je pense qu’il faut prendre ses remarques comme des critiques constructives plus que comme des attaques. Ça permettra de crédibiliser encore plus ton projet.

Mais ça va dans le bon sens, tout ça :slight_smile:

3 J'aimes

En fait je n’ai pas répondu négativement. Je rassure @hypericum.
J’entends qu’il soit sceptique. Qu’il ait des doutes. Qu’il tique. C’est son droit.

Qu’il ait un modèle d’incubateur en ligne différent, transparent, c’est très bien et sincèrement je m’en réjouis. Qu’il le mettre en oeuvre pour le bien de tous. C’est pas de la concurrence mais de l’encouragement. Franchement.

Ma remarque est plus dans la forme : je pense qu’avant de poser tant de scepticisme et de doutes sur une initiative on devrait poser des questions bienveillantes pour mieux la comprendre. En mêlant de manière abrupte les questionnements de « tics », de scepticisme et de « doute » on accule l’autre à la défensive. Je le dis carrément, ça refroidit…**

Pourquoi, face à une initiative, ne pas être ouvert, curieux et encourageant et se poser mutuellement des questions « en dialogue » de manière positive et constructive ? Ce serait tellement plus sympa !

C’est tout. Bonnes fêtes !

3 J'aimes

Je n’ai pas de modèle d’incubateur en ligne ni de concurrence à apporter.

J’aimerai en savoir plus sur des points qui peuvent m’inspirer des craintes.

Si c’est mieux de le dire comme ça.

1 J'aime

J’aimerai savoir s’il y a, au moins en Ariège, des personnes qui sont comme moi et qui préfèrent les rencontres « en vrai » et pas que par internet. Le confinement et le port du masque m’emmerdent prodigieusement et si après les fêtes il y avait un moyen quelconque de se retrouver pour discuter sérieusement des projets de chacun de nous, nous pourrions enfin avancer réellement en utilisant la méthode très efficace du multi-cerveau.
Avec Emmanuel nous travaillons sur un projet associatif qui, à terme, proposera une grande diversité de spécialité et d’options. Nous souhaitons inclure dans ce projet l’utilisation de la G1.
La première ébauche de ce projet tient sur une quinzaine de pages et ce n’est qu’une ébauche.
Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est susceptible d’être intéressés, nous sommes situés prés de Tarascon/Ariège et vous pouvez nous contacter.
Françoise et Emmanuel

1 J'aime

Je suis un peut comme toi @francoise09
Je préfère les contact direct, c’est pour cela que je suis sur les routes

Un projet intéressant @Yaristan, mais, les vieux, les malades, il peuvent aussi vous rejoindre… Dans le concret…

Au plaisir de vous rencontrer
Je vous souhaite de très bon moments en cette fin d’année

3 J'aimes

Merci pour votre soutien.
Tout le monde peut nous rejoindre mais ça serait bien d’en parler en direct.
Meilleurs voeux !

1 J'aime

tous mes vœux pour cette nouvelle année
ce soir a 20h je suis sur


à très bientôt
Fanch le colporteur
1 J'aime

Ok j’y serais. A ce soir.