Adrien, alias Paulart [Présentation]


#1

Je ne m’étais pas présenté.

Adrien, ingénieur du son (studio-musique), musicien. PSEUDO: Paulart Test_Net (Monnaie Test): CLES PUBLIQUE: F9m6KBE9qeNqL6rjQrWxbk9y7GwTuAzwvx6CUnczkFYR

"qu’est-ce qui vous amène ici, "

Je m’intéresse depuis quelques années à la démocratie, la constitution, et cela m’a directement amené à l’économie. M’étant arrêté sur le Salaire à Vie pendant un moment, il était intéressant de voir à quel point la monnaie était ignorée, et considérée comme une conséquence de l’organisation sociale. Bernard Friot le dit lui même “Ce qui est important à faire évoluer, c’est la notion de propriété. Tant que nous ne changerons pas la propriété, tout le reste sera inefficace.” L’entretien entre Jean-Baptiste Bersac (Chartalisme), Etienne Chouard (Atteliers Constituants) et Stéphane Laborde sur les alternatives monétaires m’a fait découvrir les monnaies libres.

Ayant rencontré Ğaluel dans un atelier constituant, j’ai pu approfondir des choses sur les monnaies libres, que je n’avais pas considérées avant.

C’est ensuite au RML7 (Laval) que j’ai vraiment concrétisé mon intérêt pour les monnaies libres.

"comment avez-vous connu Duniter, "

Mes recherches sur les monnaies libres sur Internet, ou avec des personnes déjà concernées. Inscrit sur la monnaie TEST_NET depuis les RML7.

“vos projets en liens ou avec Duniter ou qui pourrons l’être etc …”

N’étant pas développeur, ma contribution ne peux pas être extrêmement technique (j’apprends néanmoins comme je peux). Je pense vraiment que dans le milieu de la musique, de l’enregistrement musicale, de la production musicale, une monnaie libre pourrait vraiment changer beaucoup de choses. De la valeur potentielle, je pense qu’il y en a énormément et je pense que le manque factuel de monnaie dans ce domaine est une des causes principales du déclin. Il est insupportable de voir que ceux qui ont le plus envie de travailler dans la musique sont souvent ceux qui ne peuvent pas le faire PAR MANQUE DE MONNAIE !! Des très gros studios, plein de matériel, avec des gens motivés sont souvent vides, ou pleins de “faux artistes” qui ne sont là QUE parce qu’ils vendent, même s’ils ne connaissent même pas leur propre métier. C’est affligeant. Plein de raisons à ça:

  • Les studios sont trop chers (monnaie)
  • Les Albums ne se vendent plus (donc manque de monnaie)
  • Les maisons de disque ne prennent pas de risque et ne “produisent” que les artistes qui ont le plus de probabilité de vendre (monnaie)
  • La composition et souvent l’enregistrement/mixage/mastering sont ramenés à domicile, home studio, à des prix souvent imbattables.

Du coup,

  • Grosse baisse de qualité sonore, acoustique, et perte de tout ce que les studios pouvaient amener à la musique (Matériel, acoustique des pièces, personnel compétent, rencontres entre musiciens et collaboration, lieu de rencontres, d’écoute, immersion totale)
  • dès qu’un morceau ou album s’avère être bien accepté par le public, alors tout le monde s’empresse de produire la même chose (artistes comme maisons de disque), du vrai copier-coller.
  • Les musiciens, ayant parfois étudié plus de 10ans leur instrument, ou l’arrangement, ou la composition etc… se retrouvent “obligés” soit de travailler autre part pour recevoir de la monnaie, ou alors d’accepter de participer à des projets sans intérêts (fameux copier-coller par exemple) qui sont tout sauf innovateurs, mais qui permettent d’avoir accès à la monnaie.
  • Les maisons de disque en viennent même pour certaines, à signer des jeunes artistes qui pourraient faire de l’ombre à leur “artiste principal”, afin de ne pas trop les exposer, et ainsi maîtriser les tendances commerciales musicales.
  • Arrivé en 2016, envie de pleurer généralisée ! J’en passe et probablement des meilleures.

DONC—>

Je vois vraiment l’intérêt d’utiliser une monnaie libre, et les conséquences mélioratives que ça pourrait avoir, dans un domaine ou le travail de chacun est en général amené par une passion. Il y a un potentiel d’échange énorme, et une volonté affirmée. Beaucoup de personnes bossent gratuitement, animées par les projets eux-même. J’en viens même à voir, que me concernant, les projets pour lesquels je ne suis pas payés sont en général ceux qui me plaisent le plus… Et en gros, que je suis obligé de faire des projets moins intéressants pour pouvoir avoir assez de monnaie pour vivre. Ca n’a aucun sens.

C’est un constat que l’on peut appliquer à beaucoup de domaine, et je pense que chacun peut observer ce genre de problèmes dans ses activités.

Je souhaite pouvoir contribuer à la mise en place d’une monnaie libre à Paris, comme “Le Sou” en Mayenne. Une monnaie qui pourra être utilisée dans le plus grand nombre de domaines, afin de multiplier les chances que chaque acteur économique voit un intérêt direct à utiliser cette monnaie.

Et dans l’espoir que la musique aussi soit libre !!!

Très content d’avoir rencontré toutes ces personnes pour le moment, en espérant que les motivations de chacun pourront converger vers une mise en application concrète de ces théories.


#2

Une présentation superbe et cohérente. Je trouve qu’elle mériterait d’être postée en l’état sur diaspora! Mais c’est une présentation et c’est personnel, donc c’est à toi qu’en revient le choix… Ta réflexion parlerait à bien des musicos et autres intermittents du spectacle, qui souvent subissent la “dépression de l’artiste” ne sachant pas d’où vient le problème. Un témoignage utile pour eux donc. Mettre un nom sur un problème permet de lui faire face. Et ce qui manque, c’est justement des exemples concrets comme celui-ci. Merci pour cet éclairage.


#3

Ouais pourquoi pas, je ne suis pas (encore) familier avec Diaspora, mais c’est une bonne idée. Je vais aller jeter un œil. Il faut cependant que cette présentation soit un peu plus détaillée, car c’est quand même une sorte de synthèse très imprécise.

Mais il serait intéressant de voir à quel point beaucoup de domaines ont une activité limitée par le manque de monnaie. Ça reste un point de vue, que l’on peut tous adopter pour décrire les problèmes dans sa propre activité, mais je pense que c’est une cause aussi. Et tous ces domaines là devraient travailler ensemble afin de régler le problème de l’outil commun qu’est la monnaie. Et donc merci à tous ceux qui par leur contribution font avancer ce projet.


#4

As-tu lu ma présentation(nicole)?

Nous pourrions travailler ensemble sur le projet d’une monnaie libre pour l’ile de France. La géographie n’est pas le seul critère à prendre en compte. Si tu veux une monnaie qui fonctionne de façon optimale, le nombre d’utilisateur est important. Or, les banlieusards sont souvent parisiens.

J’ai cru comprendre que tu voulais une monnaie qui permette d’avoir recours le moins possible à l’euro. Dans ce cas, la limite géographique n’est pas pertinente… d’où ma proposition :slight_smile:


#5

Et bien je pense que c’est un des projets prévu, et ce forum est censé nous rapprocher tous de cela.

Bien sûr. Je pense que nous irons de toutes façons dans cette direction, et que si ça fonctionne, un nombre croissant de personnes utiliseront cette ou ces monnaie(s). Et c’est dans notre intérêt à tous oui.

Je parlais d’île de France en comparaison au “Sou” à Laval. Dans un premier temps, il faut je pense qu’il y ait quelques personnes, acteurs économiques qui veulent jouer le jeu (de manière locale) afin d’inciter plus de monde ensuite.

La limite géographique se tracera probablement grâce à d’autres facteurs (Toile de Confiance, présences/absence de valeurs économiques selon les zones, nombre d’humains sur la Terre… )