Article: anonymat et monnaies virtuelles la reponse de l'europe (07/2016)


#1

Article complet :

Extrait :

Le 5 juillet 2016, une proposition de Directive modifiant la 4e directive relative à la lutte contre le blanchiment a été publiée, étendant l’application des obligations d’identification des bénéficiaires aux plateformes de monnaie virtuelle (plateforme d’échanges, wallet providers). Pour la première fois, la Commission intègre une définition des monnaies virtuelles : “a digital representation of value that is neither issued by a central bank or a public authority, nor necessarily attached to a fiat currency, but is accepted by natural or legal persons as a means of payment and can be transferred, stored or traded electronically.” (proposition art. 3.18) reprenant la définition de l’Autorité Bancaire Européenne (ABE : EBA Opinion on “virtual currencies”, 4 juillet 2014).

Les plateformes devraient sous peu être licenciées ou enregistrées par chaque Etat membre (proposition, nouvel art. 47.1 de la directive) et pourraient être contraintes de prévoir une base centralisée des données identifiant chaque utilisateur (proposition, nouvel art. 65 §2) et accessible aux autorités de contrôle.


#2

La monnaie libre n’a pas “besoin” d’anonymat, mais elle n’a pas besoin non plus de centralisation des identités grâce à sa toile de confiance. Voyons voir ce que l’avenir de la “dimension dette” peut tenter de réserver à la “dimension libre”. Il est très probable que ces dimensions se croisent en apparence, sans jamais se rencontrer…


#3

Salut Jean, je ne sais pas vraiment à quel point ce genre de Directive européenne peut impacter le projet décentralisé Duniter. En tout cas si je comprend bien, les différentes plateformes de monnaies virtuelles risquent d’être soumises à des exigences d’identifications et de vérifications d’identités prévues par la réglementation européenne. Si cela devient une obligation, faudra-t-il que chaque hébergeurs de nœuds obtiennent une licence ou se déclare ? Faudrait-il du coup fonctionner sous la responsabilité juridique d’une association loi 1901 ? Je ne suis que très mal renseigné sur ce genre de législation mais en tout cas il me semble que c’est un sujet important pour la structuration et le développement de Duniter et c’est pour cela que je le partage ici.


#4

Oui, il faut s’attendre à quelques résistances des privilégiés de la dette… En attendant, poursuivons notre chemin, Créons notre espace libre, et plutôt qu’imaginer ce que deviendra la liberté dans une cage, occupons nous d’imaginer quelle utilité aura la cage dans la liberté. :slight_smile:


#5

Ce sujet parle des plateformes d’échanges type kraken, bitstamp, paymium…

Donc les seuls concernés seront ceux qui offriront une plateforme d’échanges ou de gestion de portefeuille (A ne pas confondre avec les portefeuille type sakia et cesium qui sont locaux à vos PC/ordiphones… On parle ici des plateformes qui gèrent votre clé privée à votre place).


#6

Merci inso pour cet éclairage :relaxed:


#7

#8

C’est assez cocasse de voir ces articles qui comparent le prix des choux avec celui des carottes. Leur valeur relative ne dit rien quand à la pérennité de ces monnaies crypto ou pas. L’auteur de l’article a t’il annoncé la fin des MNL quand le BC culminait à 16k€ ?

Et alors quoi ? ou est l’effondrement du BC ? Il est revenu à la valeur relative d’il y a 2 moins… C’est cela un crash ?

Observons maintenant la courbe de progression de la valeur relative € / Ğ1 appliquée au prix de la tomate. Nul doute que la Ğ1 présente une courbe ascensionnelle époustouflante ! Alors quoi l’€ s’éffondre ?

Laissons le boursicotage aux boursicoteurs…

Je peux estimer pour moi même la valeur de ma journée de vie, toute autre valeur est hypothétique…

Par exemple j’aime le fromage, pourtant ma belle fille est prise de nausées à la moindre miette. Il a une valeur pour moi, et n’en a aucune pour elle.

Question: peut on dire que le fromage a une valeur unique pour tous ?